RechercherRechercher  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Soutenez MS !
Un petit mot sur Bazzart, PRD et quelques votes ♥️
Mystic Swan recherche
L'hôtel a besoin de Guardians Et surtout d'hommes pour renflouer ses rangs.
Nous invitons les potentiels nouveaux à privilégier les scénarios !
Event #8 ~ Find your Valentine
La répartition est terminée. Bon rp à tous ♥️
Partagez
Mystic Swan :: Mystic Swan :: Elysium :: Chambres :: Chambre #192
Aller en bas 

 Piqûre de rappel (ft.Obsi)

Jabbah (Norman)
Jabbah (Norman)
Mesmerized
Piqûre de rappel (ft.Obsi) Xy5Qo

I look at you
And before my eyes it's true
The girl of my dreams
Is not quite what she seems

Identité : Norman Palmer
Âge et date de naissance : 64 ans + 18 mai 1955
Date d'arrivée : 18/05/2016
Occupation à l'hôtel : Visiteur et fournisseur de lingerie, costumes, etc
Côté cœur : Divorcé

My greatest accomplishment, and my greatest pride and joy are both of you

Valeur :
Piqûre de rappel (ft.Obsi) JyvYkf115 / 1815 / 18Piqûre de rappel (ft.Obsi) IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Avoir une chambre personnelle
Circuler librement à Elysium
Circuler librement au Limbo

permanents
Avoir une Jewel personnelle

Messages : 761
Avantages : 273
Faceclaim : Pierce Brosnan
Crédits : Vanka
Multicompte(s) : Eisheth, Iberis, River, Magnolia, Giauzar & Bauhinia

Récompenses :
Piqûre de rappel (ft.Obsi) AXFQhm6

 Sujet: Piqûre de rappel (ft.Obsi)   posté le Sam 18 Jan 2020 - 11:54

Piqûre de rappel
Hélas, mes petits jeux commençaient à m’attirer des ennuis. Je louai beaucoup de filles, mais pas Obsidian, pas suffisamment et l’on finit par remarquer cela. On se demandait pourquoi mon attitrée ne terminait pas souvent dans mon lit, et aujourd’hui, je devais même me justifier. Cela m’embarrassait beaucoup, évidemment : je n’avais pas envie d’avoir cette discussion-là. Mais c’était trop tard : il y avait déjà ces Guardians et Obsidian dans ma chambre cet après-midi. Soucieux de ne vouloir proposer que de la qualité à l’hôtel, ils s’étaient demandé d’abord si le problème ne venait pas d’Obsidian directement : cela m’agaça. « Obsidian est une merveille ! » criai-je à leur attention.

Qu’on puisse remettre en question ses talents, sa beauté, ses compétences… Cela me dépassait ! Les Guardians échangèrent un regard silencieux : si le problème ne venait pas d’elle, alors il venait de moi. J’aurais pu en faire un scandale de cette scène, menacer d’aller me plaindre auprès de Tsadquiel… mais ça n’en valait pas la peine. Nous étions entre gentlemen, nous pouvions parler tranquillement. Ils ne savaient pas ce que j’avais en tête, tout simplement. Ils ne savaient pas que j’avais envie de jouer avec la santé mentale de la belle Jewel obscure, que je voulais lui faire croire qu’elle était sauve, lui faire croire que je préférai sa comparse à elle, juste pour la faire vriller ; et soudainement, la louer, et lui faire vivre des choses incroyables, la faire réaliser qu’elle ne serait jamais débarrassée de moi. Mais, ce plan pourtant prodigieux ne semblait pas plaire à l’hôtel : dans les faits, je ne louai pas beaucoup Obsidian et cela soulevait des questions. L’honneur d’Obisidan était sauf, maintenant, il fallait que je me défende moi. « Allons bon ! Elle est à moi ! Ne puis-je pas en faire ce que je veux ? Si je veux la prêter aux autres, que d’autres puissent la louer ? Si je veux m’amuser avec elle, la faire tourner en bourrique ? La faire languir et la rendre accro à moi ! » demandai-je en faisant de grands gestes.

Les Guardians commençaient tout juste à apercevoir mes desseins, mais je savais que ça ne serait pas suffisant. Il fallait que je fasse plus. « Vous pensez que je ne veux pas être avec elle, que je ne la veux pas ? Sortez de là, et laissez-là ici. Je vais passer du temps avec elle, je vais vous montrer que je la veux ! vociférai-je. Et, comme d’habitude, elle me satisferait pleinement ! »

Je refermai la porte derrière eux, laissant Obsidian seule avec moi dans ma chambre. Délicatement, je caressai sa joue avant de relever son menton pour qu’elle me regarde. « C’est une situation désagréable, mais ces messieurs ont raison : je t’ai négligée, je ne me suis pas bien occupé de toi. » dis-je avant de me tourner vers le Minibar pour nous servir à boire. « C’est de ma faute, évidemment. Si tu n’avais pas encore compris, je voulais jouer avec toi… Je voulais te taquiner… C’est pour ça aussi que j’ai passé du temps avec Opal… Hm, je voulais vous séparer, vous faire du mal… mais quand Opal a commencé à vraiment prendre du plaisir à coucher avec moi, elle m’a ennuyé… alors je l’ai laissé tomber… déclarai-je en versant du vin dans deux verres appropriés. Je ne sais pas quels sont vos rapports actuellement, mais… tu ne dois pas lui en vouloir… Si tu as eu l’impression qu’elle ne voulait plus te voir, c’était simplement à cause de moi et mes idées farfelues… Je deviens vieux et mes idées vieillissent mal ! » dis-je en souriant et en lui portant un verre.

En silence, j’observai son visage lisse et brillant. Je n’arrivais pas encore tout à fait à accepter qu’une femme aussi noire puisse être aussi belle et bonne. Je repensais à notre dernière fois, à la chambre noire… Le souvenir de cette torture érotique me fit frémir de bonheur. « Quand tu auras fini de boire, déshabille-toi. Je préfère t’avoir nue à mes côtés, même si l’on ne baise pas, dis-je en venant m’échouer dans mon fauteuil pour retirer mes chaussures et mes chaussettes. Et tu viendras me masser les pieds s’il te plait. » J'étais un peu trop frustré pour pouvoir faire l'amour tout de suite, peut-être que ça viendrait après...

_________________
Physics
is like sex

sure, it may give some practical results, but that's not why we do it


Dernière édition par Jabbah (Norman) le Mer 5 Fév 2020 - 11:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Obsidian (Candace)
Obsidian (Candace)
(Admin) Resilient
Piqûre de rappel (ft.Obsi) Tumblr_pvztwc0REp1wkomkoo4_400
Identité : Candace King
Âge et date de naissance : 23 ans, 17.02.96
Date d'arrivée : 12.04.19
Occupation à l'hôtel : Jewel attitrée de Jabbah
Côté cœur : Néant

Piqûre de rappel (ft.Obsi) IIMqLwD

Valeur :
Piqûre de rappel (ft.Obsi) JyvYkf17 / 187 / 18Piqûre de rappel (ft.Obsi) IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Circuler librement au Pandemonium

permanents
Circuler librement au Limbo

Messages : 131
Avantages : 249
Faceclaim : Duckie Thot
Crédits : av. Balaclava, sign par Anesidora, icons par Vocivus
Multicompte(s) : Sao, Zagan, Orchid, Tsadquiel, Nebel & Wolffia

 Sujet: Re: Piqûre de rappel (ft.Obsi)   posté le Lun 27 Jan 2020 - 0:46

Piqûre de rappel
Un sursaut, un cri étouffé, un frémissement de stupeur. Zagan s'était glissé derrière moi sans crier gare et me surprenait en plein dans la réserve. Je n'avais rien à y faire, ce qui accentuait ma torpeur de le voir ainsi me surprendre. "Tiens. J'ai entendu un bruit de couloir te concernant, Obsi", lâcha-t-il d'un air supérieur et satisfait tout en croquant une pomme à pleine dents. Une bouchée qu'il mâchouilla bruyamment sans aucune politesse. "Vraiment ?" Fis-je mine d'être intriguée. Je ne voulais pas déblatérer avec lui. Il m'avait prise la main dans le sac, prête à voler. Je n'avais aucune excuse et méritais une sanction. Qu'il abrège.

Mais non. Il n'était pas comme ça, Zagan. Après tout, il n'avait rien à faire là lui non plus... Alors il allait jouer, à coup sûr. Et je tentais de savoir à quel jeu. "C'est parce que ton Guest est vieux ou bien parce que c'est un mauvais coup que tu l'évites ?" Je cillai, offusquée, inquiétée. À en balbutier un bref instant. "N-non. Ça n'a rien à voir. Il préfère juste être avec d'autres. J'n'y peux rien", vins-je me dédouaner comme si je n'avais aucun levier face à Jabbah. "Hm. Alors c'est toi. T'es nulle à chier en tant que Jewel. Opal rattrapait le coup quand vous étiez deux mais là... Qu'il mette en cause mes talents, ça passait. Mais qu'il évoque Opal...

Mon visage se ferma et je le bousculai pour passer mon chemin. Loin d'avoir envie de poursuivre cette discussion. "Ferme-la. Ça n'a rien à voir avec Opal", échappai-je avant qu'il ne m'empoigne par le bras et me plaque contre le mur le plus proche. "Ecoute, t'es censée valoir l'argent qu'il débourse pour t'avoir. Peu importe qu'il veuille en baiser d'autres, tu dois lui donner envie de te baiser toi si tu ne veux pas mal finir. Si tu estimes le faire correctement, alors probablement veut-il qu'on se débarrasse de toi pour lui." Je ne voulais pas entendre ses conneries... Ni même croiser son regard. Mais il insista, maintenant mon menton pour que nos yeux puissent se faire face. "Prouve-moi que tu sais faire ton job, et alors j'inciterai les Guardians à discuter avant de t'envoyer en isoloir", lança-t-il d'un air suspect. "Tu sais, j't'aime bien Obsi, se justifiait-il en approchant ses lèvres de mon oreille. Et j'peux t'aider."

Je me faisais fébrile et pourtant, je gardais mon sang froid. Il n'allait pas me laisser tranquille... Alors j'optai pour lui dire la vérité. "Il m'a fait du mal. Il prend son pied en me faisant mal, Zagan. Et je ne te parle pas de juste mal... Ce qu'il m'a fait m'a coûté d'aller à l'infirmerie et de... disons que certaines pratiques sont condamnées à me faire mal. Je ne peux pas et je ne veux pas. S'il continue à payer, ça devrait suffire aux Guardians", lui avouai-je alors dans un élan de détresse ; yeux larmoyants, menton frémissant. Du bout de ses doigts, il caressa mes lèvres. "Oooh... ma pauvre chérie. Soit, comme à ton habitude, tu mens en jouant très bien - trop bien - la comédie, soit tu dis vrai et alors les autres Jewels n'osent pas le dénoncer, et il s'arrange pour qu'à chaque fois cela entre pile dans les clous de notre tolérance. Mets-toi à ma place... quelle est la version la plus crédible ?" Décrivit le Guardian en glissant ses doigts dans ma bouche pour me forcer à les sucer. Mes yeux relevés pour croiser les siens cessèrent de geindre et comprirent que même à ses yeux, je n'avais aucune crédibilité.

D'un regard, il me fit comprendre que je devais lui prouver que le problème ne venait pas de moi. Que j'étais capable de satisfaire un homme. Alors contre ce murs et les étagères de la réserve, je fis ce qu'il attendait de moi. Le finissant comme il le souhaitait avant de partir de cet endroit avec une boule au ventre et la haine en plein visage.

§

Une surprise surprenante : Zagan n'avait pas défendu ma cause. Ou alors pas assez... Je fus cueillie par des gardes qui me menèrent à la chambre de Jabbah pour éclaircir la situation. Je les comprenais, ils voulaient avoir l'affirmation de la part du Guest que je faisais bien mon boulot. Savoir s'il avait des remarques, des soucis avec moi. Je me voyais déjà croupir des jours entiers au Purgatory quand, à ma demi-surprise, Jabbah prit les tords pour lui. A sa manière, il sembla me défendre. Mais ses paroles à mon égard me dégoûtaient sans même qu'il n'ait à me toucher... Me rendre accroc à lui ? Soit il était con, soit il voulait se rendre crédible auprès des crétins lui faisant affront.

La porte claqua en nous laissant seuls. La première fois depuis... Depuis une scène marquée par une image qu'il m'est impossible de nommer même en pensées... J'en avais mal rien qu'à évoquer l'idée d'y repenser. Jasmine m'avait ramassée à la petite cuillère après cet épisode. Une chance... mais je craignais qu'après cette soirée forcée en tête à tête, même elle ne puisse parvenir à recoller les morceaux...

Immobile, je le laissai m'approcher, me toucher, le toisant du regard quand il releva délicatement mon menton. Un sourire assez crédible pour être sincère mais un cillement qui venait trahir mon réel sentiment : je n'avais que faire de sa négligence, au contraire, cela avait été une délivrance. Mais je continuais à jouer le jeu des excuses, comme si cela était un honneur venant de la bouche de Jabbah, à le regarder d'un air presque admiratif et compatissant. Pourtant, ce n'était que du venin à ses yeux. Mais difficile de rester stoïque quand il évoqua Opal. Aux yeux de Jabbah, elle devait m'avoir abandonnée, s'être détournée de moi. Non. À l'abri des regards, des apparences, Opal et moi étions toujours aussi proche l'une de l'autre.

Quand Jabbah a commencé à la louer, ce fut au-dessus de mes forces : je ne pouvais pas croire qu'elle s'était détournée de moi. Une bonne intuition car si Jabbah fut proche de la faire douter, Opal n'a jamais perdu confiance en mes dires. De quoi me donner une idée, retourner la situation à notre avantage. J'ai aidé Opal à faire croire au Guest qu'il nous avait séparées, que je m'étais retrouvée seule. Certes, d'apparence je le suis, et sans Jasmine cela aurait été bien difficile à vivre, mais je savais que quelque part, Opal était toujours de mon côté. Une assurance qui me maintenait debout.

Je bus deux grandes lampées du verre proposé avant de m'exécuter à ses désirs. Dos à lui, je fis coulisser délicatement le zip de ma robe. Me contorsionnant juste assez pour atteindre le haut du bout des doigts. Après quoi je fis glisser lascivement les bretelles pour faire tomber la tenue au sol. Je me penchai en avant pour la récupérer et la poser sur le dossier d'un fauteuil puis déchaussai mes talons hauts que j'abandonnai avec une certaine nonchalance. Ensuite, je me tournai vers lui, sans croiser son regard. Seule faille dans mon geste : ce besoin de ne pas voir son visage pour ne pas défaillir et perdre mon sang-froid. Je dégrafai d'une main mon soutien-gorge et le laissai choir sur le dossier, près de la robe. Un air taquin au visage, je m'assurais que Jabbah ne puisse voir mes tétons qui pointaient déjà à cause du frottement du tissu et du contact avec l'air frais. Je me baissai pour lever le dernier rempart de ma nudité : un string de dentelle que je posai sur l'accoudoir du fauteuil.

Une fois nue, jouant la femme à l'aise sans l'être le moins du monde - visiblement, il m'aidait aussi à améliorer mes talents d'actrice - je pris une nouvelle gorgée du spiritueux offert avant de venir m'agenouiller au pied du lit. Face à ses pieds à lui. De gestes délicats, je voulais le déchausser. Ne voulant le contraindre à un geste qu'il ne voulait pas, je levai les yeux vers lui, croisant son regard hyalin et pervers. De grands yeux noirs quémandant l'autorisation de le toucher. Tel un animal demandant la permission à son maître pour aller jouer... Lamentable et honteux. Mais après ce qu'il m'avait fait vivre, la honte et l'humiliation étaient un moindre mal. Je venais même à aimer ça en sa compagnie. Ou plus exactement : à préférer ça au reste...

Je défis ses lacets, ses chaussettes, et commençai à masser la plante de ses pieds avec dévotion. Silencieuse, comme depuis le début de cette soirée. Le palpitant déchaîné et une concentration hors norme pour ne pas céder à la panique. J'apprenais. Enfin, je l'espérais...

_________________
God is wearing black. They were crying when their sons left. Where there is no one here but me. People all grow up to die. There is no one here but me
Revenir en haut Aller en bas
Jabbah (Norman)
Jabbah (Norman)
Mesmerized
Piqûre de rappel (ft.Obsi) Xy5Qo

I look at you
And before my eyes it's true
The girl of my dreams
Is not quite what she seems

Identité : Norman Palmer
Âge et date de naissance : 64 ans + 18 mai 1955
Date d'arrivée : 18/05/2016
Occupation à l'hôtel : Visiteur et fournisseur de lingerie, costumes, etc
Côté cœur : Divorcé

My greatest accomplishment, and my greatest pride and joy are both of you

Valeur :
Piqûre de rappel (ft.Obsi) JyvYkf115 / 1815 / 18Piqûre de rappel (ft.Obsi) IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Avoir une chambre personnelle
Circuler librement à Elysium
Circuler librement au Limbo

permanents
Avoir une Jewel personnelle

Messages : 761
Avantages : 273
Faceclaim : Pierce Brosnan
Crédits : Vanka
Multicompte(s) : Eisheth, Iberis, River, Magnolia, Giauzar & Bauhinia

Récompenses :
Piqûre de rappel (ft.Obsi) AXFQhm6

 Sujet: Re: Piqûre de rappel (ft.Obsi)   posté le Mar 28 Jan 2020 - 17:34

Piqûre de rappel
Obsidian se retrouvait dans de beaux draps par ma faute. Cependant, malgré toute l’aversion qu’elle pouvait avoir pour moi, elle continuait de jouer le jeu de l’hôtesse accueillante et charmante : je pus observer un sourire sur ce visage noir. Il était bien discret et pour cause : pouvait-elle sciemment sourire à l’homme qui l’avait torturé ainsi cet été ? Elle but mon alcool tranquillement, rien à voir avec la manière dont je l’avais abreuvé le soir de notre rencontre. Ah, ça en faisait des souvenirs heureux avec cette femme ! Vivement la fabrication d’autres souvenirs !

Je fus un peu déçu qu’elle soit mutique. Alors certes, je ne l’avais pas loué pour lui faire la conversation, ce n’était pas là son talent -et de toute façon, ce n’était pas le talent des femmes-. Mais tout de même… Un petit comment allez-vous, maitre ? Merci pour votre alcool, maitre… Ça ne lui ferait pas de mal ! Je ne pus cependant lui en vouloir, car à défaut d’être bavarde, elle était obéissante : je lui ordonnai de se dénuder, elle s’exécuta.

Si la belle se retourna pour se déshabiller, je ne fis pas l’effort de me détourner d’elle pour l’observer : mon Dieu ce corps noir… si beau, si délicieux. Il m’avait manqué. Je m’en voulais, évidemment, d’avoir orchestré des petits jeux débiles qui m’ont empêché de profiter de sa chair pendant tout ce temps-là. Elle était ma Jewel attitrée, ma créature, ma petite esclave depuis des mois, et nous nous voyions que pour la troisième fois à l'hôtel… J’ai été stupide, très stupide.  Lorsqu’elle se retourna enfin vers moi, elle semblait regarder le vide plutôt que de me regarder moi : si elle croisait mon regard à cet instant, peut-être paniquerait-elle et se rhabillerait immédiatement.

Lorsqu’elle fut entièrement nue, je lui souris. Mes yeux s’attardèrent sur les courbes de son corps tandis qu’elle s’approchait de moi et se mit à genoux. D’un geste de la tête, je lui donnais l’autorisation de retirer mes chaussures et chaussettes et la jeune femme se mit au travail. Nouveau sourire suivi d’un petit soupir de soulagement. Le calme dans cette chambre perdura encore quelques minutes avant que je ne décide de reprendre la parole.

« Ob-si-dian… » dis-je en prenant bien soin d’articuler les syllabes de son pseudonyme. « Évidemment, on ne peut qu’admirer l’ingéniosité des Guardian de t’avoir nommé ainsi… C’est juste parfait dis-je en baissant la tête à la recherche de ses prunelles. Nous avons échappé au pire… Imagine, un débile, qui t’aurait baptisé… je ne sais pas, CharbonCafé… Ah ! m’exclamai-je en pouffant de rire. Je me demande bien quel est ton prénom… dis-je en redevenant soudainement sérieux. Ah, mais le règlement, c’est le règlement ! Hm, ça doit être moi qui suis frustré avec ces histoires de pseudonymes ! Tout le monde ou presque connait mon prénom, je ne trouve pas cela très juste… » dis-je en me perdant dans mes pensées.

Obsidian n’avait pas les talents de Jasmine en tant que masseuse, mais elle se débrouillait bien. Ses doigts sur mes pieds me firent le plus grand bien. Soudainement, je me levai et vins me positionner à côté de la Jewel encore agenouillée. « À ton tour de te faire masser les pieds ! dis-je joyeusement. Allez ! Va t’assoir ! » rajoutai-je en craignant qu’elle prenne ma proposition pour un piège : non, j’avais bien l’intention de lui masser les pieds. Pour commencer. Et ensuite, elle verrait bien.

_________________
Physics
is like sex

sure, it may give some practical results, but that's not why we do it
Revenir en haut Aller en bas
Obsidian (Candace)
Obsidian (Candace)
(Admin) Resilient
Piqûre de rappel (ft.Obsi) Tumblr_pvztwc0REp1wkomkoo4_400
Identité : Candace King
Âge et date de naissance : 23 ans, 17.02.96
Date d'arrivée : 12.04.19
Occupation à l'hôtel : Jewel attitrée de Jabbah
Côté cœur : Néant

Piqûre de rappel (ft.Obsi) IIMqLwD

Valeur :
Piqûre de rappel (ft.Obsi) JyvYkf17 / 187 / 18Piqûre de rappel (ft.Obsi) IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Circuler librement au Pandemonium

permanents
Circuler librement au Limbo

Messages : 131
Avantages : 249
Faceclaim : Duckie Thot
Crédits : av. Balaclava, sign par Anesidora, icons par Vocivus
Multicompte(s) : Sao, Zagan, Orchid, Tsadquiel, Nebel & Wolffia

 Sujet: Re: Piqûre de rappel (ft.Obsi)   posté le Sam 15 Fév 2020 - 12:49

Piqûre de rappel
Ça ne sera jamais terminé. À moins de le tuer, jamais ça n'en finirait. Les Guardians ne voyaient pas de raison à cela : j'étais la fautive. Aucun coup visible, aucun autre handicap que d'avoir marché en crabe une semaine durant après ce qu'il m'avait fait... Mais ça, ce sont des choses qui arrivent, à leurs yeux. Petite joueuse deviendra grande sans doute... Le seul moyen était de parvenir à en finir de lui.

Et ensuite ?
Rien.

Je tenais à la vie. Aussi stupide que cela puisse être. Difficile de tirer un trait dessus et ce, malgré ce qu'il me faisait subir. Jasmine avait su me redonner suffisamment d'espoir pour continuer à me battre. Un maigre espoir mais espoir quand même. Peut-être que c'était une immense connerie et que je subirai des violences qui avaleront cette lubie avant même qu'elle n'ait eu le temps de me servir. Mais soit, je me donnais une dernière chance.

Alors que je le massais, ses mots devinrent rapidement désagréables. Obsidian, je le devais à ma couleur de peau autant qu'Opal devait son pseudo. Mais au moins il y avait un quelque chose de semi-précieux. Contrairement aux idées qui passèrent par la tête de Jabbah. Je ne réagissais pas, m'affairais à ma tâche en gardant mes soupirs pour moi.Qu'il me torture pour avoir mon prénom et je persisterai à lui en donner un faux : je refusais qu'il me connaisse. Tout comme je ne me faisais guère curieuse de qui il était. Tout le monde connaissait son prénom sauf moi, visiblement. Et je ne voulais pas le connaître. Rien qui pourrait me rapprocher de lui ni l'humaniser.

Quand il se leva, j'eus un mouvement de recule, encaissant pour moi un sursaut de peur. Mon cœur s'était soudainement accéléré et je tentais de le masquer. Mon équilibre se fit incertain : me levant sans me lever, restant à accroupie et tête baissée face à sa proposition. Je secouai timidement la tête de droite à gauche et déglutis avec peine avant d'articuler quelques mots d'une voix rouillée. "Non... une réponse instinctive que j'avais tout intérêt à mesurer. Maître... je-" C'était stupide. J'étais stupide. Je cassais tout et j'allais sans doute le payer. Mes pommettes devinrent incandescente de honte autant que de peur. Je ne voulais pas qu'il me masse les pieds... À choisir, je ne voulais pas du tout qu'il me touche. Mais si je lui disais que je n'aimais pas, il en rirait et s'exécuterait quand même, utilisant ça pour ses prochaines lubies... Alors je pris sur moi en espérant ne pas l'avoir contrarié et je m'assis sur le bord du lit. Je ne voulais pas qu'il vois mon visage quand il me masserait, donc je me laissai emporter et allongeai mon dos sur les draps froids.

Je n'étais pas cassée. Voilà des paroles qui tournaient dans ma tête telle une litanie. Je n'étais pas cassée. Refusant de m'avouer vaincue par cette abomination. Refusant d'admettre d'être brisée. Au-delà de vouloir lui enlever la satisfaction de m'avoir blessée de l'intérieur, c'était mon orgueil et mon estime que je souhaitais sauver. Au moins en partie... Je n'étais pas comme ça avec les autres clients. Ils ne m'avaient pas fait autant de mal que Jabbah, c'est sûr, mais à ses yeux, je devais être aussi défaillante avec les autres qu'avec lui. Je doutais qu'il ait un jour tenter de regarder au travers d'une porte ou d'un rideau où mes cris n'étaient guère fait de douleur infligée mais de plaisir simulé...

_________________
God is wearing black. They were crying when their sons left. Where there is no one here but me. People all grow up to die. There is no one here but me
Revenir en haut Aller en bas
Jabbah (Norman)
Jabbah (Norman)
Mesmerized
Piqûre de rappel (ft.Obsi) Xy5Qo

I look at you
And before my eyes it's true
The girl of my dreams
Is not quite what she seems

Identité : Norman Palmer
Âge et date de naissance : 64 ans + 18 mai 1955
Date d'arrivée : 18/05/2016
Occupation à l'hôtel : Visiteur et fournisseur de lingerie, costumes, etc
Côté cœur : Divorcé

My greatest accomplishment, and my greatest pride and joy are both of you

Valeur :
Piqûre de rappel (ft.Obsi) JyvYkf115 / 1815 / 18Piqûre de rappel (ft.Obsi) IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Avoir une chambre personnelle
Circuler librement à Elysium
Circuler librement au Limbo

permanents
Avoir une Jewel personnelle

Messages : 761
Avantages : 273
Faceclaim : Pierce Brosnan
Crédits : Vanka
Multicompte(s) : Eisheth, Iberis, River, Magnolia, Giauzar & Bauhinia

Récompenses :
Piqûre de rappel (ft.Obsi) AXFQhm6

 Sujet: Re: Piqûre de rappel (ft.Obsi)   posté le Dim 16 Fév 2020 - 12:41

Piqûre de rappel
Comme à son habitude, la Jewel était très silencieuse. Finalement, il n’y avait guère que pendant nos ébats durant lesquels elle me suppliait d’arrêter que j’entendais intégralement sa voix. Sa voix n’était pas désagréable pourtant… Je repensais à notre première fois, où nous avions pu échanger quelques mots : elle ne savait pas encore ce que j’étais, ce que j’allais représenter pour elle. Elle m’avait fait la conversation comme elle l’aurait fait avec un autre Guest, en bonne petite Jewel qu’elle était. Et puis, ça n’avait pas duré. Tout ça s’était bien vite arrêté. Ainsi, pour le moment, elle me laissa monologuer.

Je lui proposai soudainement d’inverser les rôles : elle irait s’assoir quand ça serait à mon tour de la masser. Lorsque je la vis hocher la tête et dire non, j’arquai un sourcil de surprise. Je m’étais immobilisé un instant pour la dévisager. Elle m’appela maitre, et sembla tenter un début de justification quant à son refus de m’obéir. Que pouvait-il se passer dans sa tête à ce moment-là ? J’étais curieux ! Elle le savait bien, pourtant, que le non était quelque chose que je n’acceptai pas… La belle sembla se raviser cependant lorsqu’elle se releva avant de se laisser tomber sur mon lit. Je souris en apercevant son joli cul nu.

Je vins me placer devant elle, à genoux. Obsidian s’était allongée : je n’avais qu’à lever un peu la tête pour voir son entrejambe. Enfin, voir était un bien grand mot : dans la pénombre, elle se camouflait aisément. Les… détails de son sexe m’échappaient. « Quelle belle et obéissante petite Jewel tu fais… » dis-je pour lui faire comprendre que j’avais déjà oublié son non spontané de tout à l’heure. Elle avait fini par s’exécuter sans que je n’aie à répéter mon ordre, cela me satisfaisait pleinement. Bientôt, elle ne lutterait plus. Plus jamais.

Je saisis ses pieds que je commençais à masser doucement du bout des pouces. Je passais mes doigts entre ses orteils, me concentrais pleinement sur les gestes que je faisais. Je lui offrais de la douceur, et ça, c’était nouveau. Je n’osais pas imaginer la foultitude de questions qui devait perturber son esprit à ce moment-là. Qu’elle se rassure : son maitre n’avait pas changé depuis le temps, il était toujours autant fou et avait toujours autant d’idées farfelues à lui proposer. D’ailleurs, il était temps qu’elle comprenne que je n’avais pas réellement eu envie de lui masser les pieds.

Sans prévenir, je portais son gros orteil à ma bouche et me mis à le suçoter doucement. Je sentis son pied tenter de m’échapper, à moins que ce ne fût simplement une réaction de surprise en sentant tout d’un coup ma langue sur son orteil. Je devinais qu’Obsidian était chatouilleuse : je perçus des petits rires et je luttais pour garder son pied en place. Jamais je n’aurais pensé entendre Obsidian rire un jour… J’échappai un soupir de plaisir avant de lui lécher toute la plante du pied... « Hmm, délicieux… puis, c’est original, c’est pas vraiment la même couleur des deux côtés ! Ah, cesse-donc de gigoter ! dis-je hilare en prenant en bouche plusieurs de ses orteils en même temps pour les sucer. Et voilà que ton gentil maitre te fait rire ! » demandai-je en relevant la tête pour lui lécher les genoux. À force de remonter ainsi, elle pouvait facilement deviner où j’avais l’intention d’amener ma langue.

_________________
Physics
is like sex

sure, it may give some practical results, but that's not why we do it
Revenir en haut Aller en bas
Obsidian (Candace)
Obsidian (Candace)
(Admin) Resilient
Piqûre de rappel (ft.Obsi) Tumblr_pvztwc0REp1wkomkoo4_400
Identité : Candace King
Âge et date de naissance : 23 ans, 17.02.96
Date d'arrivée : 12.04.19
Occupation à l'hôtel : Jewel attitrée de Jabbah
Côté cœur : Néant

Piqûre de rappel (ft.Obsi) IIMqLwD

Valeur :
Piqûre de rappel (ft.Obsi) JyvYkf17 / 187 / 18Piqûre de rappel (ft.Obsi) IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Circuler librement au Pandemonium

permanents
Circuler librement au Limbo

Messages : 131
Avantages : 249
Faceclaim : Duckie Thot
Crédits : av. Balaclava, sign par Anesidora, icons par Vocivus
Multicompte(s) : Sao, Zagan, Orchid, Tsadquiel, Nebel & Wolffia

 Sujet: Re: Piqûre de rappel (ft.Obsi)   posté le Lun 17 Fév 2020 - 18:10

Piqûre de rappel
Un nouveau jeu : une nouvelle torture. Allongée, je n'avais que faire de la vue que je lui offrais : tant qu'il ne voyait pas mon visage se crisper. Dès son premier contact mon corps s'était électrisé. Je contenais les spasmes qui se faisaient de plus en plus violence. Un souffle profond et fort. Je ne voulais pas céder. Ce serait mal interprété. Mais me refuser à lui serait bien trop mal pris et je tenais à la vie... Alors je luttai jusqu'à ne plus pouvoir. Un éclat m'échappa, puis une rire qui suppliait d'arrêter. Impossible... Et voilà que Jabbah y voyait un jouet.

Seul un fou prendrait cela pour un rire sincère plus que pour un incontrôlable réflexe... Et il l'était sans doute : fou. Le Guest remonta, laissant mes pieds tranquilles. De quoi me faire souffler un peu, quand bien même je prévoyais l'inéluctable à le sentir remonter sur mes genoux. Mon avant-bras barrant mon visage, ma frêle poitrine se soulevant à mon souffle agité.

Le cauchemar reprenait vie... d'une douce manière, d'une terrible et inéluctable manière. Sentir ses mains me caresser, ses lèvres m'effleurer... l'imaginer avait suffit à m'infliger des hauts-le-cœur durant toute cette absence. C'est avec effroi que je constatais qu'aujourd'hui, ce n'était pas le cas. Non pas que j'éprouvais un plaisir, mais c'était loin de représenter l'horreur que je m'étais figurée, l'atrocité de mes souvenirs. Et je redoutais. Encore et encore, à m'en faire grelotter de cette peur qui m'habitait, me hantait, me possédait. Aucun choix n'était laissé. Aucun geste ni aucun mot n'était laissé au hasard, abandonné et offert.

Je pourrais lui hurler que je n'avais pas envie, que je refusais de sentir ses ignobles mains sur mon corps, le repousser et me débattre. Mais cela ne servirait à rien. Alors je bouillonnais, dans mon for intérieur, à vouloir être partout sauf ici. Avec n'importe qui sauf lui. Repenser à Jasmine murmurant cette berceuse. Ne plus entendre que cette ritournelle pour éviter d'entendre sa voix à lui, sentir son souffle à lui, sa chaleur à lui...

Une torture même dans la douceur dont il pouvait faire preuve. Je ne parvenais pas à m'en défaire. De ces images qui me faisaient cauchemarder. De cette douleur devenue fantôme depuis ce jour fatidique. Je repensais alors à cet autre client à qui je ne prêtais aucune horreur. Celui dont les apparitions chimériques se faisaient apaisantes et non effrayantes. Je reprenais ainsi mon souffle. Inspiration et expiration. Lente et profane. Un point sur lequel me concentrer et oublier qui se prélassait sur moi. Qui me touchait. Me couper de cette réalité dont je ne voulais plus.

_________________
God is wearing black. They were crying when their sons left. Where there is no one here but me. People all grow up to die. There is no one here but me
Revenir en haut Aller en bas
Jabbah (Norman)
Jabbah (Norman)
Mesmerized
Piqûre de rappel (ft.Obsi) Xy5Qo

I look at you
And before my eyes it's true
The girl of my dreams
Is not quite what she seems

Identité : Norman Palmer
Âge et date de naissance : 64 ans + 18 mai 1955
Date d'arrivée : 18/05/2016
Occupation à l'hôtel : Visiteur et fournisseur de lingerie, costumes, etc
Côté cœur : Divorcé

My greatest accomplishment, and my greatest pride and joy are both of you

Valeur :
Piqûre de rappel (ft.Obsi) JyvYkf115 / 1815 / 18Piqûre de rappel (ft.Obsi) IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Avoir une chambre personnelle
Circuler librement à Elysium
Circuler librement au Limbo

permanents
Avoir une Jewel personnelle

Messages : 761
Avantages : 273
Faceclaim : Pierce Brosnan
Crédits : Vanka
Multicompte(s) : Eisheth, Iberis, River, Magnolia, Giauzar & Bauhinia

Récompenses :
Piqûre de rappel (ft.Obsi) AXFQhm6

 Sujet: Re: Piqûre de rappel (ft.Obsi)   posté le Mar 18 Fév 2020 - 14:30

Piqûre de rappel
Découvrir que ma perle noire était chatouilleuse m’amusa. Immédiatement, je pensais à mettre en place d’autres séances en salle de jeu avec des éléments divers et variés pour jouer sa peau sensible… Des plumes, évidemment. Mais pourquoi pas des petites décharges électriques aussi ? Pendant la séance, elle serait attachée évidemment et l’idéal serait de réussir à lui faire se pisser dessus de rire. Ça, ça serait vraiment beau, ça serait vraiment jouissif.

Après m’être régalé de ses pieds, je l’observai un instant, appuyé sur sa jambe. Pour une femme noire, elle était belle ma Jewel et je crois bien que je ne lui disais pas assez. Je souris, mais elle ne me voyait pas, elle était toujours allongée et se cachait le visage avec son bras. C’était mignon, mais ça ne suffirait pas pour ne pas remplir son esprit de d’images et sensations nouvelles ce soir. Je souris avant de lui écarter légèrement les cuisses et lui en embrasser l’intérieur. Je m’étais redressé, tout doucement et continuai mon chemin vers son pubis avant de léchouiller son clitoris. Il était chaud et doux. Je ressentis un spasme d’Obisdian au moment où ma langue fut en contact du petit organe à plaisir.

Toute cette histoire me prenait la tête : je n’avais pas apprécié qu’on me dise quoi faire de ma Jewel. Je l’avais reçue dans ma chambre un peu par défaut, ne sachant pas ce que je comptais faire d’elle sur le moment… et voilà que je retrouvais soudainement l’inspiration. Obsidian était magique, elle réveillait en moi les désirs les plus fous. Bien sûr, elle ne partageait pas mon avis… ni mes envies. Encore une fois, elle devrait subir, elle devrait prendre sur elle. « J’ai été bête de ne pas profiter de toi sous prétexte que je voulais m’amuser… te faire vriller… déclarai-je en léchant son sexe sur toute la longue. Je vais réparer cette erreur, je vais te louer à un rythme bien plus régulier… continuai-je en enfonçant ma langue en elle. Que dirais-tu… d’une fois par semaine ? Ça serait bien, hein ? » conclus-je en crachant sur son clitoris avant de le titiller du bout des doigts.

_________________
Physics
is like sex

sure, it may give some practical results, but that's not why we do it


Dernière édition par Jabbah (Norman) le Lun 24 Fév 2020 - 13:54, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Obsidian (Candace)
Obsidian (Candace)
(Admin) Resilient
Piqûre de rappel (ft.Obsi) Tumblr_pvztwc0REp1wkomkoo4_400
Identité : Candace King
Âge et date de naissance : 23 ans, 17.02.96
Date d'arrivée : 12.04.19
Occupation à l'hôtel : Jewel attitrée de Jabbah
Côté cœur : Néant

Piqûre de rappel (ft.Obsi) IIMqLwD

Valeur :
Piqûre de rappel (ft.Obsi) JyvYkf17 / 187 / 18Piqûre de rappel (ft.Obsi) IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Circuler librement au Pandemonium

permanents
Circuler librement au Limbo

Messages : 131
Avantages : 249
Faceclaim : Duckie Thot
Crédits : av. Balaclava, sign par Anesidora, icons par Vocivus
Multicompte(s) : Sao, Zagan, Orchid, Tsadquiel, Nebel & Wolffia

 Sujet: Re: Piqûre de rappel (ft.Obsi)   posté le Hier à 0:28

Piqûre de rappel
Il était de plus en plus difficile de me concentrer sur autre chose que ses gestes, ce qu'ils me procuraient comme sensations... un corps éduqué pour feindre le plaisir à la moindre caresse, fondre sous le moindre regard intéressé. Lutter contre un enseignement forcé. À croire que Jabbah avait effectivement choisi sa proie en toute perfection. Mon esprit avait beau hurler pour se rebeller, mon corps se soumettait au voyage de ses mains blanchâtres sur ma peau d'ébène.

De légers spasmes, des contractions, un soupir crispé que je ne sus retenir à sentir sa langue rugueuse me caresser avec langueur. Ses chatouilles m'avaient rendues particulièrement sensible à son toucher. Une envie de l'éloigner de violents coups de pieds me saisit, mais je mordis ma lèvre pour me retenir.

Le Guest prenait soin de préparer mon intimité qui, contre toute attente, tardait à se mettre dans l'ambiance. En même temps... je n'étais pas d'humeur, pas préparée. Que ce soit pour Jabbah ou d'autres clients, je me préparais autant physiquement que psychologiquement. Ce que je n'avais pas pu faire ce soir... cela se voyait par ma fébrilité et mon manque de coopération. Inerte, amorphe, à attendre que ça passe, qu'il me dise quoi faire.

De pleurs ou de plaisir, moi-même j'ignorais de quoi étaient faits ces petits râles que je ne parvenais pas à passer sous silence. L'électricité traversait mon corps, traversant mes muscles et mes nerfs. Mes seins pointaient, ma peau se hérissait par endroit et je ne voulais pas ouvrir les yeux. Je ne voulais pas entendre la suite tout en ayant envie de savoir à quelle sauce il me déchiquetterait cette fois-ci. Une frustration qui n'avait rien d'une excitation saine... Sa proposition de me louer une fois par semaine n'était qu'une affirmation. Une odieuse perspective qui me décontenança. Survivrai-je à tant de nuits avec lui ? Et dire que j'ai un temps jalousé les Jewels dont l'attitré passait de longs séjours ici à les louer chaque nuit ; un seul partenaire, un minimum respectueux, un minimum consciencieux. Mais le mien était loin d'être de ceux que l'on voulait dans son lit tous les soirs... Si encore il n'y avait que son âge...

_________________
God is wearing black. They were crying when their sons left. Where there is no one here but me. People all grow up to die. There is no one here but me
Revenir en haut Aller en bas
Jabbah (Norman)
Jabbah (Norman)
Mesmerized
Piqûre de rappel (ft.Obsi) Xy5Qo

I look at you
And before my eyes it's true
The girl of my dreams
Is not quite what she seems

Identité : Norman Palmer
Âge et date de naissance : 64 ans + 18 mai 1955
Date d'arrivée : 18/05/2016
Occupation à l'hôtel : Visiteur et fournisseur de lingerie, costumes, etc
Côté cœur : Divorcé

My greatest accomplishment, and my greatest pride and joy are both of you

Valeur :
Piqûre de rappel (ft.Obsi) JyvYkf115 / 1815 / 18Piqûre de rappel (ft.Obsi) IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Avoir une chambre personnelle
Circuler librement à Elysium
Circuler librement au Limbo

permanents
Avoir une Jewel personnelle

Messages : 761
Avantages : 273
Faceclaim : Pierce Brosnan
Crédits : Vanka
Multicompte(s) : Eisheth, Iberis, River, Magnolia, Giauzar & Bauhinia

Récompenses :
Piqûre de rappel (ft.Obsi) AXFQhm6

 Sujet: Re: Piqûre de rappel (ft.Obsi)   posté le Hier à 14:12

Piqûre de rappel
J’avais l’impression de me retrouver avec un jouet défectueux… Mis à part les réactions non contrôlées de son corps comme ses pointes qui se dressaient, Obsidian restait silencieuse, impassible. Il y avait bien eu les rires de tout à l’heure, mais cela n’avait pas duré, et finalement, cela aussi avait été un réflexe plus qu’autre chose. En temps normal dans une situation comme celle-ci, je changeais de jouet et je passais à autre chose… Mais malheureusement pour elle, je n'avais pas l'intention de la laisser filer, car si mon jouet ne fonctionnait plus, il restait tout de même plaisant à l’œil et me donnait envie.

Immédiatement, je me fis violence pour restreindre mes pulsions : elle ne méritait pas que je m’énerve. Elle ne méritait pas mes coups, je ne voulais pas abimer son corps, pas de l’extérieur tout du moins. Je pouvais la pénétrer maintenant qu’elle se laisserait faire, ne réagirait pas, garderait les yeux fermés… Et ça serait terriblement ennuyeux. Où était l’Obsidian sonore et agitée de la chambre noire ? Fallait-il que je l’attache de nouveau et lui démolisse le rectum pour obtenir des réactions de sa part ? Si c’était ce qu’elle voulait, elle l’aurait.

Je me relevai pour venir me positionner au-dessus d’elle. « Oh… tu te caches ? Tu veux pas me voir ? Moi je sais que tu es là… Je te vois… Tu sais ce que je vois une ? Une belle et bonne pute nègre ! » dis-je en caressant ses côtes d’un mouvement lascif. Je caressai ensuite avec lenteur ses deux petits seins, sentant la pointe de ses tétons m’effleurer avec douceur les paumes des mains. Ce contact m’arracha un léger gémissement de plaisir. « Tu es complètement endormie ma pauvre Obsidian ! Je vais te réveiller, moi… » déclarai-je en me levant du lit pour me diriger vers le minibar.

De là, je m’emparai d’un glaçon du bout des doigts que je regardai avec amusement. Sans plus attendre, je repris ma position : j’étais de nouveau au-dessus d’elle, quasiment allongé, à caresser son ventre, puis ses côtes et enfin de nouveau ses seins. « Je vais éveiller tes sens, tu vas voir… Après ça, tu seras enfin comme je t’aime : pleine de vie. » déclarai-je en me relevant et en approchant le glaçon de son corps. D’abord sur son ventre, à le faire tourner autour de son nombril. Je fis l’effort de la bloquer avec mon poids pour la dissuader de toutes tentatives d’évasions. Enfin, je collai le glaçon sur ses tétons déjà bien durs, observant avec attention le moment où Obsidian allait enfin ouvrir les yeux si elle se décidait à le faire. « Oh oui… oh comme c’est froid… Dis-le, dis oui maitre, j’ai tellement froid… »

_________________
Physics
is like sex

sure, it may give some practical results, but that's not why we do it
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Piqûre de rappel (ft.Obsi)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Mystic Swan :: Mystic Swan :: Elysium :: Chambres :: Chambre #192
+
Sauter vers: