RechercherRechercher  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonne année 2020 !
Mystic Swan vous présente ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année ♥️
Soutenez MS !
Un petit mot sur Bazzart, PRD et quelques votes ♥️
Mystic Swan recherche
L'hôtel a besoin de Guardians Et surtout d'hommes pour renflouer ses rangs.
Nous invitons les potentiels nouveaux à privilégier les scénarios !
Event #8 ~ À venir
stay tuned
Partagez
Mystic Swan :: Mystic Swan :: Pandemonium :: Salles communes :: Bibliothèque
Aller en bas 

 (+18) Save me from myself - [PV Tsadquiel]

Fafnir (Oskar)
Fafnir (Oskar)
Mesmerized
Identité : Oskar Stenmark
Âge et date de naissance : 37 Ans
Date d'arrivée : Janvier 2019
Occupation à l'hôtel : Guest
Valeur :
(+18) Save me from myself - [PV Tsadquiel] JyvYkf112 / 1812 / 18(+18) Save me from myself - [PV Tsadquiel] IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Avoir une chambre personnelle (#190)
Circuler librement à Elysium
Circuler librement au Limbo

permanents
Avoir une Jewel personnelle

Messages : 25
Avantages : 190
Faceclaim : Alexander Skarsgård
Crédits : Tumblr
Multicompte(s) : Edel & Ame

Récompenses :
(+18) Save me from myself - [PV Tsadquiel] MLAfz91

 Sujet: (+18) Save me from myself - [PV Tsadquiel]   posté le Dim 3 Nov 2019 - 14:24

Fafnir était installé confortablement sur le sofa, complètement détendu. Cette fois, il n’avait pas croisé ses jambes, il avait simplement replié une par-dessus l’autre tout en écartant ses bras contre le dossier du canapé. Sa tête reposait sur le tissu confortable. Il soupira d’aise. Il regretta aussitôt de ne pas avoir apporté ses cigares. Un cigare lui aurait fait le plus grand bien, car il se sentait nerveux. D’ordinaire, l’homme qu’il était ne montrait aucune émotion visible qui aurait pu le trahir, mais cette fois, c’était différent. Il avait demandé une entrevue avec Tsad et comme il n’avait pas acquis tous les privilèges, il n’avait aucunement l’autorisation de se rendre dans sa chambre. Il était un peu déçu cependant, mais accusa le coup. Cet endroit lui appartenait et il avait toutes les raisons d’instaurer un règlement. Colérique de nature, Fafnir s’était malgré tout plié aux règles sans faire d’esclandre. Tsad était pour lui un homme très respectable et respecté. Il ne tenait pas à lui faire mauvaise impression surtout pas, puisqu’il avait été recommandé par son amie, Ebba.

Il releva la tête un bref instant s’assurant que lui et Tsad seraient seuls. Non pas que cette rencontre devait demeurer secrète, mais il y avait des choses qu’il préférait aborder dans l’absolue intimité. Des choses qui ne devaient pas être dévoilées devant des oreilles curieuses. Il n’avait jamais aimé les curieux et moins encore quand on pouvait se servir de ses propos pour tenter de lui porter atteinte à sa personne. Il avait été déjà confronté à la malveillance d’autrui et même s’il avait pu tuer de ses propres mains ceux qui cherchaient à enticher sa réputation, il n’avait rien fait. Il avait usé de stratagèmes bien plus sadiques. Il faut dire que Fafnir n’était pas homme prêt à pardonner l’impardonnable. Il était coriace en affaires comme dans la vie privée. Les petits merdeux, il en faisait son casse-croûte. Il savait être impitoyable. Il n’était pas immoral, il défendait seulement ses intérêts.

On avait découvert son penchant homosexuel  alors qu’il était dans l’université la plus prestigieuse. Une rumeur qui avait pris une envergure affolante. Son partenaire du moment  -il pensait réellement qu’il était en train de tomber amoureux- n’avait pas assumé ce qu’il était. Il n’assumait pas simplement être homo. Pour lui, c’était une honte, alors il a tenté de faire porter le chapeau à Fafnir. Cherchant à l’humilier. Il avait accusé le charmant jeune homme de viol. Une affaire que sa famille avait tenté d’étouffer. Graissant la patte des avocats les plus prestigieux et surtout, le doyen de l’université. Le petit-ami de l’époque avait été viré. Il avait tout perdu et sa crédibilité était redescendue à zéro. Fafnir portait en lui les traces de cette trahison et pourtant, ce fut un sourire carnassier qu’il offrit à celui qui l’avait traîné dans la boue. Il en était sorti victorieux et avait compris que l’argent résolvait tous les problèmes.

Cette histoire était derrière lui et tant mieux ! On a fini par l’oublier bien vite. Sa famille n’avait jamais abordé le sujet avec leur fils. Qu’avaient-ils à dire ? Comment pouvaient-ils aborder ce terrain glissant ? Comment imaginer que leur fils unique soit un sodomite ? C’était une réelle honte et pourtant, Fafnir n’avait aucune honte. Pourquoi devait-il cacher cette part de lui ? Pourquoi ? Car il ne rentrait pas dans le moule ? Ce n’était pas une tare, simplement un tabou. Il aurait pu aller voir un psy, essayer de résoudre le problème, mais il n’en avait aucun. Il était tout à fait normal et ouvert d’esprit. On le façonnait à une image totalement… Ce n’était pas lui. Il n’avait pas besoin de hurler qu’il aimait autant les hommes que les femmes, il avait surtout besoin qu’on lui foute la paix. Est-ce qu’il s’occupait de la vie sexuelle des mouches ? Non, alors qu’on le laisse vivre comme il l’entendait.

Ce mariage avait été une bénédiction pour ses parents, ils étaient réconfortés dans le fait que Fafnir n’était pas une cause perdue et pourtant, s’ils savaient. Ce n’est pas pour autant qu’il a arrêté tout contact avec les hommes, il le faisait dorénavant dans l’ombre et la discrétion absolue. Il ne pouvait pas expliquer pourquoi certains hommes le laissaient indifférent alors que d’autres, le hantaient. Il avait ce besoin de les posséder pour espérer mieux dormir la nuit suivante.  Tout comme le besoin primaire de respirer. Il ne se posait aucune question. L’attirance sexuelle n’avait aucune définition, elle était juste là pour lui permettre d’assouvir ses besoins tout comme elle faisait front avec la frustration. Oui, car quand Fafnir ne pouvait pas obtenir l’objet de ses convoitises, il devenait frustré. Et un homme frustré est capable du pire. C’est pour cela qu’il avait convié Tsad à venir le rencontrer à la bibliothèque sans même lui expliquer le pourquoi. Il désirait simplement le revoir.

Une silhouette apparut dans son champ de vision. Pour le moment, la forme qui se dessinait devant ses yeux était floue et il ne distinguait pas encore les traits, mais quelque chose dans sa tête le poussa à regarder encore et encore. Etait-ce le Maître ? Venait-il d’accepter cette invitation un peu trop personnelle ? Il se mit à déglutir tout en sentant son sang bouillir dans ses veines. Il avait chaud et ce n’était pas l’angoisse qui le saisit à cet instant. Son insatiable appétence qui se réveillait dans un éclair. Il se renfrogna contre le fauteuil tout en souriant à ce visage devenu presque familier qui avançait en sa direction. Il en était sûr à présent, ce n’était pas un caprice d’adolescent à la recherche de son identité sexuelle. Il éprouvait la même sensation en présence d’Adha. Mais là, elle était bien plus forte, plus intense, car c’était tout nouveau. Il ne l’avait jamais encore goûté. On dit que le danger c’est excitant, mais c’était cela même qui le déroutait, car quelque part Tsad était comme inaccessible. Il représentait celui qui détenait le pouvoir entre ses mains. Et Fafnir en un claquement de doigt était bien capable de lui bouffer dans la main. Il n’avait qu’un mot à dire, un geste à faire. Mais avant de brûler les étapes, Fafnir tenait à découvrir son partenaire, le tester. Il devait instaurer un climat de confiance sans même brusquer Tsad. Après tout, rien ne pressait et tout vient à point à qui sait attendre…
Revenir en haut Aller en bas
Tsadquiel (Kristian)
Tsadquiel (Kristian)
(Admin) Mesmerized
(+18) Save me from myself - [PV Tsadquiel] Tumblr_pwscykYTBp1wkomkoo3_250

(+18) Save me from myself - [PV Tsadquiel] 191103122206669187
Identité : Kristian Zablieski
Âge et date de naissance : 58 ans, né le 12.02.1960
Date d'arrivée : 25.02.1991
Occupation à l'hôtel : Propriétaire du Mystic Swan
Côté cœur : Son ex-femme pour la mélancolie, Virginia pour la beauté, Chrysanthe pour être son jouet. Le réel amour, Tsadquiel ignore ce que c'est.

(+18) Save me from myself - [PV Tsadquiel] QWU42sS

Valeur :
(+18) Save me from myself - [PV Tsadquiel] JyvYkf118 / 1818 / 18(+18) Save me from myself - [PV Tsadquiel] IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Avoir une chambre personnelle
Circuler librement à Elysium
Circuler librement au Limbo
Circuler librement au Pandemonium
Circuler librement au Purgatory

permanents
Avoir une Shade à son service
Participer aux soirées privées des Guardians

provisoires
Avoir une Swan pour la nuit
Avoir une Jewel pour la nuit

Messages : 407
Avantages : 751
Faceclaim : Mads Mikkelsen
Crédits : av. Venus in Furs / sign. anesidora / ico. vocivus
Multicompte(s) : Sao, Zagan, Orchid, Obsidian, Strelitzia & Merremia

 Sujet: Re: (+18) Save me from myself - [PV Tsadquiel]   posté le Mer 6 Nov 2019 - 0:20

Save me from myself
Une invitation à la bibliothèque par un Guest ? De quoi intriguer le chef des Guardians qui venait à se dire que Caïm était devenu bien trop laxiste. Laisser des Guests venir au Pandemonium comme s'il s'agissait d'un moulin était une faute très haute, semblable à celle de trahison ! Si les accès n'étaient plus convenablement surveillés alors tous pourraient avoir accès à l'envers du décor, ce qui impliquerait bon nombre de complications. Le Mystic San avait un fonctionnement strict et c'était ce qui lui avait valu de traverser les années, les décennies.

Tsadquiel était alors devenu rouge de rage devant l'annonce du garde impudent. "Dans la bibliothèque ? Tu veux dire qu'en ce moment un Guest est seul, à portée des dortoirs, des bureaux et du moindre secret de cette maison ?" Le Guardian visiblement novice comprit son erreur, vint à pâlir et craindre pour sa vie. Oh il pouvait... Tsadquiel n'était pas du genre à laisser passer ce genre de manquements. "Abalam, traîne-le aux isoloirs. Je m'occuperai personnellement de son cas dès que j'en aurais terminé avec l'intrus", ordonna-t-il à son garde du corps avant de quitter le salon. Le second, Abigor, lui suivit comme son ombre.

Un pas décidé, pressé. Une détermination dans ses sourcils froncés qui empêchait quiconque de chercher à se mettre en travers de sa route. Quand il passa la porte, poignée enclenchée d'un geste vif et précis, Tsadquiel s'avança au milieu de la bibliothèque prêt à tonner tous les typhons du monde. Mais son impulsion s'arrêta d'un soupir exaspéré et bruyant. Il détourna la tête, fit signe à Abigor d'attendre à l'extérieur. "Fafnir. Que faites-vous ici ? Vous savez bien que vous n'avez pas à venir au Pandemonium. Non pas que cela me plaise, mais il en va ainsi", se contenta-t-il de pester sans hausser le ton.

Tsadquiel appréciait Fafnir, sincèrement, mais il aimait par-dessus tout l'ordre et le respect. S'introduire ici sans y être convié et se permettre d'y sommer l'un des pontes de cet hôtel était on ne peut plus déplacé... Fafnir n'était plus ce que l'on pouvait caractérisé de nouveau au Mystic Swan. Mais pour l'affection que Tsad lui portait, il mettrait cela sur le compte d'une maladresse involontaire. Il valait mieux ça. C'était au mieux décevant, mais au moins cela ne ferait pas l'objet d'une discorde qui viendrait à les éloigner. Une magnanimité qui n'était pourtant pas dans la nature de Tsadquiel... ce dernier se ferait bien moins indulgent les prochaines fois. Sinon, ce serait la porte à tous les abus, toutes les erreurs, de la plus petite à la plus grande. L'ordre empêchait le chaos et maintenait ainsi la stabilité de cet endroit auquel le chef des Guardians avait dédié sa vie entière.

Pour encaisser cet outrage, il vint traverser la bibliothèque jusqu'au mini-bar. Aucune pièce de cet hôtel n'était vide. Jamais. Les Shades étaient bien assez nombreux pour s'en assurer. Et il valait mieux pour leur pécule. Azazel n'était pas du genre à accepter le laisser-aller. Il sortit deux verres et vint en tendre un au Guest désinvolte. Sans dire un mot, Tsadquiel but une longue lampée de ce whisky bien vieilli. "Quelle est la raison de cette invitation ?" Lança sèchement le propriétaire des lieux.

_________________
Fire away something calls on the edge of it all. Face the fire, let it come on the edge of it all. Hold your breath, feel it coming.
Revenir en haut Aller en bas
Fafnir (Oskar)
Fafnir (Oskar)
Mesmerized
Identité : Oskar Stenmark
Âge et date de naissance : 37 Ans
Date d'arrivée : Janvier 2019
Occupation à l'hôtel : Guest
Valeur :
(+18) Save me from myself - [PV Tsadquiel] JyvYkf112 / 1812 / 18(+18) Save me from myself - [PV Tsadquiel] IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Avoir une chambre personnelle (#190)
Circuler librement à Elysium
Circuler librement au Limbo

permanents
Avoir une Jewel personnelle

Messages : 25
Avantages : 190
Faceclaim : Alexander Skarsgård
Crédits : Tumblr
Multicompte(s) : Edel & Ame

Récompenses :
(+18) Save me from myself - [PV Tsadquiel] MLAfz91

 Sujet: Re: (+18) Save me from myself - [PV Tsadquiel]   posté le Jeu 14 Nov 2019 - 15:05

Bien qu'il avait pris la liberté de venir au Pendemonium, il savait parfaitement qu'il n'avait rien à faire ici. Il avait appris le règlement par cœur et même s'il le trouvait un peu trop strict, il s'était plié aux coutumes du Majestic Swan. D'ailleurs, il était lui même d'avis qu'il fallait faire respecter la discipline et il avait été plongé dedans depuis sa plus tendre enfance. Non pas qu'il souhaitait bafouer l'autorité de Tsadqueil, personne que Fafnir respectait plus que tout. Il avait admiré cet homme qui avait bâti cet endroit. Il aurait pu faire des affaires avec lui s'il l'avait rencontré dans d'autres circonstances. Il était convaincu qu'il l'aurait apprécié dans une autre vie et plus si affinités. Il était conscient de cette attirance qui s'était produite entre eux, et même s'il n'arrivait pas à y mettre un nom sur cette chose dérangeante, il devait admettre qu'il lui plaisait. Même s'il représentait une réelle énigme pour lui, il était du genre à accepter les challenges. Il déglutit quand il rencontra le visage sévère de son hôte et se redressa afin de le saluer. Il avait senti l'électricité dans l'air et il savait qu'il en était la cause. Il reçut les mots de Tsadquiel de plein fouet sans pour autant se sentir blessé. Il avait eu tort de venir ici, mais il avait ses raisons et il espérait qu'elles plairaient également à cet homme.

-Pardonnez-moi, Tsadquiel, osa-t-il d'une voix franche et sereine. Je n'avais pas l'intention de saper votre autorité, vous pouvez me croire, tenta-t-il en faisant bonne figure.

Son geste pouvait lui causer une mise à pied, voire même qu'on le foute à la porte et il avait pris des risques calculés en somme. Fafnir n'était pas du genre à risquer gros, et même quand il jouait au poker, ses gestes étaient calculés. Il avait souvent une longueur d'avance que ce soit dans le jeu ou bien en affaires et il n'aurait pas été capable de mettre sa carrière en péril. Il n'allait pas faire digérer la pilule à Tsadquiel, ni même essayer de lui graisser la patte, après tout, il ne cherchait pas à le gruger. Il avait acquis quelques trouvailles rarissimes et avait directement pensé qu'elles auraient pleinement leur place ici même. Mais comment être sûr qu'il faisait le bon choix ?

L'homme mûr revient vers lui avec deux verres ambrés. Il eut quand même la gentillesse d'en offrir un à cet inopportun. Il prit son verre en le remerciant. Il ne s'attendait pas à une telle froideur de la part du Guardian, enfin un peu, mais pas à ce point. Alors en silence, Fafnir but à son tour tout en croisant le regard de l'hôte. Il se racla la gorge tout en posant son verre afin de libérer sa main, car il en aurait bien besoin par la suite. Il n'allait pas chercher à amadouer Tsadquiel, ni même chercher à l'attendrir. Après tout, il était seul décisionnaire en ce qui concerne son attitude et il assumerait les conséquences de ses actes.

-Je n'ai jamais été bon en défense, faut dire que je laisse ça pour les avocats. Ils font très bien leur boulot, finit-il avec un soupçon d'ironie dans la voix. Voilà, lors de mon voyage d'affaires, j'ai eu la chance d'acquérir quelques raretés qui j'espère vous plairont.

Il s'avança vers le coin reculé de la bibliothèque, là où Fafnir avait pris la liberté d'entasser ces différentes trouvailles. D'un signe de tête, il invita Tsadquiel à venir vérifier par lui-même.

-Voyez-vous, je suis tombé sur des récits très anciens, continua-t-il tout en déballant d'un carton, des rouleaux vieillis, mais pourtant en très bon état.

Il en déroula quelques un en lui présentant des archives probablement très coûteuses. On pouvait y lire tout un tas d'extraits sur la torture moyenâgeuse. Fafnir les avait tous consultés. Mais le clou du spectacle c'étaient tous ces outils achetés par le chercheur. Des outils qu'il avait songé à utiliser auprès de ses cobayes.

-Je tenais à vous offrir ces objets, acheva-t-il avec un sourire énigmatique.

Non pas qu'il souhaitait lui faire une démonstration, bien que l'idée l'avait effleurée ceci dit, mais il voulait faire en sorte d'égayer cet endroit pour le rendre encore plus sombre. Après tout, Fafnir usait d'objets en tout genre dans l'acte sexuel. Pas dans le but de faire souffrir, mais surtout, cela lui plaisait de voir la peur dans le visage de ses victimes. Il avait des penchants très spéciaux, mais n'était pas un psychopathe au sens propre, ni même un tueur-né !

-Ces outils ont été modifiés afin qu'ils ne conduisent pas à la mort. Ils sont là purement pour la torture de la plus douce à la plus dure.

Il était un brin excité à l'idée de pouvoir s'en servir. Il observa Tsadquiel à la dérobée. Probablement qu'il lui trouverait des airs bizarres, malsains, mais ce qu'il était réellement. Après tout, pourquoi avoir crée cet endroit si l'on ne pouvait pas faire parler chacun de nos fantasmes ? Il appréhendait la réaction de cet homme. Mais en son for intérieur, il espérait qu'il soit touché par la folie du chercheur.
Revenir en haut Aller en bas
Tsadquiel (Kristian)
Tsadquiel (Kristian)
(Admin) Mesmerized
(+18) Save me from myself - [PV Tsadquiel] Tumblr_pwscykYTBp1wkomkoo3_250

(+18) Save me from myself - [PV Tsadquiel] 191103122206669187
Identité : Kristian Zablieski
Âge et date de naissance : 58 ans, né le 12.02.1960
Date d'arrivée : 25.02.1991
Occupation à l'hôtel : Propriétaire du Mystic Swan
Côté cœur : Son ex-femme pour la mélancolie, Virginia pour la beauté, Chrysanthe pour être son jouet. Le réel amour, Tsadquiel ignore ce que c'est.

(+18) Save me from myself - [PV Tsadquiel] QWU42sS

Valeur :
(+18) Save me from myself - [PV Tsadquiel] JyvYkf118 / 1818 / 18(+18) Save me from myself - [PV Tsadquiel] IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Avoir une chambre personnelle
Circuler librement à Elysium
Circuler librement au Limbo
Circuler librement au Pandemonium
Circuler librement au Purgatory

permanents
Avoir une Shade à son service
Participer aux soirées privées des Guardians

provisoires
Avoir une Swan pour la nuit
Avoir une Jewel pour la nuit

Messages : 407
Avantages : 751
Faceclaim : Mads Mikkelsen
Crédits : av. Venus in Furs / sign. anesidora / ico. vocivus
Multicompte(s) : Sao, Zagan, Orchid, Obsidian, Strelitzia & Merremia

 Sujet: Re: (+18) Save me from myself - [PV Tsadquiel]   posté le Lun 30 Déc 2019 - 15:22

Save me from myself
Silencieux. Interrogateur. Suspicieux. Songeur. Fafnir avait toute l'attention du chef des Guardians. Une fougue, un enthousiasme. Sordide effervescence qui n'était pas pour déplaire à l'hôte de ces lieux. D'abord intrigué par ces documents, ce qui y figurait, loin d'être un partisan de l'outillerie, Tsadquiel restait néanmoins respectueux des idées apportées par le scandinave.

Ce dernier évoquait la création de ces objets de torture dans un but pouvant servir les plaisirs les plus extrêmes que certains recherchaient dans cet hôtel. Une idée audacieuse qui allait au teint du Guest. Tsad l'observait d'un regard curieux tout en courbant ses fines lèvres dans l'esquisse d'un sourire admiratif. "Voilà une entreprise bien audacieuse... si délicate dans sa brutalité", si faisait-il énigmatique en soulignant le contraste entre l'élégance de l'homme et l'horreur de ses idées.

Ces deux hommes semblaient avoir cela en commun.

Tsadquiel approcha du Guest, se penchant légèrement à son oreille de façon à donner un ton confidentiel à la réponse apportée. "Votre engouement me ravit. Une telle volonté d'étoffer les possibilités du Mystic Swan est un projet que je serais malvenu de ne pas soutenir. Vous pourriez demander à Abalam de vous fournir ce qu'il faut, ici ou en dehors de cet hôtel." Le garde du corps devina l'annonce de son pseudonyme mais ne détacha pas son regard, rivé droit devant lui comme s'il n'était qu'un pion. "Comment le Mystic Swan pourrait vous récompenser en retour ?" Demanda Tsadquiel en s'éloignant et buvant une gorgée de son verre sans quitter des yeux son cher invité.

_________________
Fire away something calls on the edge of it all. Face the fire, let it come on the edge of it all. Hold your breath, feel it coming.
Revenir en haut Aller en bas
Fafnir (Oskar)
Fafnir (Oskar)
Mesmerized
Identité : Oskar Stenmark
Âge et date de naissance : 37 Ans
Date d'arrivée : Janvier 2019
Occupation à l'hôtel : Guest
Valeur :
(+18) Save me from myself - [PV Tsadquiel] JyvYkf112 / 1812 / 18(+18) Save me from myself - [PV Tsadquiel] IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Avoir une chambre personnelle (#190)
Circuler librement à Elysium
Circuler librement au Limbo

permanents
Avoir une Jewel personnelle

Messages : 25
Avantages : 190
Faceclaim : Alexander Skarsgård
Crédits : Tumblr
Multicompte(s) : Edel & Ame

Récompenses :
(+18) Save me from myself - [PV Tsadquiel] MLAfz91

 Sujet: Re: (+18) Save me from myself - [PV Tsadquiel]   posté le Jeu 16 Jan 2020 - 14:01

Dire qu'il était serein n'était pas vraiment vrai, son palpitant ne cessait de battre la chamade conscient qu'il avait pris de très gros risques. Il ne craignait pas cet homme autoritaire, il craignait simplement qu'il n'approuve pas ses idées. Peut-être qu'il trouverait cela grotesque, peut-être même qu'il craignait de son côté que cela nuise à ses résidents, à cet hôtel. Pourtant, les intentions de Fafnir n'étaient pas néfastes, il aimait simplement dépasser les limites de la morale. Il aimait ce pouvoir de pouvoir franchir certaines limites. Pouvoir faire parler sans retenue aucune ses penchants malsains. Il avait espéré après avoir accepté l'invitation d'Ebba s'en donner à cœur joie. Qu'il puisse montrer l'étendue de ses talents sans jamais ne rendre de comptes à personnes. Il était enclin cependant à les partager avec Tsadquiel.

Un silence s'installa entre eux, le directeur l'écouta sans broncher, attentif au discours de cet orateur. Une aisance particulière, une espèce d'excitation quand il lui fit part de ses découvertes. Il avait cet air enfantin tel un gosse qui découvre ses cadeaux sous le sapin. Une lueur étincelante qui éclairait son regard, son visage. Un visage taillé dans la délicatesse et pourtant, en dehors de ça, il pouvait se révéler de marbre. Un corps taillé dans le roc. Il était un paradoxe à lui-même et entretenait cette image avec beaucoup de facilité et d’ingéniosité.

Un sourire satisfait borda ses lèvres quand Tsadquiel reprit la parole. Fafnir soupira d'aise, levant les yeux au ciel comme s'il remerciait Dieu. Il avait du mal à contenir son émotion, mais pourtant, il ne montra rien de plus à Tsad si ce n'est une once de fierté dans ce sourire devenu carnassier. Sourire en coin qui lui donnait encore plus de magnétisme en somme. Fafnir bomba le torse impulsivement, un peu comme un coq qui cherche à se pavaner devant ses poules. Ce n'était pas pas une façon de se montrer grossier devant son hôte, c'était simplement une façon pour lui, de reprendre le contrôle de ses émotions sans se montrer hystérique. Il aurait pu tout aussi bien sauter à pieds joints sur le sol.

Il cessa de respirer cependant quand le propriétaire du Majestic approcha de lui. Il le regarda avec intensité tout en gardant les lèvres à demi-closes. Il avait un tel charisme qui s'échappait de cet être, une aura envoûtante et profondément perturbante. Une ascendance qu'il avait deviné au premier coup d’œil. Cette proximité imprévisible étourdissante provoqua en Faf une certaine excitation. La mâchoire tressaute alors qu'il sent sa virilité s'agiter. Il se concentre sur les propos chuchotés au creux de son oreille, souhaitant que cet instant dur. Pourtant, une fois la tirade achevée, Tsad s'éclipse et Faf reste absorbé, charmé un instant par les mots du quinquagénaire. Attirance maladive, pareille à du poison. Il finira par y laisser sa peau. Il le sait, cette obsession qui lui ronge les sangs finira par avoir raison de lui. cet endroit est maudit, cet endroit causera sa perte, mais puisqu'il est là, puisqu'il n'est pas de ceux à reculer devant un obstacle, il va oser. Il le doit. Après tout, que risque-t-il ?

-Me feriez-vous l'honneur de partager une soirée en ma compagnie ?

La phrase est sortie d'elle-même. Authentique, sans faille. Il se déglutit, se mord la joue intérieure. Devrait-il s'excuser par tant de tact ? Il n'en a franchement pas envie. Ce serait comme avouer une faute qui n'en est pas vraiment une. La balle était dans le camp de Tsad, lui seul pouvait mettre un terme à cette folie ou au contraire, il pouvait accueillir cette requête comme quelque chose de défendue, mais de terriblement excitante.
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
(+18) Save me from myself - [PV Tsadquiel]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Mystic Swan :: Mystic Swan :: Pandemonium :: Salles communes :: Bibliothèque
+
Sauter vers: