RechercherRechercher  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Soutenez MS !
Un petit mot sur Bazzart, PRD et quelques votes ♥️
Mystic Swan recherche
L'hôtel a besoin de Jewels pouvant servir de nouveaux Guests, et des Guardians.
Nous invitons les potentiels nouveaux à privilégier les scénarios !
Event #7 ~ A Generous Offer
Serez-vous l'heureux gagnant de la vente aux enchères ? A vous de décider...
Partagez
Mystic Swan :: Mystic Swan :: Pandemonium :: Dortoirs :: Guardians :: Chambre #21
Aller en bas 

 (+18) Ouvre ton cœur et dis-moi... [PV Adonis]

Edelweiss (Emery)
Edelweiss (Emery)
Insurgent
Identité : Edelweiss
Âge et date de naissance : 27 Ans
Date d'arrivée : 2018
Occupation à l'hôtel : Shade personnelle de Caïm
Côté cœur : Son cœur balance. Femme fatale envoûtante, intrigante. Un tortionnaire aussi effrayant que Lucifer lui-même. Caïm qui lui promet sécurité. Sentiments dévastateurs qui s'opposent dans cette dualité. Que faire ? Succomber en toute innocence ?

Valeur :
(+18) Ouvre ton cœur et dis-moi... [PV Adonis] JyvYkf10 / 180 / 18(+18) Ouvre ton cœur et dis-moi... [PV Adonis] IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Circuler librement au Pandemonium

Messages : 57
Avantages : 128
Faceclaim : Anna Speckhart
Crédits : listal.com
Multicompte(s) : Aucun

Récompenses :
(+18) Ouvre ton cœur et dis-moi... [PV Adonis] RKjjpMI (+18) Ouvre ton cœur et dis-moi... [PV Adonis] QzL2iIS

 Sujet: (+18) Ouvre ton cœur et dis-moi... [PV Adonis]   posté le Lun 28 Oct 2019 - 15:28





Perpétuelle dualité de sentiments. Des sentiments qui naissent sans qu’on ne puisse dire ouf. Des sentiments qui trompent, qui dérangent. Des sentiments qui laissent perplexe. Edel était envahie de ces sentiments. Elle ne pouvait mettre un nom sur certains. Désespoir de cause, elle devait se rendre à l’évidence qu’elle éprouvait quelque chose de fort, de sincère pour un Guardian. Mais comment était-ce possible de se retrouver dans un tel cas de figure ? Comment pouvait-elle aimer cet homme alors qu’il était l’objet de son enfermement ? Il avait participé à son enlèvement, il avait magouillé avec Raphaël. Elle n’était pas la cible principale et pourtant, c’était bien elle qui fut condamnée à cette vie. Exilée de sa vie d’avant, quelques vagues souvenirs qui resurgissent. Ses yeux se sont posés sur cet homme et déjà elle avait senti des battements un peu trop irréguliers. Senti aussi cette chaleur qui rougissait ses joues. Cette ardente flamme qui s’était logée jusque dans son bas-ventre. Elle ne l’avait plus quittée depuis. Mais voilà, il y a certaines circonstances qui font qu’elle se refuse de mettre en avant ces émotions. Bien que sincères, elle devait vivre avec. Se mentir à elle-même et mentir à ce cœur. Le cul entre deux chaises, torturée par ses propres émois. Elle essaie de les repousser, elle essaie de faire le vide, mais rien n’arrive à la soulager. Elle a compris qu’Adonis mettait de la distance entre eux, mais pourquoi ? Elle avait accepté une stupide proposition, mais pas dans le but de le blesser, elle l’avait fait car elle n’avait pas d’autre choix.

Adonis aurait pu lui proposer de devenir sa Shade personnelle et elle l’aurait accepté avec joie. Caïm a pris les devants, Caïm lui promet protection. Caïm régit sa vie afin qu’elle reste éloignée des autres. Possessif et jaloux, il refuse qu’elle soit regardée. Edel se résigne à se battre contre le directeur, la guerre a été déclarée avec son père, elle ne tient pas à se mettre un autre sur le dos. Caïm a trouvé les bons arguments, c’est tout. Qu’aurait-elle du faire ? Refuser ? Lui expliquer qu’elle ne le voulait pas puisque son cœur est partagé ? Elle ne tient pas à faire souffrir qui que ce soit, mais le mal est déjà fait. Elle a mal. Elle est brisée et pourtant, ce n’est pas la faute à Tsadquiel. C’est de sa faute à elle. Ce matin-là, elle se lève. Elle profite de ce moment de répit pour être enfermée dans la chambre de celui qui l’a choisie pour lui tenir compagnie. Au moins, quand elle est avec lui, elle n’est pas obligée de faire les tâches qui lui sont confiées. Est-ce un mal de vouloir profiter de ces quelques privilèges ? Ses pensées sont dirigées vers Adonis et elle regrette ces moments où ils pouvaient profiter l’un et de l’autre. Elle supporte mal la distance qui s’est installée entre eux. Reproches, regrets. Tout ceci la met à fleur de peau. Elle se lève machinalement, prenant ses affaires. Elle devrait rejoindre ses quartiers, miteux et misérables. Comme elle aimerait profiter d’une longue douche, mais au dortoir, les douches communes, ne sont pas ce qu’il y a de mieux pour rêver de se prélasser sous l’eau. Elle opte pour utiliser la douche de Caïm.

Une fois prête, lavée et habillée, elle se dirige vers les chambres des Guardians, priant pour ne pas croiser la route de Tsadquiel. Fidèle comme une ombre, il la surprend toujours où qu’elle aille. Un regard en arrière pour surveiller ses arrières. Un soupir de soulagement. Elle repend sa route, réfléchissant à ce qu’elle pourrait lui dire. Les mots lui manquent atrocement. Elle voudrait pouvoir retrouver cette complicité, pouvoir lui parler et le toucher. Et si, elle ouvrait son cœur, est-ce que ça changerait quelque chose ? Elle ne le sait pas. Elle a tant besoin de lui, tant besoin de sa présence. Un besoin vital comme respirer. Elle a l’impression qu’il n’y a que lui qui pourrait soulager sa conscience ou tout du moins, apaiser cette douleur qui s’est installée dans sa poitrine, formant un trou béant. Elle repense aussi à Freesia, et elle aussi cherche à l’ignorer. Qu’est-ce qui ne va pas chez Edel ? Pourquoi tous ceux qu’elle arrive à apprécier, cherchent-ils à s’éloigner ? Est-elle maudite ? Est-elle vraiment si affreuse ? Dans une vie antérieure t’as dû être Hitler, va savoir. Le karma c’est une sacrée salope !

Elle arrive devant la porte de la chambre d’Adonis. Cette chambre dans laquelle elle avait l’habitude de rejoindre Adonis. D’ordinaire, elle aurait toqué et serait rentrée sans même attendre qu’elle soit invitée à le faire, mais là, elle toque comme à son habitude, mais ne rentre pas. Elle attend sagement qu’Adonis vienne ouvrir. Boule au ventre, cœur qui bat la chamade qu’elle peut même compter chacun de ses battements au niveau de ses tempes. C’est rien, c’est juste Adonis. C’est pas comme si j’allais affronter la bête non plus. Elle cherche à raisonner son corps, raisonner ce palpitant qui s’emballe. Et si ce n’était pas le bon moment, et si… ? Les secondes passent, dans un silence olympien. Et s’il n’était simplement pas là ? Cette envie de rebrousser chemin la titille, mais elle a envie de savoir, comprendre ce revirement. Son comportement l’intrigue. Alors désespéramment, elle attend un signe de sa part…
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
(+18) Ouvre ton cœur et dis-moi... [PV Adonis]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Mystic Swan :: Mystic Swan :: Pandemonium :: Dortoirs :: Guardians :: Chambre #21
+
Sauter vers: