RechercherRechercher  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Soutenez MS !
Un petit mot sur Bazzart, PRD et quelques votes ♥️
Mystic Swan recherche
L'hôtel a besoin de Guardians Et surtout d'hommes pour renflouer ses rangs.
Nous invitons les potentiels nouveaux à privilégier les scénarios !
Event #8 ~ Find your Valentine
Les inscriptions sont à présent terminées.
La répartition est en cours ♥️
Partagez
Mystic Swan :: Mystic Swan :: Elysium :: Chambres :: Chambre #192
Aller en bas 

 Satisfy the rage (ft Jabbah)

Acacia (Reagan)
Acacia (Reagan)
Insurgent
Satisfy the rage (ft Jabbah) 1566864237-tumblr-n7rz3nwy3c1rc7xs7o5-400
Identité : Reagan Palmer
Âge et date de naissance : 27 ans (../../...)
Date d'arrivée : Juillet 2019
Occupation à l'hôtel : Shade
Satisfy the rage (ft Jabbah) 1565863410-daddysgirl

Valeur :
Satisfy the rage (ft Jabbah) JyvYkf13 / 183 / 18Satisfy the rage (ft Jabbah) IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Circuler librement au Pandemonium

Messages : 246
Avantages : 239
Faceclaim : Joanna Halpin
Crédits : Saffron **
Multicompte(s) : //

 Sujet: Satisfy the rage (ft Jabbah)   posté le Mar 4 Fév 2020 - 22:53

Satisfy the rage
La gorgée de vin est amer. Le rouge peint ma bouche d'aigreur et l'étire dans un sourire sarcastique. Mon ongle tapote mon verre. Le sien que je m'approprie. Comme la bouteille que je vide, comme le peignoir de soie où goutte quelques mèches humides de ma douche. Sa chambre était vide quand j'y suis entré, j'y ai vite repris mes quartiers. Si je n'ai pas la faiblesse de coeur de la trouver réconfortante après mon séjour au Purgatory, elle a quelque chose d'apaisante. C'est son parfum qui empreigne l'air. Effluves luxueuses qui se mêle à l'odeur plus suave du cul. Ma langue claque contre mon palais. Je ne me laisserai pas attendrir par l'ombre de sa présence. Je glisse une clope entre mes lèvres, l'allume et aspire une première latte. En la soupirant dans un nuage blanc, je laisse mon dos reposé contre le fauteuil. J'observe mon pied dessiné quelques arabesques dans l'air avant de revenir à mes pensées. Je les ai sombre. Elles s'entassent, présageant de l'orage menaçant. Je ne céderai pourtant pas à la colère. Je ne serai pas mauvaise perdante. Je rumine avec une frustration bien familière à mon enfance, cet époque où mon père était encore en mesure de me faire la leçon.

Je me lasse cependant bien vite de mes lamentations, secouant la tête. J'ai eut le temps de réfléchir à la situation. Le loisir de n'avoir rien à faire d'autre que planifier, le plaisir de jouer avec quelques bourreaux. La satisfaction de quelques marques. Seras t-il toujours aussi satisfait face aux conséquences de ses choix ? Peut être. Je pourrai presque douter avec ses manigances. C'est ma faute aussi, je le pensais trop tendre pour ça. J'aurai tout de même dû anticiper, éliminer sa progéniture qui prolifère comme la vermine. Ce n'est pas comme si je ne l'avais jamais envisagé. J'ai toujours sût qu'ils seraient un jour une menace. Foutu procrastination. Je lève les yeux au ciel, contemple un instant le plafond. l'abattement ne me gagne que rarement, je me replis généralement pour panser mes plaies, mais je ne reste jamais à terre. Des solutions pour remédier à l'échec, bien souvent la vengeance par soucis d'équilibre et évidemment, tourner la situation à mon avantage.  Libre de ce poids, je m'attèle à tirer partit du pire. Je le connais si bien, j'y succombe souvent.

En fond passe du classique, aux notes de piano assassines. Si il n'a pas sa place dans mes fêtes, il sied à mon humeur du moment. J'en apprécie le dramatique, sans plus perdre de temps dans les dédales de mon esprit. J'ai suriné encore et encore, réfléchis à tous ces moments passés avec lui. Jusqu'à quel point avait il prévu son coup ? Il n'a pas pu feindre pour le divorce, je suis sur qu'il reste attaché à cette traitresse. Pur nostalgie de l'époque révolue, où nous allions tous les trois à la plage pour marcher au bord de la mer. La porte s'ouvre, mes yeux aussi. Je ne quitte pas mon fauteuil même si je sais qu'il est là. Papa. Calant mon verre et ma clope entre mes doigts, je me contente de l'applaudir. - Bravo. Sur ce coup, je suis impressionnée.Je reprend une gorgée de vin, sourit légèrement. - Me faire passer Shade, t'arranger pour faire venir ta bâtarde... C'est le but qui me manque. C'est beaucoup d'effort pour une simple leçon, ça serait pathétique de vouloir me remplacer par un essai raté.. Alors pourquoi ? C'est la seule question qu'il me reste et c'est la seule que je ne lui poserai pas.
Mystic Swan
Revenir en haut Aller en bas
Jabbah (Norman)
Jabbah (Norman)
Mesmerized
Satisfy the rage (ft Jabbah) Xy5Qo

I look at you
And before my eyes it's true
The girl of my dreams
Is not quite what she seems

Identité : Norman Palmer
Âge et date de naissance : 64 ans + 18 mai 1955
Date d'arrivée : 18/05/2016
Occupation à l'hôtel : Visiteur et fournisseur de lingerie, costumes, etc
Côté cœur : Divorcé

My greatest accomplishment, and my greatest pride and joy are both of you

Valeur :
Satisfy the rage (ft Jabbah) JyvYkf115 / 1815 / 18Satisfy the rage (ft Jabbah) IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Avoir une chambre personnelle
Circuler librement à Elysium
Circuler librement au Limbo

permanents
Avoir une Jewel personnelle

Messages : 738
Avantages : 250
Faceclaim : Pierce Brosnan
Crédits : Vanka
Multicompte(s) : Eisheth, Freesia, River, Magnolia, Giauzar & Bauhinia

Récompenses :
Satisfy the rage (ft Jabbah) AXFQhm6

 Sujet: Re: Satisfy the rage (ft Jabbah)   posté le Mer 5 Fév 2020 - 11:23

Satisfy the rage
Le temps à l’hôtel défilait à une vitesse… J’étais arrivé en milieu d’été et voilà que tout d’un coup, l’hiver était déjà bien entamé. Tant mieux, évidemment : ce séjour à l’hôtel allait être sans fin, j’allais en voir défiler des hivers entre les murs du Mystic Swan, c'était donc préférable que je ne m'ennuie pas. Je n’étais pas venu seul : avec moi, il y avait ma fille, mon héritière… mon amante. Récemment, ses frasques lui avaient valu un séjour au Purgatory : je savais que ça allait arriver un jour, je le savais parce qu’elle le voulait. Quand elle voulait quelque chose, elle finissait par l’avoir.

Mais, elle était de nouveau libre, maintenant. Elle était libre et elle était dans ma chambre, à siroter mon vin en se détendant dans mon fauteuil. C’était toujours la même, mais elle avait un peu des bleus par-ci par-là. Qu’elle avait dû s’amuser dans les sous-sols ! On avait dû la frapper et la baiser au moins une fois par jour pendant un long mois. La quête du plaisir et de la souffrance animait les désirs de ma fille, je me demandais même si les Guardian n’avaient pas fini par se lasser de la voir réagir positivement. « Un mois au Purgatory et tu continues de débarquer dans ma chambre à l’improviste… On voit que la punition n’a servi à rien ! » dis-je en souriant. Je n’étais pas surpris.

Elle applaudissait et disait qu’elle était impressionnée. Par quoi exactement ? Ah, pour la venue de Primrose. Elle pensait que j’étais responsable de sa venue, elle m’attribuait tout le mérite alors que Primrose était celle qui avait fait l’effort de venir à moi… par mégarde, évidemment. « Oh oh… quelqu’un a peur de ne plus être la favorite ! » dis-je en venant attraper le verre qu’elle tenait pour boire deux gorgées avant de lui rendre. Je pris également sa cigarette, pris une bouffée, toussa et la lui rendit. « Dégueulasse… tu veux pas un cigare plutôt ? » demandai-je en retirant ma veste.

Fallait-il lui dire tout de suite que je n’y étais pour rien concernant sa demi-sœur ? L’entendrait-elle seulement ? Reagan me tenait tellement en estime qu’il était évident que j’avais tout manigancé, tout planifié pour faire venir sa sœur dont je ne connaissais pourtant même pas le visage il y a trois mois… C’était une discussion qui risquait de prendre du temps… et peut-être même de déclencher une nouvelle dispute. « Tu l’as rencontrée ? Elle est belle, hein ? Et bonne ! Bien que je ne l’ai pas encore pénétré… Nous nous voyons de temps à autre, nous parlons beaucoup… Et puis nous nous touchons. Il faudra du temps pour qu’elle soit complètement asservie à mes désirs et qu'elle accepte la relation incestueuse… » dis-je en venant me poster devant elle pour lui caresser les cheveux.

Cela faisait longtemps que je n’avais pas pris Reagan et cela me manquait. Évidemment, ce n’était pas le moment : il fallait d’abord régler cette affaire, il fallait qu’elle s’enlève de la tête que j’avais fait venir sa sœur à l’hôtel… Pour en faire une Jewel ? Cela n’avait pas de sens, elle devait bien s’en rendre compte ! En toute logique, elle aurait été Guest. « Te faire passer Shade, c’était en effet voulu, pour t’apprendre des trucs. Et je pense que tu apprends bien ! déclarai-je en souriant. Mais la venue de Primrose, ta jolie demi-sœur ? Je n’y suis pour rien. C’est un concours de circonstances… Si tu ne me crois pas, tu pourras demander à Eisheth la Guardian de te raconter toute l’histoire… » dis-je en passant ma main sur son visage et sa bouche.

_________________
Physics
is like sex

sure, it may give some practical results, but that's not why we do it


Dernière édition par Jabbah (Norman) le Ven 14 Fév 2020 - 19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Acacia (Reagan)
Acacia (Reagan)
Insurgent
Satisfy the rage (ft Jabbah) 1566864237-tumblr-n7rz3nwy3c1rc7xs7o5-400
Identité : Reagan Palmer
Âge et date de naissance : 27 ans (../../...)
Date d'arrivée : Juillet 2019
Occupation à l'hôtel : Shade
Satisfy the rage (ft Jabbah) 1565863410-daddysgirl

Valeur :
Satisfy the rage (ft Jabbah) JyvYkf13 / 183 / 18Satisfy the rage (ft Jabbah) IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Circuler librement au Pandemonium

Messages : 246
Avantages : 239
Faceclaim : Joanna Halpin
Crédits : Saffron **
Multicompte(s) : //

 Sujet: Re: Satisfy the rage (ft Jabbah)   posté le Jeu 6 Fév 2020 - 1:10

Satisfy the rage
Je ne relève pas l'évidence qu'il souligne: Un mois au Purgatory ne m'apprendra rien. Je veux le voir, je vais le voir. C'est aussi simple que ça. Je balai sa remarque futile d'un simple geste de la main. C'est une autre évidence qui me préoccupe, je n'arriverai pas à garder mon calme. Je n'ai même pas besoin de le regarder pour le savoir. Son parfum capiteux joue avec mes nerfs. Qu'il doit être fier, drapé dans sa victoire, heureux de l'aboutissement de ses complots. Je le serai à sa place et je ne me priverai pas de lui faire remarquer. Je tire sur ma cigarette, attendant qu'il se pavane dans une remarque piquante sous l'anodin. Mais rien d'autres que mes applaudissements écrasent le silence. Il ne va pas en prime se la jouer modeste...

Il prend ses aises et mon verre, le porte à ses lèvres après quelques mots. Je plisse les yeux. - Ce serait stupide de me remplacer par ça. Et tu n'es pas stupide. Je pose finalement mes yeux sur lui, comme pour m'assurer de ce que je dis. Il n'est pas sénile non plus. Il sait très bien ce qu'il fait, il me le prouve dans tout ce qu'il entreprend. Ma clope trouve ses lèvres tandis que je porte le vin aux miennes. Je secoue à peine la tête à sa question. Il n'y a qu'un cigare que je prendrai bien en bouche et c'est le sien. Or, il n'en mérite ni la chaleur, ni les attentions. Pas alors qu'il enchaine sur les qualités de sa bâtarde et les projets qu'il a pour elle. J'ai l'air d'en avoir quelque chose à foutre ? Il ne fait que confirmer ce que je pensais et souffler sur des braises qui s'éteignent à peine.

Mes doigts se serrent à mon verre alors que j'imagine à quel point la situation doit lui plaire.
Il peut bafouer un nouveau interdit. Il a, une fois encore, la chance de pervertir la morale. Et ce n'est plus avec moi. La voir, lui parler, la baiser puis l'avilir. Un programme qui me réjouirait pour une autre, j'aurai même volontiers participer aux réjouissances mais qu'elle soit aussi sa fille est un fait que j'ai du mal à avaler. Il me reste en travers de la gorge. Il me réduit à la labeur pour jouer à touche pipi comme un puceau prépubère. Il me l'annonce avec innocence, une main dans mes cheveux.

Mon agacement en atteste, son abjecte progéniture est belle. Forcément avec une partie de ses gênes... Il n'est pas pour autant obligé de me le rappeler et de le souligner avec autant de ravissement. Crépites quelques flammes. Il poursuit sans que je n'ai besoin de répondre, il s'enfonce sans que je ne l'arrête. - C'est aussi instructif que la punition. Il l'a remarqué de lui même, elle n'a servit à rien. Vient la phrase de trop. Qu'il nie n'ébranle pas mes convictions mais cette tournure. Ta jolie demi-soeur... Elle n'est même pas la moitié de ce que je suis. Le verre se brise sous les doigts qui s'impatiente de torde un cou. Je repousse sa main de mon visage. - Un concours de circonstance qui me place shade tandis que tu peux te payer sa compagnie. Je reprend sans me soucier des éclats ou des éclaboussures vermeilles. - Je ne te crois pas. Je le conclu dans un haussement d'épaule. Et si je garde le nom de la guardian dans un coin de ma mémoire, je sais que je n'irai pas la trouver pour confirmer les dires de mon père. Pas si il me le recommande.

J'écrase ma clope dans le fond du verre et soupire. Je le regarde, cherchant les réponses que je n'obtiens pas.
Mystic Swan
Revenir en haut Aller en bas
Jabbah (Norman)
Jabbah (Norman)
Mesmerized
Satisfy the rage (ft Jabbah) Xy5Qo

I look at you
And before my eyes it's true
The girl of my dreams
Is not quite what she seems

Identité : Norman Palmer
Âge et date de naissance : 64 ans + 18 mai 1955
Date d'arrivée : 18/05/2016
Occupation à l'hôtel : Visiteur et fournisseur de lingerie, costumes, etc
Côté cœur : Divorcé

My greatest accomplishment, and my greatest pride and joy are both of you

Valeur :
Satisfy the rage (ft Jabbah) JyvYkf115 / 1815 / 18Satisfy the rage (ft Jabbah) IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Avoir une chambre personnelle
Circuler librement à Elysium
Circuler librement au Limbo

permanents
Avoir une Jewel personnelle

Messages : 738
Avantages : 250
Faceclaim : Pierce Brosnan
Crédits : Vanka
Multicompte(s) : Eisheth, Freesia, River, Magnolia, Giauzar & Bauhinia

Récompenses :
Satisfy the rage (ft Jabbah) AXFQhm6

 Sujet: Re: Satisfy the rage (ft Jabbah)   posté le Jeu 6 Fév 2020 - 19:15

Satisfy the rage
C’était un secret que j’avais pourtant bien gardé : à part Eisheth, en partie responsable de sa venue au Mystic Swan, personne ne connaissait le lien de parenté qui me liait à Primrose. Mais Reagan avait le bras long : elle avait dû creuser ou bien flairer un truc… Puis la rencontrer, et confirmer ses suspicions s’il y en avait eu. La gamine était maligne, intelligente… et donc dangereuse. Quelque chose me disait qu’elle n’aurait pas faire long feu en tant que Guest… On aurait préféré s'en débarrasser, la faite quitter l'hôtel. De là à dire que d’en faire une Shade est un service rendu cependant… « Tu es irremplaçable. Tu es ma princesse, tu es ma vie entière, dis-je la voix presque tremblante. Je ne remplace personne. » conclus-je un sourire en coin. Par contre, elle allait tout de même devoir apprendre à vivre avec une demi-sœur à l’hôtel. Un point c’est tout.

Reagan refusa de fumer un cigare. C’est là que j’avais peut-être raté mon éducation : elle préférait les cigarettes ! Le poison ! Sa poitrine se gonflait de colère au fur et à mesure que je faisais l’étalage des qualités d’Hazel, Primrose, sa demi-sœur. Cela l’agaçait de ne pas être au centre de l’attention. Pire encore, elle pouvait s’imaginer être une concurrente. Dans tous les cas, elle n’en avait que faire : c’était aussi instructif que la punition. Reagan réagissait cependant calmement jusqu'à présent.

Jusqu’à ce qu’elle explose le verre qu’elle tenait. Ce n’était pas la première fois que ça arrivait : déjà enfant, elle faisait le coup aux repas lorsque sa mère lui faisait la réflexion de trop. Le vin avait remplacé le jus d’orange, et le père avait remplacé la mère… Je ne pensais pas qu’un jour, je sois responsable de sa colère : c’était une situation délicate que d’être dans les mauvaises grâces de ma fille, j'avais toujours été en première loge pour le savoir. Elle me repoussa. Je vérifiai qu’elle ne s’était pas blessée, parce que c’était tout de même le plus important. En constatant qu’elle n’avait rien (de grave) je pus repartir à l’attaque. « Ah ! Tu aimerais que je te paye pour te niquer ? » demandai-je caustique.

Malgré la mention d’une Guardian, elle ne me croyait pas. Il lui faudrait bien plus de preuves que cela : elle ne croyait pas tout, ma fille. Je pris le verre cassé avec la clope éteinte au fond et alla déposer l'ensemble sur le dessus du minibar. « Elle m’a cherché, elle voulait trouver son géniteur. Elle est allée dans mon bureau à Los Angeles, elle a trouvé l’adresse du Mystic dans des documents compromettants, les Guardians l’ont arrêté à temps, ils l’ont kidnappé. Comme elle avait désormais connaissance du Mystic et ce qui se tramait, elle ne pouvait pas être relâchée, elle ne pouvait pas être Guest. Elle est prisonnière ici, ils en ont fait une Jewel, fin de l’histoire, dis-je d’une voix grave.

Je vins me placer derrière Reagan. J’entamai un massage des épaules pour essayer de la détendre. Elle restait avant tout ma fille, et je voulais son bien-être. La relation que nous avions était compliquée, elle n’avait même rien de normale. Néanmoins, nous avions trouvé une certaine stabilité… et tout était chamboulé avec l’arrivée de Primrose. Je ne crois pas que c’était l’idée d’un trouple qui la dérange, mais le fait qu’elle soit Jewel, et elle, Shade. Concentré dans mon massage, je descendis par surprise une main sur son sein, mon préféré, pour le palper un peu. « Toujours pas de sous-vêtements… » dis-je en faisant évidemment référence aux conversations précédentes que nous avions eues.

_________________
Physics
is like sex

sure, it may give some practical results, but that's not why we do it


Dernière édition par Jabbah (Norman) le Ven 14 Fév 2020 - 19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Acacia (Reagan)
Acacia (Reagan)
Insurgent
Satisfy the rage (ft Jabbah) 1566864237-tumblr-n7rz3nwy3c1rc7xs7o5-400
Identité : Reagan Palmer
Âge et date de naissance : 27 ans (../../...)
Date d'arrivée : Juillet 2019
Occupation à l'hôtel : Shade
Satisfy the rage (ft Jabbah) 1565863410-daddysgirl

Valeur :
Satisfy the rage (ft Jabbah) JyvYkf13 / 183 / 18Satisfy the rage (ft Jabbah) IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Circuler librement au Pandemonium

Messages : 246
Avantages : 239
Faceclaim : Joanna Halpin
Crédits : Saffron **
Multicompte(s) : //

 Sujet: Re: Satisfy the rage (ft Jabbah)   posté le Ven 7 Fév 2020 - 23:06

Satisfy the rage
Il flatte un égo satisfait. Ce n'est pas lui qui est à mal et cela m'agace qu'il pense que tout chez moi n'est qu'orgueil, qu'il soit sincère ne change pas grand chose. Il y a des certitudes que rien ni personne ne peut ébranler, je reste le centre de mon univers et la première venue ne viendra pas faire vaciller mon royaume d'arrogance. Jamais une autre que moi ne pourra occuper la place qui est mienne, si pour une raison ou une autre je la délaissai, elle laisserait un vide dans la vie de mon père qu'aucun être vivant ne saurait combler. Mes préoccupations sont ailleurs, poussées, comme l'ensemble de ce qui me caractérise, à l'extrême. Il ne m'a pas attendu pour sombrer dans la débauche, mais c'est moi qui lui ait fait franchir l'impardonnable. Moi qui ait exigé qu'il m'aime comme je l'aimais. A côtoyer sa bâtarde tellement banale, il finira par se poser une question que je haïs déjà: Qu'aurai été sa vie, si c'est elle qu'il avait élevé ? Je ne suis pas certaine qu'il sera imperméable aux regrets. Je ne crains pas d'être remplacé, je crains d'être répudié. Ce n'est pas de moi dont je doute, c'est de lui et de son coeur tendre.

L'esprit mis à vif par le petit éloge qu'il fait d'elle, les nerfs canalisent la rage dans une main qui se crispe. Je ne trésaille même pas aux conséquences de ma colère, habitué à son éclat. Elle parvient à s'exprimer même dans le silence. Papa non plus ne s'en affole pas. Ce n'est pas le premier de ses verres que je brise. Si il s'inquiète, c'est d'en être à l'origine. - Non, à choisir, j'aimerai que tu ne paie pas pour la niquer, elle. Mon père n'a, ceci dit, jamais eut à payer pour profiter de mon affection. Il n'y a que mes silences sur ses autres écarts que je monnayais. J'essuie ma main contre la soie de la robe de chambre avant de tirer une nouvelle clope de mon paquet. Lui aussi je me le suis approprié mais je ne saurai plus dire qui j'en ai dépossédé.

Il me donne une version convaincante, des explications aussi simples et réalistes qu'un destin joueur. Je suis sûr que ça colle à la vérité, ce n'est pas pour autant qu'il n'a rien manigancé. C'est facile de laisser une piste à suivre, facile de s'arranger avec l'hôtel,... A la fin de son histoire, j'ai au moins 3 mises en scène différentes pour amener les choses à ainsi se passer. Il n'y a pas que le Hasard qui sache bien les faire. - Hmm... Au final, elle passera le reste de ses jours ici. Comme toi. Où plutôt, comme il l'envisage. - Cette coïncidence t'apporte décidément plein d'avantages. J'y réfléchis tandis qu'il vient me masser les épaules. Je le laisse faire, tirant sur ma cigarette. Papa est prévenant et je suis sûr qu'il n'avait aucune autre pensée que me calmer.. Jusqu'à son petit dérapage tout du moins.

- Non, toujours pas.
J'ai beau légèrement sourire, je ne perd pas le fil de mes réflexions. Il y a bien une chose qui ne colle pas avec ma théorie... Pourquoi nier ce qu'il aurait mit tant de temps à orchestrer ? Pourquoi me dissimuler une œuvre si soignée ? Parfaite. -Tu n'en avais pas que je puisse te prendre. Et comme je ne porte toujours pas ceux des Shades, je suis nue sous un peignoir fermé par une ceinture négligemment nouée. Mon sein se love donc parfaitement dans sa paume chaude. Je me redresse pour qu'il ne vienne pas à me déconcentrer. Je n'ai pas finis de penser, je n'ai pas encore tranchée. Puis qu'il n'y soit pour rien ne le dédouane pas des projets qu'il a pour elle, pour moi. Qu'il ne croit pas que ça sera aussi facile. Je prend un verre qu'il a laissé trainer à côté d'une bouteille, la musique tourne toujours et accompagne chacun de nos silences. Le classique était décidément une bonne idée.
Mystic Swan
Revenir en haut Aller en bas
Jabbah (Norman)
Jabbah (Norman)
Mesmerized
Satisfy the rage (ft Jabbah) Xy5Qo

I look at you
And before my eyes it's true
The girl of my dreams
Is not quite what she seems

Identité : Norman Palmer
Âge et date de naissance : 64 ans + 18 mai 1955
Date d'arrivée : 18/05/2016
Occupation à l'hôtel : Visiteur et fournisseur de lingerie, costumes, etc
Côté cœur : Divorcé

My greatest accomplishment, and my greatest pride and joy are both of you

Valeur :
Satisfy the rage (ft Jabbah) JyvYkf115 / 1815 / 18Satisfy the rage (ft Jabbah) IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Avoir une chambre personnelle
Circuler librement à Elysium
Circuler librement au Limbo

permanents
Avoir une Jewel personnelle

Messages : 738
Avantages : 250
Faceclaim : Pierce Brosnan
Crédits : Vanka
Multicompte(s) : Eisheth, Freesia, River, Magnolia, Giauzar & Bauhinia

Récompenses :
Satisfy the rage (ft Jabbah) AXFQhm6

 Sujet: Re: Satisfy the rage (ft Jabbah)   posté le Lun 10 Fév 2020 - 11:28

Satisfy the rage
La belle a sans doute beaucoup trop de fierté pour réagir à mes compliments. Ils sont pourtant sincères, mais quelque chose me dit que ce n’est pas assez. Il faudrait sans doute que je me mette à genoux devant elle pour qu’elle se sente véritablement aimée et choyée… Très honnêtement, s’il fallait en arriver là pour avoir son amour ou obtenir ses faveurs, je le ferais. Je n’aurais pas honte. C’était comme ça : elle avait le pouvoir de me faire plier, et c’est pas parce que d'ordinaire je résistais plutôt bien que je me pensais incapable de craquer.

J’observai les bouts de verres sur le sol tandis qu’elle me notifia qu’elle préférait que je ne loue pas Primrose. « Et oui, mais, dans la vie, on a pas toujours ce qu’on veut… » dis-je négligemment. Ma fille se prépara une nouvelle cigarette. Je fis une moue de dégout avant de détourner le regard, comme si embraser le bâton de nicotine était quelque chose que je ne pouvais supporter tellement la vision en était horrifiante.

Tentative désespérée de la convaincre que je n’avais rien manigancé. Le récit de la capture de sa demi-sœur n’avait rien de banal : le timing impeccable d’Eisheth avait grandement favorisé la rencontre avec ma fille illégitime. Je n’osais toujours pas imaginer ce qui aurait pu se passer si je n’avais pas envoyé la Guardian à temps effacer des preuves dans mon bureau… Qu’aurait fait Primrose avec les informations qu’elle avait obtenues ? « Oui, elle est coincée, comme moi… à la différence près que techniquement, je pouvais toujours décider de quitter l’hôtel, mais que ce n’était pas absolument pas envisagé. Je te l’accorde, c’est une sacrée coïncidence et je décide d’en profiter. Tu m’en veux, d’en profiter ? » demandai-je en commençant à lui masser les épaules.

Mais ma lubricité m’ordonna rapidement de venir saisir son sein percé et le caresser. Le massage se transforma en massage érotique pendant quelques secondes pas plus. Reagan ne voulait pas porter les sous-vêtements que l’on donnait aux Shades, elle voulait porter mes créations, tout le temps. Malheureusement, les Guardian n’étaient pas d’accord avec le fait qu’en tant que servante elle puisse porter de la lingerie de luxe. « Je n’en ai toujours pas. Il faudrait que je crée une nouvelle collection, n’est-ce pas ? Quelque chose de plus modeste… Oui ! Une collection… Purple Shade… Le nom est tout trouvé ! » dis-je tandis qu’elle se levait : c’était sa manière à elle de me faire comprendre qu’elle ne voulait pas que je la touche. Pas maintenant tout du moins. Pas dans ce contexte.

La belle se dirigea vers le minibar et j’en profitai pour lui reluquer les fesses. Ah ! De savoir que son petit cul parfait se trouvait seulement derrière une seule couche de vêtement, juste derrière ce peignoir qui laissait entrevoir ses jambes à chacun de ses pas… « Ce choix de musique… C’est une valse, ça ! dis-je en m’approchant doucement d’elle. On danse ! » dis-je sans lui laisser le choix : je plaçai une main sur sa hanche et l’autre dans la paume de sa main libre. Je nous guidai vers quelques pas de danse lancinants à un rythme assez lent pour ne pas renverser le contenu du verre qu’elle venait de se verser. Cela ressemblait presque à un moment normal entre un père et sa fille et c’était très agréable. Sans doute pensait-elle que c’était encore une tentative de ma part pour essayer de lui faire oublier cette histoire de demi-sœur… Ce n’était pas tout à fait faux : il y avait véritablement cette envie de se laisser aller et de danser avec ma fille adorée.

_________________
Physics
is like sex

sure, it may give some practical results, but that's not why we do it


Dernière édition par Jabbah (Norman) le Ven 14 Fév 2020 - 19:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Acacia (Reagan)
Acacia (Reagan)
Insurgent
Satisfy the rage (ft Jabbah) 1566864237-tumblr-n7rz3nwy3c1rc7xs7o5-400
Identité : Reagan Palmer
Âge et date de naissance : 27 ans (../../...)
Date d'arrivée : Juillet 2019
Occupation à l'hôtel : Shade
Satisfy the rage (ft Jabbah) 1565863410-daddysgirl

Valeur :
Satisfy the rage (ft Jabbah) JyvYkf13 / 183 / 18Satisfy the rage (ft Jabbah) IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Circuler librement au Pandemonium

Messages : 246
Avantages : 239
Faceclaim : Joanna Halpin
Crédits : Saffron **
Multicompte(s) : //

 Sujet: Re: Satisfy the rage (ft Jabbah)   posté le Mar 11 Fév 2020 - 23:54

Satisfy the rage
Mon sourire vient suivre la phrase toute faite qu'il me lâche sans fougue. Qu'il parle donc pour les autres, dans la vie, moi je fais en sorte d'obtenir ce que je veux. C'est à la portée de n'importe qui,  il suffit juste de s'assoir sur la morale, de piétiner la foi et d'oublier les convictions communes. L'argent et le pouvoir, ça aide aussi.  - Bien sur, papa. Je lève les yeux, lui les détourne de la clope que je m'allume. Il n'a pas besoin de dire quoique ce soit pour que résonne dans mon crâne son opinon sur les cigarettes, surévaluées au détriment du cigare. C'est donc avec un plaisir certain que je tire sur le mégot pour faire rougir le foyer. Cependant, ma rancœur n'est, pour cette fois, pas assez grande pour me faire oublier le respect que j'ai envers mon père, je ne cracherai donc pas la fumée vers lui. D'autant plus que ses dires paraissent sincères.

Si il n'a rien comploté, il faudrait que je revoie à la baisse ma rancune. Oh, ça ne rattraperait pas tout... mais ça serait suffisant pour que je retrouve la chaleur de ses bras. Il admet les évidences et ne nie pas que ça l'arrange. Je soupire, n'appréciant guère d'hésiter. C'est une position que je trouve inconfortable. Je préfère nettement le concret. - Non, je ne t'en veux pas d'en profiter. Comment le pourrai je ? C'est en le regardant faire que j'ai appris à rentabiliser les imprévus. A sa place, j'aurai fais pareil et j'aurai assurément comploté à la venue d'un autre fruit défendu. De ma main libre, je me frotte l'arête du nez; le bras appuyé sur l'accoudoir. Son massage reste le bienvenu et puis il est logique qu'il cherche à apaiser les tourments qu'il créer.

Il est évident que dans d'autres circonstances, j'aurai largement participé à ce que la situation dérape. Au signal de ses doigts s'égarant sur mon sein, mes cuisses se seraient entrouvertes et la robe de chambre serait rapidement tombée. Hélas ma concupiscence se heurte à l'un des seuls obstacles capable de l'endiguer: mon entêtement. Jusqu'à preuve du contraire, papa est coupable, je le châtie comme je peux. Je sais d'expérience que la frustration est pesante. - Ce n'est pas la première fois que tu en parles. L'idée ne m'emballe pas, d'autant plus que j'y ai réfléchie, je ne porterai jamais un ensemble fait pour les Shades, surtout signé de sa main. C'est consentir à en être une. De toute manière, je ne mettrai pas de sous vêtements fait pour la populace. - Ne le fais pas, ce serait gaspiller ton temps. Ton domaine, c'est l’excellence, sublimer les plus belles. Ce qui me fait d'ailleurs penser. - Puis il y a ici quelques joyaux que tu pourrais sublimer. J'en ai surtout un bien en tête. Le seul dont je polisse l'éclat

Je me serre un verre, sentant qu'il se rapproche, devinant son idée rien qu'à ses mots. J'y sens la volonté d'apaiser mes pensées. Mon sourire perdure sur mes lèvres. Mauvais signe pour mes certitudes. Si je soupire, je me laisse guider par le parfait cavalier qu'il est. Je serre ma main à la sienne, observe l'étincelle qui illumine son regard. C'est pour ce genre d'instant qu'il pourrait se laisser corrompre par la normalité de sa bâtarde. Il n'y en a pas beaucoup qui soit banal entre nous. Je sais pourtant qu'il les aime. J'abandonne notre querelle le temps de cette danse, rare moment où je me laisse guider par la volonté d'un autre. Avec lui, je sais l'apprécier.

Je pose ma tête contre son épaule, le regard toujours accroché au sien. Je lui en veux d'avantage maintenant. Il y a tant de jeux qu'on pourrai faire dans l'hôtel, il y a tant de chose que je pourrai apprendre auprès de l'élite qui vient s'y réfugier et il se borne à penser que j'ai quoique ce soit à tirer de ma condition actuelle. Je partage l'idée qu'ici, je peux grandir, mais surement pas à cette place. Me veut il à ce point différente de ce que je suis ? Je soupire légèrement et referme quelques secondes les yeux. - Pourquoi faut il que tu nous mettes ainsi en conflit... Je peux concevoir que tu ais essayé ce qui te semblais le mieux. Mais putain qu'il ne me sorte pas une connerie du genre "Aux grands maux, les grands remèdes. - Pas que tu t'acharnes à prouver que tu as eut raison. Ce n'est visiblement pas le cas. J'ai bien conscience que jouer sur cette corde est une bonne stratégie, ça n'en est pas moins la vérité.
Mystic Swan
Revenir en haut Aller en bas
Jabbah (Norman)
Jabbah (Norman)
Mesmerized
Satisfy the rage (ft Jabbah) Xy5Qo

I look at you
And before my eyes it's true
The girl of my dreams
Is not quite what she seems

Identité : Norman Palmer
Âge et date de naissance : 64 ans + 18 mai 1955
Date d'arrivée : 18/05/2016
Occupation à l'hôtel : Visiteur et fournisseur de lingerie, costumes, etc
Côté cœur : Divorcé

My greatest accomplishment, and my greatest pride and joy are both of you

Valeur :
Satisfy the rage (ft Jabbah) JyvYkf115 / 1815 / 18Satisfy the rage (ft Jabbah) IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Avoir une chambre personnelle
Circuler librement à Elysium
Circuler librement au Limbo

permanents
Avoir une Jewel personnelle

Messages : 738
Avantages : 250
Faceclaim : Pierce Brosnan
Crédits : Vanka
Multicompte(s) : Eisheth, Freesia, River, Magnolia, Giauzar & Bauhinia

Récompenses :
Satisfy the rage (ft Jabbah) AXFQhm6

 Sujet: Re: Satisfy the rage (ft Jabbah)   posté le Mer 12 Fév 2020 - 11:39

Satisfy the rage
Acacia se fit plus diplomate. Je ne pense pas que c’était grâce à ce que j’avais pu lui dire… Peut-être se disait-elle que c’était un débat sans fin et qu’il valait mieux l’achever maintenant… Je souris, discrètement, comme pour la remercier de comprendre mon point de vue. Elle ne m’en voulait pas d’en profiter : comme moi, elle s’arrangeait toujours pour transformer les choses. Elle aurait fait pareil, peut-être pire. Elle n’avait pas ma patience. C’était soit ça, soit planifier pendant des jours des trucs, allongée sur son lit. Acacia, elle faisait les choses tout de suite ou pensait à faire les choses longtemps. Il n’y avait pas de juste milieu.

Je venais de frotter mon index contre son téton et de faire bouger un peu son piercing lorsqu’elle me rappela à juste titre que j’avais déjà mentionné l’idée de créer une collection plus modeste. L’idée, sur le papier, n’était pas mauvaise. Mais elle semblait déplaire à Reagan : m’abaisser à produire une collection plus discrète irait à l’encontre de tout ce qu’Intimacy Prima représentait pour elle, mais aussi pour le monde. « Je comprends… dis-je en me perdant dans mes pensées. Sublimer les plus belles… j’aime bien cette phrase, ça fait un bon slogan, déclarai-je joyeusement. Tu sais ce que c’est toi, la plus belle, n’est-ce pas ? Tu le sais que c’est ce que je pense ? » demandai-je à la fois amusé et sincère. « Oui, il y en a quelques-unes en effet… tu pensais à quelqu’un en particulier ? » me hasardai-je à demander.

Puis vint le moment de la danse, un moment charmant en compagnie de ma fille sublime. Je savais pertinemment que ça n’allait pas durer, évidemment. Il y avait encore trop de choses à régler entre nous, et je ne pouvais plus compter sur un divorce pour prétendre à une trêve. Nous n’étions pas réellement réconciliés… et je ne savais pas si nous le serions véritablement un jour. J’aurais bien aimé revenir à l’époque plus simple du temps où elle était adolescente. Il n’y avait pas tous ces sujets qui nous préoccupaient l’esprit…

Sa tête lovée contre mon épaule, nous nous regardions sans rien dire. Les pas de danse étaient lents, calmes… C’était comme si nous voguions sur un bateau… C’était comme lorsque nous étions de retour sur mon bateau, sur le pacifique, à poursuivre le coucher du soleil en riant. Mais la question qu’elle posa fit disparaitre le rêve et les souvenirs heureux. On en revenait au problème principal, peut-être le problème qui faisait naitre tous les autres problèmes : j’en avais fait une Shade. « Je suis désolé. » dis-je dans un premier temps.

Mais ça ne serait pas suffisant : Reagan voulait comprendre, elle voulait une explication. « Et si je t’ai dit que j’ai eu tort, ça changera quelque chose ? » demandai-je à mon tour. Comme pour l’idée de la lingerie accessible, l’idée d’en faire une Shade, c’était bien sur le papier. Elle avait un peu changé, elle avait compris des trucs. C’était peut-être même marrant, au début, de l’humilier comme ça, de la faire tomber de son piédestal pour qu’elle réalise enfin ce que c’était de suer et d’en baver. Mais plus maintenant : ce n’était plus marrant, ce n’était plus utile. Combien de temps avant qu’elle ne succombe aux coups des Guardian au Purgatory ? Shade, ça ne lui allait pas. « Tu aimerais redevenir Guest ? »

_________________
Physics
is like sex

sure, it may give some practical results, but that's not why we do it


Dernière édition par Jabbah (Norman) le Ven 14 Fév 2020 - 19:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Acacia (Reagan)
Acacia (Reagan)
Insurgent
Satisfy the rage (ft Jabbah) 1566864237-tumblr-n7rz3nwy3c1rc7xs7o5-400
Identité : Reagan Palmer
Âge et date de naissance : 27 ans (../../...)
Date d'arrivée : Juillet 2019
Occupation à l'hôtel : Shade
Satisfy the rage (ft Jabbah) 1565863410-daddysgirl

Valeur :
Satisfy the rage (ft Jabbah) JyvYkf13 / 183 / 18Satisfy the rage (ft Jabbah) IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Circuler librement au Pandemonium

Messages : 246
Avantages : 239
Faceclaim : Joanna Halpin
Crédits : Saffron **
Multicompte(s) : //

 Sujet: Re: Satisfy the rage (ft Jabbah)   posté le Jeu 13 Fév 2020 - 23:37

Satisfy the rage
Je suis celle qui le comprend le mieux. Celle qui le connait le plus. J'ai passé tant de temps à  l'observer, petite et le regard brillant d'admiration, que je peux interpréter chaque mimique de son visage. Il ne ment pas quand il met dit n'a fait que saisir une occasion offerte sur un plateau d'argent. Si Primrose s'est elle même jeté dans la gueule du loup, il est normal qu'il l’accueille entre ses griffes. C'est la moindre des choses. Elle n'a eut que ce qu'elle cherchait, une rencontre avec Papa. Ce qui la rend encore plus ingrate, plus détestable aussi, puisque ce serait sa faute si elle se retrouve sur mon chemin. Qui, alors, pour me reprocher de la piétiner ? Lui, sans aucun doute, lui qui doit déjà caresser l'idée de ses deux filles réunis dans son lit. Ce sont mes pensées qui deviennent lubriques, la faute à sa main sur mon sein. L'hérésie d'une collection Purple Shade les écarte cependant bien vite. Je ne veux pas qu'il gâche son talent, son temps et sa réputation pour des créatures qui n'ont pas vocation de briller. C'est dans l'ombre qu'est leur place et à coup sur l’œuvre de mon père attirerait les lumières. - Gardes la phrase en tête alors. Je souris et tourne la tête vers lui. - Oui, je le sais. Et qu'il me le dise n'a de l'importance que parce qu'il le pense.

Le mot slogan reste dans un coin de ma tête. Il pourrait être celui d'une nouvelle ligne. J'entrevois déjà le succès qu'elle pourrait avoir. Si la com est bonne, il y a moyen de tirer partie de ses récents déboires judiciaires. Du provocant, de l'indécent, une fièvre qui déchireraient les biens pensants et les consuméristes. Les réseaux sociaux et les médias pour propager le buzz et assurer une compagne à moindres frais. Brillant et tentant. J'écarte pourtant l'idée aux profits de projets plus pressants. - Oui. Quelqu'un que tu as déjà eut le plaisir d'intimement connaître et dont tu ne pourra nier la beauté. Peux être même y as tu pensé avant moi. Je n'ai pas oublié le service que la swan m'a demandé et puisqu'elle a su s'obtenir mes bonnes grâces, ses intérêts se joignent aux miens. - Cassia serait à la hauteur de la plus fine de tes créations. Une vedette pour ta marque. La parfaite mascotte.

Je délaisse mes machinations pour une danse. Je nous accorde ce moment de paix en plein milieu de notre guerre de nerf. Je m'adoucis de m'être trompé. L'erreur pourrait être amère à digérer, mais je préfère la version où il n'a pas comploter à la faire venir. Cela démontre que jusqu'à maintenant, elle n'avait aucune importance pour lui. J'étais le seul enfant dont il avait besoin à ses côtés. Je m'y tiens avec plaisir, le laissant m'entrainer dans la valse. Papa est ma seule faiblesse, j'en ai bien conscience alors que j'en profite pour me serrer un peu contre son torse, aucun autre que lui ne parvient ainsi à s'épargner les foudres de ma colère.

Mais si je m'écarte de mes vengeances, il me rappelle la distance qu'il a mit entre nous. Dans ses bras, tandis que je mesure le temps passé depuis notre dernière folie, se ravive l'absurdité de sa décision. Qu'il s'excuse n'y change rien. Même si c'est une porte qui s'ouvre. Pour la première fois, il ne se drape pas dans l'orgueil pour clamer qu'il a bien fait. Il doute. - Non, ça ne changerait rien. Je hausse les épaules. Je sais déjà qu'il s'est trompé, qu'il me le dise ne me sert pas. J'interromps les pas lents pour boire un peu d'alcool brûlant. - Ce qui changerait quelque chose, c'est de t'employer à réparer ton erreur. Je prend une seconde gorgée mais ne l'avale pas. A la place, je viens presser mes lèvres aux siennes pour y glisser ma langue et la liqueur. La pilule sera plus facile à avaler.

Sa question n'en est pas vraiment une. Je m'étonne presque qu'il me le demande. Ma place est à ses côtés et le bleu est une couleur qui me sied bien plus que le violet. Il a bien du se rendre compte qu'on allait droit dans le mur. Ce qu'il a fait est aussi stupide que de donner une pelle à un requin et attendre de lui qu'il creuse. A chacun son domaine de compétence et le mien n'est clairement pas dans la servitude; la contrition ou la soumission. - Évidemment. Je lève un sourcil. - Je pensais pourtant avoir été suffisamment clair sur le sujet. Et longuement exprimé mon opinion.
Mystic Swan
Revenir en haut Aller en bas
Jabbah (Norman)
Jabbah (Norman)
Mesmerized
Satisfy the rage (ft Jabbah) Xy5Qo

I look at you
And before my eyes it's true
The girl of my dreams
Is not quite what she seems

Identité : Norman Palmer
Âge et date de naissance : 64 ans + 18 mai 1955
Date d'arrivée : 18/05/2016
Occupation à l'hôtel : Visiteur et fournisseur de lingerie, costumes, etc
Côté cœur : Divorcé

My greatest accomplishment, and my greatest pride and joy are both of you

Valeur :
Satisfy the rage (ft Jabbah) JyvYkf115 / 1815 / 18Satisfy the rage (ft Jabbah) IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Avoir une chambre personnelle
Circuler librement à Elysium
Circuler librement au Limbo

permanents
Avoir une Jewel personnelle

Messages : 738
Avantages : 250
Faceclaim : Pierce Brosnan
Crédits : Vanka
Multicompte(s) : Eisheth, Freesia, River, Magnolia, Giauzar & Bauhinia

Récompenses :
Satisfy the rage (ft Jabbah) AXFQhm6

 Sujet: Re: Satisfy the rage (ft Jabbah)   posté le Ven 14 Fév 2020 - 19:16

Satisfy the rage
Immédiatement, je pensais que ça ne servait à rien de garder cette phrase en tête. Il n’y aurait pas de slogan, il n’y aurait pas de nouvelles collections, je n’avais pas le temps, je n’avais pas mon bureau, je n’avais pas mon équipe. J’avais rien, à l’hôtel. Tout était hors de portée, ce n’était plus à moi de proposer de nouvelles idées. Mes assistants devaient s’en charger, ils devaient sans doute proposer de nouvelles idées sans mon accord, sans mon aval. J’avais disparu de la circulation, ils faisaient bien comme ils voulaient… Reagan, si elle pouvait ressortir un jour, elle pourrait, elle, reprendre le flambeau. Gérer cette équipe, gérer cette marque… Je caressai la joue de ma fille lorsqu’elle répondit qu’elle savait que je pensais qu’elle était la plus belle.

Je ne fus pas surpris de l’entendre me parler de Cassia. Ma fille s’entendait très bien avec la vedette. Si Reagan tolérait une personne, ça voulait dire quelque chose. L’estime qu’elle avait pour la jeune Swan était tout à fait intrigante ! Je n’aurais pas pensé qu’au sein de l’hôtel, elle puisse se faire une amie… Tiens, rien que pour ça… c’était pas si mal d’en avoir fait ne Shade, n’est-ce pas ? Comment auraient-elles pu s'associer autrement ? « Tu l’aimes bien, hein ! Tu as raison, je l’aime beaucoup. Elle porte souvent mes créations… mais si elle doit être mannequin pour la marque, elle ne le sera qu’à l’hôtel : elle n’existe plus à l’extérieur, tu sais… » dis-je en me perdant dans mes pensées.

Les pas de danse lancinants vinrent apporter un moment de paix entre nous. La musique classique apaisa nos meurs et pendant un instant, j’oubliais tout. Jusqu’à ce que Reagan me rappelle l’affront que je lui avais fait. J’avais envie de lui expliquer tout ce que j’avais en tête, tout ce que j’envisageai pour elle. Lui dire que j’étais persuadé qu’il y avait eu du changement positif la concernant, sur son caractère, sur ses habitudes. Mais j’avais peur qu’elle ne veuille pas l’entendre. J’étais le seul fautif dans l’histoire… « Ce n’était pas une erreur. Ça a été utile, ça t’a renforcé, ça t’a changé en bien ! Mais je pense que ça a assez duré. Je pense que tu as été Shade suffisamment longtemps. » dis-je avant qu’elle ne décide de faire couler sa boisson dans ma bouche. Elle avait rentré la langue aussi. Je savais ce qu’elle faisait. Elle pensait qu’en présentant mes excuses, mon égo avait été touché, alors elle pensait atténuer la douleur avec de l’alcool et sa langue. Astucieux !

Je ris en venant embrasser ses épaules. C’était astucieux, mais ça ne marchait pas. Elle n’arriverait pas à me faire croire que j’avais eu tort de lui imposer ce rôle à l’hôtel. Et puis, mon égo était intact. Je n'avais pas besoin d'être réconforté. « Tu veux saouler ton vieux père ? » déclarai-je en relevant la tête et en plongeant mon regard dans le sien.

Reagan me répondit du tac au tac que redevenir une Guest était évidemment ce qu’elle voulait. C’est vrai, qu’elle l’avait souvent exprimé. Elle avait eu bracelet bleu tellement peu de temps… À mon tour, je levai un sourcil. « Vraiment ? Seulement Guest ? demandai-je en esquissant un sourire. Tu manques d’ambition ! Maintenant que tu connais bien l’hôtel, comment il fonctionne… Comment… fonctionne le Purgatory… Ne t’imagines-tu pas Guardian ? Ah ? Alors ? Un bracelet vert au lieu d’un bracelet bleu ! Qu’en dis-tu ? » demandai-je. Je me demandais tout de même si on avait déjà vu une ascension fulgurante de ce genre : passer de Shade à Guardian.

_________________
Physics
is like sex

sure, it may give some practical results, but that's not why we do it
Revenir en haut Aller en bas
Acacia (Reagan)
Acacia (Reagan)
Insurgent
Satisfy the rage (ft Jabbah) 1566864237-tumblr-n7rz3nwy3c1rc7xs7o5-400
Identité : Reagan Palmer
Âge et date de naissance : 27 ans (../../...)
Date d'arrivée : Juillet 2019
Occupation à l'hôtel : Shade
Satisfy the rage (ft Jabbah) 1565863410-daddysgirl

Valeur :
Satisfy the rage (ft Jabbah) JyvYkf13 / 183 / 18Satisfy the rage (ft Jabbah) IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Circuler librement au Pandemonium

Messages : 246
Avantages : 239
Faceclaim : Joanna Halpin
Crédits : Saffron **
Multicompte(s) : //

 Sujet: Re: Satisfy the rage (ft Jabbah)   posté le Sam 15 Fév 2020 - 22:56

Satisfy the rage
Papa doit être content. Je me suis faite une amie. Oh j'ai toujours été très populaire et très bien entouré. Je n'ai jamais été seule dans toute ma scolarité et ma table était toujours la plus prisée à l'heure du déjeuner. Je méprisais la plupart de ceux qui s'y asseyait. Au mieux, ils étaient supportables, j'avais un profit à tirer de leur compagnie. Je ne m'intéresse que rarement, m'attache encore moins et malgré les apparences, je me plais beaucoup à la solitude jusqu'à la pratiquer en société. Ma compagnie me suffit et ma patience s'use vite d'une commune stupidité. Papa me connait, il sait le peu que j'affectionne. Que Cassia rejoigne ce cercle privé doit, à juste titre, piquer son intérêt. N'a t-elle pas piqué le sien ? Je connais ses goûts, l'appétit de ses envies et je mise sans hésiter que la Swan le fait saliver chaque fois qu'elle est au menu.

Je souris, hochant légèrement la tête. - Je l'aime bien oui. Cela ne m'étonne pas que toi aussi. Quand au problème posé, il n'en était pas un avant qu'il ne le soulève. Je le balai d'un revers de main, puis d'un élan d'esprit. Le mieux pour s'en débarrasser est encore de le solutionner. Même pas la peine de tomber dans l’extrême pour le régler. Il n'y a qu'à rentabiliser d'être enfermé avec l'élite de la société. - Soit, organise un défilé ici même. Trie tes invités sur le volet, sélectionne les Guests les plus importants et les Swans les plus belles, évidemment la tête d'affiche est pour la vedette. Les gains de la soirée pour l'hôtel, la renommé pour toi. Je ne m'oublie pas, je m'offre une compensation pour l'un des torts qu'il m'a causé en me faisant Shade. Avec ses conneries, j'ai loupé la Fashion Week. Je ne veux donc pas entendre que ce n'est pas réalisable. Il a la main d’œuvre qu'il faut à disposition. Gratuite et non syndiquée. Mieux que des Mexicains. Une de ses collections, même privées, équivaut largement à de la haute couture. On louerait les tenues autant que les femmes qui les portent. Alors qu'il y mette un peu de bonne volonté. Je l'ai déjà pensé, je vais pas en plus le réaliser.

L'idée posée et auto actée, je m'en déleste. J'ai moi aussi parfois d'un peu de quiétude et celui qu'apporte cette danse sur fond de notre discussion ne va pas durer. Autant en profiter. Savourer les quelques secondes où les rouages machiavels de mon esprit s'accordent pour une bref répit. Et c'est repartie. - Non mais tu t'entends ? La seule utilité que ça a eut papa, c'est d'enfin te faire ouvrir les yeux sur ces forces que je possèdais déjà. On aurait gagné du temps si il m'avait écouté. Preuve est faite que c'était inutile. - Et puis comment veux tu que je change en bien ?Comment veut il que je change tout court ?Il ne peux pas retirer ce pire en moi. J'en suis entièrement constitué. - On est cependant d'accord sur un point, ça a assez duré. Je te concède aussi que par moment, ça a été divertissant. C'est déjà beaucoup, mais je ne peux que reconnaitre que je me suis amusé bien plus que prévue. Je bois à ça tiens et à ses excuses. Je partage ensuite, autant que je le l'amadoue.

Il n'est cependant pas blessé dans sa fierté. Il ne reconnaitra pas son erreur. Tant pis, je me contenterai qu'il la répare. - C'est la bouteille que je te ferai boire si je voulais te souler. J'embrasse sa joue, il faudrait au moins ça pour l'enivrer. Je m’adoucis de voir se rapprocher ce que ma patience se lassait d'attendre. Puis je ris. - Ah, mon petit papa. Cette fois ci, ce sont ses lèvres que j'embrasse. - Figures toi que j'y ai déjà pensé. Mais avant de miser sur le vert, il faut revenir au bleu. Je ne suis pas stupide, si le charme de papa ne suffit pas, je ne passerai jamais de Shade à Guardian. Ce n'est pas ainsi que je ferai mes preuves. A l'inverse, dans mon élément, je pourrai  faire des merveilles. Là, seulement je pourrai envisage carrière dans le domaine où j'excelle le plus. Autodidacte dans la souffrance, je ne demande qu'à l'apprendre de manière plus professionnelle.
Mystic Swan
Revenir en haut Aller en bas
Jabbah (Norman)
Jabbah (Norman)
Mesmerized
Satisfy the rage (ft Jabbah) Xy5Qo

I look at you
And before my eyes it's true
The girl of my dreams
Is not quite what she seems

Identité : Norman Palmer
Âge et date de naissance : 64 ans + 18 mai 1955
Date d'arrivée : 18/05/2016
Occupation à l'hôtel : Visiteur et fournisseur de lingerie, costumes, etc
Côté cœur : Divorcé

My greatest accomplishment, and my greatest pride and joy are both of you

Valeur :
Satisfy the rage (ft Jabbah) JyvYkf115 / 1815 / 18Satisfy the rage (ft Jabbah) IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Avoir une chambre personnelle
Circuler librement à Elysium
Circuler librement au Limbo

permanents
Avoir une Jewel personnelle

Messages : 738
Avantages : 250
Faceclaim : Pierce Brosnan
Crédits : Vanka
Multicompte(s) : Eisheth, Freesia, River, Magnolia, Giauzar & Bauhinia

Récompenses :
Satisfy the rage (ft Jabbah) AXFQhm6

 Sujet: Re: Satisfy the rage (ft Jabbah)   posté le Dim 16 Fév 2020 - 19:09

Satisfy the rage
Cassia occupait une place importante dans ma vie tout comme j’occupais une place importante dans la sienne : j’avais été sa première fois. Acacia et Cassia partageaient ce point commun : j’avais été le premier homme des deux femmes. Elles se ressemblaient beaucoup et qu’elles se lient d’amitié ne me choquait pas. J’avais très envie de confier le secret de l’inceste à Cassia dans le but de pouvoir coucher avec les deux filles en même temps. La vedette ne serait pas de trop dans notre lit : elle était désormais liée aux Palmer.

Après avoir évoqué la splendeur de Cassia en l’habillant de ma lingerie, ma fille partit dans un délire étrange de défilé interne à l’hôtel… Visuellement, ça serait très beau, ça serait plaisant. Mais à part ça, le projet n’était pas très intéressant… Les gains de la soirée ? Voir défiler des filles en lingerie rapporterait moins que de les louer. Je me gardais bien de lui faire la remarque…

Reagan n’était pas d’accord avec moi : elle pensait qu’être Shade n’avait pas été utile. Je comprenais son point de vue, mais ne le partageai pas. Était-ce moi qui avais vu du changement sans qu'il n'y en eût véritablement ? Elle ne pensait ne pas avoir changé d’un poil. Elle ajouta cependant qu’en effet, cela avait assez duré… mais aussi que cela avait été divertissant. À quoi faisait-elle allusion ? À ses rencontres ? Son passage au Purgatory ? Reagan avait une vision bien particulière de ce que pouvait être l’amusement. Rien ne semblait lui faire peur et tout paraissait être un prétexte pour jouer, se lancer des défis. « Tu as travaillé dur sur plusieurs jours sans pouvoir y échapper. Ça, ce n’était pas une force que tu avais… » dis-je simplement.

La musique avait changé, elle ne donnait plus envie de danser. Je souris à la remarque de ma fille concernant ma descente d’alcool. Comme souvent, elle me surestimait : cela faisait longtemps que je ne résistais plus aussi bien à l’alcool qu’avant ! En lui parlant de la possibilité de devenir Guardian plutôt que Guest, elle m’embrassa tendrement. « Je me doute bien que tu y aies déjà pensé ! affirmai-je en posant mes deux mains sur ses hanches. Tu as sans doute raison, une ascension fulgurante comme celle-ci doit être bien difficile à obtenir. » Je sentais qu’elle avait les qualités pour être Guardian : sa férocité, son indifférence face aux malheurs et la souffrance d’autrui… Le Purgatory serait son royaume.

Sans la prévenir, j’écartai doucement son peignoir de ses épaules pour la mettre torse nu. J’observai avec insistance ses seins parfaits avant de caresser son téton du bout des doigts. En Jewel, elle ne serait pas mal non plus. Son corps était incroyable, et pour l’avoir exploré à plusieurs reprises, j’en savais quelque chose. Elle plairait beaucoup à la clientèle. Mais, ça serait trop honteux : elle serait au même niveau que sa sœur, cette conception lui serait probablement insupportable. Ne pouvant plus résister, je me mis à sucer le sein percé de Reagan tandis que mon autre main jouait avec le second. Très sincèrement, je n’avais pas spécialement envie de lui faire l’amour et je crois que toute façon, elle ne me laisserait pas faire : l'ambiance tendue ne s'y prêtait pas. J’avais juste envie de la toucher, de la faire frissonner, pour mon plaisir, pas le sien. « Et Cassia ? Quand tu ne seras plus Shade, tu ne pourras plus l’assister ! Ça ne te manquera pas d'aider Cassia ? » demandai-je entre deux léchouilles.

_________________
Physics
is like sex

sure, it may give some practical results, but that's not why we do it
Revenir en haut Aller en bas
Acacia (Reagan)
Acacia (Reagan)
Insurgent
Satisfy the rage (ft Jabbah) 1566864237-tumblr-n7rz3nwy3c1rc7xs7o5-400
Identité : Reagan Palmer
Âge et date de naissance : 27 ans (../../...)
Date d'arrivée : Juillet 2019
Occupation à l'hôtel : Shade
Satisfy the rage (ft Jabbah) 1565863410-daddysgirl

Valeur :
Satisfy the rage (ft Jabbah) JyvYkf13 / 183 / 18Satisfy the rage (ft Jabbah) IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Circuler librement au Pandemonium

Messages : 246
Avantages : 239
Faceclaim : Joanna Halpin
Crédits : Saffron **
Multicompte(s) : //

 Sujet: Re: Satisfy the rage (ft Jabbah)   posté le Hier à 23:12

Satisfy the rage
Si il y a un homme que je ne laisserai pas pourrir dans l'ignorance, un auprès duquel j'accepte de me justifier ou de m'expliquer malgré ma profonde aversion à le faire, c'est bien entendu mon père. Je peux lui pardonner lorsqu'il se trompe ou lorsqu'il est parfois défaillant, je peux même passer sur ses doutes persistants. Je n'aurai perdu avec personne d'autre, le temps de rectifier ses erreurs de jugements. J'accepte qu'il soit misogyne, je le suis tout autant, d'ailleurs bien souvent les femmes sont d'affreux stéréotypes mais qu'il me rabaisse à leur niveau est une première faute. Je n'ai pas leur faiblesse d'âme. Avec ces élans de cœur, il est sentimentalement plus proche d'elles que moi. Et je ne lui balance pas dans la gueule. Sa fierté terriblement masculine ne l'entendrait pas. Misandre aussi, c'est l'espèce entière que je méprise. A quelques rares exceptions près. Mon père est sans doute possible la plus importante. Il ne le saurai jamais mais toutes ses heures passées à régler, avec fracas, nos désaccords, est une preuve de cet amour que je lui voue.

Je laisse un bref silence s'installer, pour l'assassiner ensuite d'un soupire. - Et comment l'aurai je fais si je ne l'avais pas ? L'expérience à duré quoi ? 8 mois ? Crois tu que ce soit suffisant à soudainement révéler toutes ses qualités que tu voulais me donner ? Je secoue la tête et reprend une gorgée d'alcool. Puisque la sienne est pas nécessaire, la seconde est aussi pour moi. - Je n'ai pas été différente de ce que j'ai toujours été dès lors que tu m'as fais Shade. Je ne me suis pas plié, je n'ai pas subitement réaliser le sens de la contrition. J'ai fais ce que tu m'avais déjà appris à faire, j'ai tiré parti de la situation. Je pose mon verre. - Je maintiens donc, Papa. La seule utilité de ton erreur a été de t'ouvrir les yeux sur mes forces. Je souris et hausse les épaules. - Mais ce n'est pas grave, je te l'ai dis, j'ai quand même réussi à m'amuser. Je suis donc plus encline à le pardonner.

L'avenir que je me figure me fera vite oublier ce passé orageux. Que je parvienne à être Guardian serait comme une victoire pour lui. Il pourra se vanter de m'avoir donné la vocation. Pas sûr. En tant que Guest, à force de les côtoyer, j'aurai aussi finit par y penser. Ça aurait juste prit plus de temps et entre ses murs j'ai des années à dilapider. Je ne laisserai pas mon père seul, surtout pas maintenant qu'une de ses bâtardes rôde à porter de queue. - Ceci dit... tu peux toujours demander. Je souris dans une légère moue. C'est le minimum pour redorer mon image aux yeux du maitre des lieux. Papa a du me faire passer pour une gamine incompétent avec ses idées. Aucun homme sensé n'engagerait une femme capricieuse pour un travail de poigne. Voilà un tort qu'il me faudra réparer.

Mes lèvres s'amusent tandis qu'il met ma poitrine à nu. Je lève les yeux au ciel avant de caresser d'une main ses cheveux, sa langue fait de même sur mon sein. Je médite à sa question, un frisson me remontant le long de l'échine jusqu'à stimuler les rouages de l'esprit. - Je pourrai toujours l'aider en tant que Guest. Toujours la louer. Je sens déjà qu'il va me parler d'argent. Si j'étais lui, j'éviterai. Il pourrait réveiller une idée que j'avais laissée de côté. Une que son récent divorce peut rendre bien plus lucrative que prévue. Il me suffirait que d'une sortie pour hériter de son ex-femme. Avec ses récents déboires, elle pourrait envisager le pire, il serait terrible qu'elle passe l'acte et que sa fille unique découvre l'horreur. Avec elle, pas de risque d'enfant cacher, je récupère tout. Oh évidemment je pourrai aussi travailler, mais ce serait tellement plus éreintant.

Je ne saurai dire ce qui réveille cette flamme au creux de mon ventre. Ce piercing qu'il malmène d'attention ou le corps de ma mère gisant dans la baignoire ? Entre les deux, mon envie vacille mais n'enflammera rien ce soir.
Mystic Swan
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Satisfy the rage (ft Jabbah)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Mystic Swan :: Mystic Swan :: Elysium :: Chambres :: Chambre #192
+
Sauter vers: