Bienvenue sur MS
Forum interdit aux -18 ans
Aucun minimum de mots demandé, 1 RP par mois minimum.
Contacter @White Swan en cas de besoin ou utilisez le tag #staff
Communauté
Rejoignez-nous sur Discord !
Découvrez-nous sur tumblr.
Découvrez le Mystic Swan en vidéo !
En ce moment sur Mystic Swan
Mystic Swan réapparaît sur Bazzart, venez nous soutenir !
Soirées Pictionnary à la mode skribbl.io !
Event #10, RP ouvert : Un show au Mystic Swan !
Recherches
L'hôtel a besoin de vous. Privilégiez les scénarios !
Groupe(s) à privilégier : Guardian, Shades
Groupe(s) déconseillé(s) : Guests.
 

 Faust | Dance is the hidden language of the soul

Aller en bas 
Faust
FaustDanse avec ton âme
https://64.media.tumblr.com/1e4f8dc56d0c484cd3120bb32ab79a34/tumblr_inline_otrx58Z8JS1tlil9w_250.gif

Identité : Elias Armstrong
Âge et date de naissance : 31 ans, 21 mai
Métier / ancien métier : Danseur de ballet

Date d'arrivée : Il y a 8 ans
Occupation : Swan (Danseur)
Attitré(e) : Personne

Côté cœur : C'est fini ces conneries là

Trigger warning (TW) :
  • Aucun TW à signaler

Messages : 64
Faceclaim : Jade Hassouné
Crédits : Justayne
Multicompte(s) : Aucun

 Sujet: Faust | Dance is the hidden language of the soul   Dim 16 Aoû 2020 - 17:37

Faust (Elias Armstrong)
Identité
Lieu de naissance ~ Vancouver (BC), Canada
Nationalité(s) ~ Canadienne
Langue(s) parlée(s) ~ Anglais, Français, notions de libanais

Âge ~ 31 ans

Orientation sexuelle ~ Pansexuel
Statut civil ~ Célibataire

Groupe ~ Swan
Date d'arrivée au MS ~ Il y a 8 ans.

Caractère
passionné - émotif - joueur - manipulateur - mélancolique - résigné

Au Mystic Swan
Moyen d'arrivée ~ manipulé
Ressenti ~ Résigné

Comportement face aux...
Guardians ~
Comportement neutre (manipulateur), ressenti amer
Guests ~ Comportement amical (manipulateur), ressenti amer voire mauvais
Swan ~ amical
Jewel ~ neutre
Shade ~ neutre, amer vis-à-vis de leur traitement qui lui rappelle toujours Orchid
Histoire

“Rhythm is everything in boxing. Every move you make starts with your heart, and that’s in rhythm or you’re in trouble. Your rhythm should set the pace of the fight. If it does, then you penetrate your opponent’s rhythm. You make him fight your fight, and that’s what boxing is all about.”
― Sugar Ray Robinson, Sugar Ray

6 ans
Elias assiste à son premier cours de boxe. Son papa l’a déposé, tout fier, dans la salle de sport la plus pourrie du quartier de Fruit Valley - la seule qu’il peut se payer - avant de filer au pub, boire une bière avec ses copains. Le coach fera du gamin un homme, un vrai, il en est certain. Mais Elias ne regarde pas les copains qui font une démonstration, sur le ring. Il a les yeux rivé sur les filles qui, au fond de la salle aux murs délavés, apprennent à faire des pointes devant une vieille barre à laquelle il manque la moitié des vis.

7 ans
A la fin de l’entrainement, Papa surprend Elias, qui regarde toujours les filles danser lorsque ce n’est pas son tour. Pas de problème, au contraire : il en rigole.
- Z’avez vu ? lance-t-il à la cantonnade. Mon fils, il regarde déjà les jolies filles. Il ira loin dans la vie, je vous le dis !
Ouf, papa n’a pas compris que ce qui fascine Elias, ce n’est pas la beauté des danseuses, mais bien leur art, cette danse qui semble parler à son âme elle-même.

8 ans
Elias est grand, maintenant, et papa ne rentre plus le déposer dans la salle. Il se gare directement en face, au pub, et Elias traverse la rue pour aller à la salle. Aujourd’hui, il n’y a pas entrainement - le coach encadre une compète pour les plus grands. Mais ça, Elias ne l’a pas dit à papa. Il espère avoir une chance de voir les filles danser tranquillement.
Il entre dans la salle, et personne ne lui prête attention. Alors, il se met dans un coin, et il essaie tant bien que mal d’imiter les mouvements des filles. Il adore ça ! Soudain, il a l’impression de voler comme un oiseau.
Il fait bien attention à surveiller l’heure, et se pointe au pub à l’heure, pour ne pas donner de soupçons à son père.
Ce soir-là, il répète les quelques minutes de mouvements qu’il a appris, dans l’intimité de sa chambre…

9 ans
Elias fait de la boxe depuis trois ans et demi maintenant, et le coach est formel : ce gamin est nul à chier. Même sa fille de cinq ans - la danseuse en vert au fond - pourrait lui flanquer une rouste. Il est rapide, mais il tape comme une fille. C’est sans espoir.
Elias écoute le coach tenir ce discours à son père, en massant son oeil au beurre noir, vestige de l’entrainement de ce soir.
Il rentre à la maison et, de tout le trajet, son père ne dit rien. Il est bourré comme un trou, ça se voit - et, surtout, ça se sent.
Dès que la porte est refermée, son père explose. Il l’engueule, il lui casse la gueule, en le sommant de se défendre, de se battre comme un homme, un vrai. Dans la chambre parentale, sa mère pleure en silence, trop effrayée par son mari pour oser prendre la défense de son fils.

10 ans
Désormais, le père d’Elias assiste à l’entrainement. Et plus question de regarder les filles ! Non, il faut observer la technique des autres, et décortiquer tout ce qui est bien, tout ce qui n’est pas bien, et surtout, gérer sur le ring. S’il se rate, Elias sautera le dîner et passera la nuit sur la terrasse. Alors il faut qu’il assure !
Mais Elias s’évade dans sa chambre. Quand il est seul, il danse. Il danse pour les étoiles, pour la lune, pour sa liberté. Ce n’est que quand il danse qu’il est vraiment heureux.

11 ans
Aujourd’hui, Elias s’en est pas mal tiré à la boxe. Il a fait sa première compète - une cantonale - et a réussi à mettre ko un type d’un an de plus que lui - gringalet à souhait et vraiment nul, mais on s’en fout, il a fini deuxième à la compète, et vu le niveau dont il a fait preuve ces derniers temps, c’est suffisant pour susciter un peu de fierté chez son père. Après tout, il ne demande pas la lune, pas vrai ? Il veut juste que son fils soit un bonhomme, un vrai. Du coup, ce soir-là, Elias et ses parents vont manger au resto pour fêter ça.
En rentrant, une fois ses parents endormis, Elias danse comme jamais, dans l’obscurité de sa chambre. Soudain, il entend son père gueuler son nom. Il a laissé la porte entrouverte, par accident, et son père l’a vu en allant aux toilettes. Il entre en trombe et demande des explications. Il l’engueule. Il lui met une raclée. Il lui interdit de recommencer ces âneries de taffiole. Envolée, sa fierté.

12 ans
Elias est malheureux. Sa maman est morte. Il n’a pas vraiment d’amis, il a des notes de merde. Il doit rentrer à la maison immédiatement après l’école. Son père a démonté la porte de sa chambre, pour être sûr que son interdiction soit respecté. Il n’a jamais un moment pour lui. Il ne peut danser que dans son coeur, pas avec son corps.
La seule chose qu’il a le droit de faire, c’est de la boxe, et son père le fait travailler dur, l’entraine même à la maison.

13 ans
Elias est amoureux. Il a rencontré quelqu’un, à l’école, quelqu’un qui est arrivé du Québec en cours d’année. Quelqu’un de drôle, d’une gentillesse débordante, d’une patience infinie et d’une grande créativité. Ses sentiments l’ont pris par surprise, ils ne sont semblables à rien de ce qu’il a connu avant. Mais il ne peut pas lui dire. Ce garçon ne comprendrait pas. Même Elias, il ne comprend pas.

14 ans
Et pourtant, si, ils se comprennent. Mieux, ils se complètent. Ce garçon aux yeux comme des étoiles, il a fini par aller voir Elias, et lui dire qu’il était amoureux, lui aussi. Maintenant, ils se voient en douce, ils échangent des baisers volés dans les toilettes de l’école. Un jour, dans un couloir désert, il a même regardé Elias danser.

15 ans
Elias ne sera jamais un boxeur, c’est clair. Le couperet tombe : le coach ne veut plus l’entrainer. Son père s’énerve, il gueule, il lui en met une. Décidément, son fils ne sera jamais l’homme qu’il voulait le voir devenir. Bon, ok, mais alors, après l’école, il viendra l’aider au garage - après tout, maintenant, il n’a rien de mieux à faire, hein ?
Quelques temps passent. Son père lui parle comme à une merde, mais la situation se maintient, dans un équilibre précaire, mais pour l’instant stable.

16 ans
Le copain d’Elias l’a convaincu d’aller à une audition de ballet. Après tout, son père n’a pas à lui dire ce qu’il doit faire, pas vrai ? Alors, il fait semblant d’avoir un devoir de maths à faire, pour partir ce samedi après-midi, et la mère de son copain l’emmène à son audition. Manque de bol, il oublie son livre de maths, bien trop stressé par son audition. Son père s’en rend compte, il prend sa bagnole et le suit, histoire de voir ce qu’il va fiche sans son livre.
La maman les dépose devant le Harbour Dance Center de Vancouver et s’en va. De la danse ? C’est quoi encore, ces âneries ? Le père d’Elias met un moment à se garer. Quand il entre finalement dans le bâtiment, il demande Elias Armstrong, et on le dirige vers les coulisses. Et là, il voit son fils vêtu d’un collant et d’un justaucorps noir moulant, qui embrasse son copain - sur la bouche - avant de s’élancer sur la scène au son de la musique de Casse-Noisette. Enfin, bon, bien sûr, son père ne la reconnait pas, la musique.
Et là, son père pète un plomb. Il s’élance en mugissant comme un gorille. Il bouscule le petit ami d’Elias au passage, le balançant au sol. Il se précipite sur Elias, en plein milieu de son audition, le prend par les cheveux et l’entraine dans la voiture. A nouveau, pendant tout le trajet, il ne dit rien, et puis, à la maison, il lui casse la gueule. Elias passe la nuit sur la terrasse - dans la neige de décembre, et bien sûr sans téléphone.
Son père réfléchit pendant la nuit, et le lendemain, il le flanque à la porte, sans le laisser emporter quoi que ce soit d’autre que ce qu’il a sur le dos.


From the moment we are born, people tell us that the world is like this and like that, this way, that way. It is natural that - for a certain period of time - we end up believing what we are told. But we must soon push these ideas aside and discover our own way of living reality.
― Paulo Coelho

16 ans
Le père d’Elias l’a flanqué à la porte. Il vivote, il se démerde, il essaie. Il crèche sous des porches, sous des ponts. In s’entraine dans la rue, sous les yeux de tous, la casquette à l’envers en espérant grapiller de quoi déjeuner au passage. Il n’a plus rien à perdre, et tout à gagner. Les passants admirent, il progresse, mais au fond, il gagne à peine de quoi survivre.
Il essaie de passer des castings, mais franchement, il a pas de chaussons, pas de collants, personne le prend au sérieux. Souvent, il n’arrive même pas sur scène. Les rares qui le laissent auditionner lui disent toujours la même chose : “Jeune homme, vous avez du potentiel, mais où est la méthode ? Je ne sais pas ce que vous dansez, mais ce n’est pas du ballet.”
Alors il va à la bibliothèque, il regarde des vidéos pendant des heures, il les grave dans sa mémoire et il s’entraine à reproduire les pas. Ca y est, Elias sait faire une pointe, une vraie. Mais plus le temps passe, et plus c’est dur d’arriver jusqu’à la scène.

17 ans
Il est tard, Elias cherche un coin tranquille, à peu près au sec, pour passer la nuit. Il n’a même pas une couverture - le peu d’économies qu’il arrive à faire, il les garde, encore 3 dollars cinquante-sept et il pourra s’offrir des chaussons.
Il passe devant une ruelle, il entend un gamin qui braille. “Non, s’teuplaît, j’te jure, j’ai rien d’autre.” Il hésite, il s’arrête, il regarde. La brute est toute seule, le gamin n’a pas plus de douze ans, il a déjà la lèvre en sang.
Alors Elias s’interpose, il casse la gueule de la brute, qui s’enfuit. Finalement, il est pas trop mauvais en boxe, assez pour se défendre en tout cas.
Le gamin est nerveux, il le rassure, il ne lui fera pas de mal. Alors le gamin lui demande où il va dormir ce soir. Quelque part, sous les étoiles. répond Elias. Et le gamin l’embarque avec lui, lui propose un endroit pour la nuit.

18 ans
Le gamin était une gamine. Sous sa casquette, elle cachait des cheveux longs, très longs. Cette gamine a un grand frère, et évidemment, il est bien content qu’Elias aie sauvé la petite. Alors il l’a présenté à sa bande, et désormais, Elias est l’un des leurs. Il a enfin une famille - une vraie, une famille qui le laisse être lui-même. Ils dansent tous ensemble, dans la rue, avec leur coeur, avec leur âme. Ils le trouvent marrant, Elias, avec ses trucs de ballets, mais ils ne jugent pas, chacun fait son truc. Il apprend d’autres pas à leur contact, et il apprend à la petite à faire des jetés et des pas de deux. Il s’entraine même à faire des portés avec elle.
Il continue ses auditions, ça marche de moins en moins, mais il s’en fout, il est heureux. Il a même réussi à se payer un collant et des chaussons.

19 ans
Elias se prend une affiche dans la figure en marchant dans la rue. La Evergreen Ballet Academy cherche un employé à temps partiel pour faire le ménage. Serait-ce un signe ? Il a entendu parler de cette école - à vrai dire, il les connait toutes. Ce n’est pas un gros truc, pas un opéra ni rien. Juste une école qui donne des cours hebdomadaires. Alors, il tente sa chance.  Il prend une douche dans les toilettes publiques, il se coiffe bien, il emprunte un jogging en meilleur état que le sien, qu’il met sur son collant, il empoche ses chaussons - et il se pointe à l’école.
Il négocie avec la directrice, des heures de ménage contre des heures de cours. Moins cher que de payer quelqu’un. Elle est sympa, elle accepte. Elle l’inscrit au cours débutant, mais dès le premier cours, le prof demande à le basculer en intermédiaire. Il manque de technique, mais il est trop souple pour perdre son temps à apprendre le grand écart.
Alors il progresse, il taffe sur pour suivre, il s’entraine chez lui.

20 ans
Au spectacle de fin d’année d’Evergreen, il est Premier Danseur. Enfin, il monte sur scène, devant un public. C’est un petit spectacle - même pas payant - mais il s’en fout, il est fier. Ses potes aussi sont fiers, ils sont tous venus le voir.
A la fin du spectacle, un homme l’aborde. Il est tellement doué, qu’est-ce qu’il fout dans une école comme ça ? Le type l’invite à déjeuner pour parler de ses possibilités d’avenir. Ils parlent plusieurs fois.
Il est chorégraphe au conservatoire de Vancouver Ouest, et veut absolument le faire entrer - tous frais payés. Mais pour ça, il devra renoncer à tout ce qu’il connait, ses amis compris. Elias hésite un peu, quand même. Son meilleur pote, le frère de la petite, l’engueule. “Fais pas le con, Elias. Si tu fous ta vie en l’air pour nous, je jure que je te casse la gueule. Vas-y, fais-le. Souviens-toi juste de nous quand tu seras devenu riche.”
Alors Elias dit oui, il se lance, il fait confiance au chorégraphe.

“Never trust anyone, […], especially the people you admire. Those are the ones who will make you suffer the worst blows.”
― Carlos Ruiz Zafón, The Shadow of the Wind

20 ans
Et voilà, en un claquement de doigt, Elias est admis au Conservatoire. Ce qu’il ne sait pas, c’est que l’école était réticente, et le chorégraphe, Seymour Winston, a payé de sa poche.
Il travaille dur, et plus personne ne conteste son talent. Au contraire, à peine arrivé, il est déjà sujet dans sa promo - un rang intermédiaire, donc assez élevé pour un débutant -, même si certains sont là depuis plus longtemps que lui. Aux auditions internes de Giselle, il est choisi pour jouer Hilarion, et le chorégraphe l’incite à préparer en même temps le rôle d’Albrecht - au cas où, comme doublure. Alors, il travaille comme un fou, il est motivé.
La fille qui joue Giselle est très, très jolie, et à peine plus âgée que lui. Elle danse depuis ses trois ans et, si ce spectacle marche bien, alors elle comptera parmi les étoiles du Conservatoire. A vrai dire, il ne connait même pas son vrai nom. Pourtant, plus ils se rapprochent, plus elle plait à Elias, et plus Elias est confus. Il n’était pas gay, lui ?
Seymour lui accorde une attention particulière lors des répétitions, replaçant sa tête, ses bras, ses jambes, ses hanches, le manoeuvrant comme une statue de cire pour arriver à la posture parfaite. Elias ne réagit pas à ces contacts, même si ceux-ci sont parfois très intimes. Après tout, il veut juste l’aider à progresser, pas vrai ? Alors, Elias ravale son malaise et se laisse manipuler, convaincu de l’intégrité de son bienfaiteur.

21 ans
Quelques mois avant la représentation, le danseur d’Albrecht se blesse en répétant, et grâce à l’insistance du chorégraphe, Elias devient Albrecht.
Seymour l’invite alors chez lui pour fêter ce rôle principal. Il lui sert quelques bières, ils trinquent sur le canapé. Il lui propose une répétition impromptue, Elias accepte. Il enlève son jogging et son t-shirt. Sans musique, sans chaussons, vêtu d’un simple collant, il danse au milieu du salon. Le chorégraphe le corrige - par ses mots, par ses gestes. Au fil de la répétition, ces gestes semblent se faire de plus en plus pressants. Elias ne dit rien, il se concentre sur sa forme, il serre les dents et ravale son malaise.

Jusqu’au moment où Seymour rajuste la posture de ses hanches en le prenant, non pas par les côtés, mais à l’avant et à l’arrière, les mains étroitement serrées. Elias se crispe, attend que le chorégraphe le lâche. Seymour n’en fait rien, il resserre sa prise. Elias ne comprend plus. Il panique. Il se débat. Il a de la force, il se dégage.
Seymour le regarde avec plus de douceur que jamais.
“Ca ne va pas ?” demande-t-il.
Elias secoue la tête, les larmes aux yeux, trop perturbé pour réagir.
“Oh, Elias…” reprend le chorégraphe. “Je te demande pardon. Je pensais que ça te plairait.”
Il le reconduit au canapé, lui donne un plaid, et lui sert un café, en s’excusant à nouveau. Elias prend le temps de se calmer. C’était une méprise, rien d’autre. Jamais Monsieur Winston ne lui fera volontairement du mal. Il en est certain.

Elias boit sa tasse, puis une deuxième. Bizarrement, la caféine semble le détendre au lieu de l’agiter. Il commence à se sentir fatigué, comme engourdi.
- Je… je crois que je devrais rentrer, je suis fatigué. dit-il en se levant.
Ou, plutôt, en essayant de se lever. Ses jambes se dérobent sous son poids et il s’affaisse, à moitié sur le canapé, à moitié au sol.
- Je ne me sens pas très bien… reprend-il, espérant le secours du chorégraphe.
“Je sais…”, répond Seymour, les yeux luisants d’une lueur mauvaise, avant de défaire la boucle de sa ceinture.

22 ans
Elias a tout plaqué. Le conservatoire, la jolie Giselle, son avenir, ses rêves… Il ne pouvait plus rester là-bas. Pas alors qu’il ne peut pas faire confiance à l’homme qui a rendu tout cela possible. Il a rejoint ses potes. Ils ont été cools, ils ne lui ont pas posé de questions. Ils l’ont juste accepté, comme s’il était parti deux jours et non deux ans.
Ils ne lui ont même pas posé de questions sur ses cauchemars, ces terreurs nocturnes qui le réveillent nuit après nuit, hanté par le regard de l’homme à qui il avait accordé sa confiance, par ses mots cruels lorsqu’il lui avait demandé : pourquoi ?
“Et pourquoi pas, hein ? Tu croyais peut-être que l’apart, les goddasses à deux cent dollars et les frais de scolarité, c’était cadeau ? Tu me croyais si généreux que ça ? Crois-moi, c’était pas pour tes beaux yeux, mais plutôt pour ton joli petit cul. Après tout ce que j’ai fait pour toi, tu m’appartiens, Elias ! Alors, je peux au moins profiter de mon investissement en paix.”
Elias était sorti de là dès que ses jambes avaient pu le porter. Il n’avait pas eu le courage de repasser prendre des affaires, dans l’appartement que lui payait Seymour. Il s’était barré, réfugié dans le seul foyer qu’il connaissait, sans rien d’autre que les vêtements qu’il avait sur le dos.
En un mot, il est de retour à la case départ. Les cauchemars en plus.

“Slavery never died, it just changed form.”
― Steven Magee

23 ans
Elias fait profil bas depuis sa fugue. Il ne participe à aucune audition, de peur d’être reconnu. Il danse pour lui, dans son coin, parfois avec ses potes en privé, mais jamais en public. Mais aujourd’hui, c’est la fête de la musique, la petite lui a demandé de danser avec eux pour lui faire un porté, et il a accepté.
Et puis, ce qui devait arriver arrive : Seymour le repère. Après le spectacle, il l’aborde. Elias refuse de lui parler, il insiste, les potes d’Elias menacent de lui casser la gueule. Et là, il lâche juste ces quelques mots : “C’est à propos de Giselle.”
A ces mots, Elias est ferré. Il fait signe à ses potes de lâcher l’affaire, et accepte de suivre le chorégraphe dans un café pour parler de son ancienne partenaire. Celui-ci lui annonce qu’elle a fait un malaise au cours d’une répétition générale, qu’elle est dans une clinique privée, et qu’elle est encore très faible, mais qu’elle le réclame.
Elias le suit aussitôt, sans même passer prendre ses affaires. Il monte dans la voiture et l’accompagne. Le trajet est très long, Elias prend son mal en patience. Il veut juste voir Giselle. Il est prêt à tout pour la revoir.
Alors, il accompagne Seymour Winston jusqu’au bâtiment luxueux du Mystic Swan. Il entre sans contrainte, avec hâte même, inquiet, pressé de voir sa belle.
Et là, dans le hall d’entrée, Seymour fanfaronne. “Le voilà, votre Swan.”
Deux vigiles se jettent aussitôt sur Elias pour l’attraper, il ne comprend plus.
- Mais… Giselle…
“Ta Giselle, pauvre idiot, elle s’est suicidée le mois dernier !”
Elias accuse le coup, il se laisse entrainer sans résister, sous le choc. Ce que Seymour ne lui a pas dit, c’est que Giselle, elle en a réchappé, de sa tentative de suicide.

24 ans
Désormais, Elias est un esclave. Un Swan. Il a appris à faire ce qu’on attend de lui. A danser pour plaire à son public. A satisfaire ceux qui le loueraient.
C’est pas une vie, cette merde. Alors, pour oublier, il se noie dans tout l’alcool et la drogue qu’il arrive à trouver.
Désormais, on l’appelle Faust. Approprié, pour une descente aux enfers, pas vrai ?

“Mistakes, mistakes, it's all I seem capable of at times.”
― Markus Zusak, The Book Thief

25 ans
Faust se rapproche tout doucement de l’une de ses clientes. Elle est gentille, elle a toujours de petites attentions pour lui. Ils s’aiment. Un jour, ils partiront tous les deux - elle le lui a promis.
Il faut juste qu’elle divorce, et après, à eux la belle vie.

26 ans
Elle est partie, la belle cliente. Mais elle reviendra, c’est certain. Ils partiront tous les deux, ils auront la vie dont ils ont toujours rêvé. Loin de sa prison, à lui. Loin de son mari violent, à elle.

27 ans
Il y a cru, aux belles promesses de cette connasse, mais ce n’était que du vent. Faust est prisonnier des enfers pour toujours. Alors, il boit, il se shoote à tout ce qu’il peut trouver, pire encore qu’avant. Et ce n’est pas si dur que ça, de se fournir, quand on est un Swan aussi talentueux.

28 ans
Orchid. Elle s’appelle Orchid, la petite nouvelle qui partage son dortoir. Elle est plus âgé que lui, et pourtant, il se sent protecteur vis-à-vis d’elle. Il lui montre les ficelles. Ils s’échauffent ensemble. C’est intéressant, sa danse du feu. Ca dégage de vraies émotions.
Un soir, ils perdent dans l’étreinte l’un de l’autre, pas par amour, pas même par besoin de tendresse, mais plutôt pour le besoin d’un plaisir authentique, sincère, débarrassé de toutes les contraintes de l’argent.
Au matin, ils tombent d’accord. C’est trop risqué. Ca ne peut jamais se reproduire.
Alors ils restent amis.

29 ans
Et voilà, Orchid est tombée amoureuse d’un Guest. Faust essaie de la mettre en guarde. Il n’en sortira rien de bon, c’est pas possible.

30 ans
Faust l’avait senti venir. Le Guest d’Orchid l’a plaquée, évidemment.
Mais maintenant, elle n’est plus une Swan. Elle est devenue une Jewel, et ils ne partagent plus le même dortoir. Ca le rend fou. Mais il sera toujours là pour elle.

31 ans
8 ans déjà dans ce merdier. Faust n’en sortira jamais, c’est certain. Il est un esclave, rien d’autre ? Pourquoi lutterait-il ? Tant qu’il joue le jeu, il peut danser librement, s’il résiste, on l’en privera, comme Orchid. Il sait que la danse est son dernier refuge, bien plus encore que l’alcool et la drogue.
Faust n’a plus de rêves, il vit au jour le jour.
Tant qu’il pourra danser, il pourra survivre.

HRP
Votre pseudo ~ Blue
Vôtre âge ~ 25 ans

Avatar ~ Jade Hassouné (© Justayne)
Type de personnage ~ Scénario : Antarès (pseudo changé avec l'accord d'Orchid)

Multicompte ~ Compte unique
Comment avez-vous connu MS ~ par Orchid
Mystic Swan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Équinoxe
ÉquinoxeDamned Soul
Faust | Dance is the hidden language of the soul 325dbce9330e2c76d8a50940ea4269f59b6ee3ce

Identité : Luna Blackwood
Âge et date de naissance : 26 ans
Métier / ancien métier : Ecarter les voiles de l'occulte pour apercevoir des lambeaux d'avenir

Date d'arrivée : Janvier 2015
Occupation : Stripteaseuse. Entre danses indécentes et pratiques ésotériques
Trigger warning (TW) :
  • Aucun TW à signaler

Messages : 188
Faceclaim : Morgan Crabtree
Crédits : Leviviiiii <3
Multicompte(s) : Chrysanthe, Nout

 Sujet: Re: Faust | Dance is the hidden language of the soul   Dim 16 Aoû 2020 - 17:54

Bienvenu à toi !!!
Bon courage pour ta fiche et amuses toi bien parmi nous Faust | Dance is the hidden language of the soul 4060101256
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth
SethDamned Soul
Faust | Dance is the hidden language of the soul IQ3rToq

Identité : Elias Leonhard
Âge et date de naissance : 36 ans, 15/06/1984
Métier / ancien métier : Avocat

Date d'arrivée : Il y a deux ans
Occupation : Guest
Attitré(e) : Toi peut-être ?

Côté cœur : Pas encore

Faust | Dance is the hidden language of the soul SiYW2DW

Trigger warning (TW) :
  • Aucun TW à signaler

Messages : 77
Faceclaim : Matthias Schweighöfer
Crédits : Jojofeels (av.) self (gif)
Multicompte(s) : /

 Sujet: Re: Faust | Dance is the hidden language of the soul   Dim 16 Aoû 2020 - 18:02

J'ai failli choisir Faust pour Seth, d'ailleurs lui et ton perso partagent le même prénom huhu.
Bienvenue, have fun entre les murs du MS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
InvitéInvité
 Sujet: Re: Faust | Dance is the hidden language of the soul   Dim 16 Aoû 2020 - 18:14

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Faust
FaustDanse avec ton âme
https://64.media.tumblr.com/1e4f8dc56d0c484cd3120bb32ab79a34/tumblr_inline_otrx58Z8JS1tlil9w_250.gif

Identité : Elias Armstrong
Âge et date de naissance : 31 ans, 21 mai
Métier / ancien métier : Danseur de ballet

Date d'arrivée : Il y a 8 ans
Occupation : Swan (Danseur)
Attitré(e) : Personne

Côté cœur : C'est fini ces conneries là

Trigger warning (TW) :
  • Aucun TW à signaler

Messages : 64
Faceclaim : Jade Hassouné
Crédits : Justayne
Multicompte(s) : Aucun

 Sujet: Re: Faust | Dance is the hidden language of the soul   Dim 16 Aoû 2020 - 18:15

Merci à tous les trois ! :jane:

Seth c'est fou ça ! :O
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saffron
Saffronnever sleep, never die ϟ
Faust | Dance is the hidden language of the soul Tumblr_p2hdio52Xg1qelgc4o2_500

Identité : Dolores Rivers
Âge et date de naissance : 33 ans, née le 10.05.1987
Métier / ancien métier : héritère d'une grande firme, la blonde exerçait cependant comme bibliothécaire avant d'arriver au MS

Date d'arrivée : 26.06.2017
Occupation : Hôtesse, anciennement Shade
Attitré(e) : Officieusement Jewel personnelle de Beleth. Un/e Guest ne peut l'acquérir sans sa jumelle.

Côté cœur : Beleth garde une place dans son coeur, mais au fond, celle qu'elle a toujours aimé, c'est elle... Orchid

Faust | Dance is the hidden language of the soul 200926043933750481

Tes mains ont saccagé
mes trésors les plus rares,
Et mon cœur est captif
entre tes mains barbares.

Faust | Dance is the hidden language of the soul 200926050125655309

J'AI ENVIE D'ELLE ϟ
La nuit où je tomberai dans ses bras
Je n'en reviendrai pas, je le sais
Au-delà des mensonges et du mal
Il n'y a qu'elle pour m'apporter la paix
Il est temps de libérer l'otage
La rejoindre pour dormir dans son lit
À ses côtés pour ce long voyage
Rendez-vous avec elle cette nuit


Trigger warning (TW) :
  • Aucun TW à signaler

Messages : 3427
Faceclaim : Emilia Clarke
Crédits : av. behind fairy tales | sign. MS
Multicompte(s) : Feather ♥

Récompenses :
Faust | Dance is the hidden language of the soul WCQe0c3

 Sujet: Re: Faust | Dance is the hidden language of the soul   Dim 16 Aoû 2020 - 18:53

Oh mais qu'il est beau Faust | Dance is the hidden language of the soul 2596765310

Bienvenue au MS Faust | Dance is the hidden language of the soul 3779702907

Bon courage pour ta fiche ! Faust | Dance is the hidden language of the soul 862994184

_________________
i
wont give up on us ϟ
saffron & orchid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nash
NashDamned Soul
Identité : Aaron Turner
Âge et date de naissance : 35 ans
Métier / ancien métier : Ecrivain

Date d'arrivée : 30/12/2019
Occupation : Guest
Trigger warning (TW) :
  • Aucun TW à signaler

Messages : 136
Faceclaim : Levi Stoke
Crédits : levistoke
Multicompte(s) : Yokai (éphémère)

 Sujet: Re: Faust | Dance is the hidden language of the soul   Dim 16 Aoû 2020 - 22:45

Bienvenue ! Quel perso et quel background intéressant ! :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ally
AllyIn nomine mortis
Faust | Dance is the hidden language of the soul QwVDuc8

Identité : Everly Westall
Âge et date de naissance : 28 ans, un 02.01
Métier / ancien métier : possède un master en psychologie qu'elle a gâché en travaillant comme secrétaire dans une grande boîte

Date d'arrivée : 20.06.2020
Occupation : Psychologue au service des résidents de l'hôtel
Attitré(e) : à personne

Côté cœur : sans âme-sœur et pourtnat cette lueur dans le regard de Tombstone la fait vibrer à chaque fois qu'elle y repense...

Faust | Dance is the hidden language of the soul Tumblr_pd8jgjZjud1xqdcgvo2_r5_500

Trigger warning (TW) :
  • Aucun TW à signaler

Messages : 548
Faceclaim : Kaya Scodelaro
Crédits : av ©Fayrell - sign ©ice and fire - gif pp Elleanys
Multicompte(s) : Orchid, Tsadquiel, Limnoria

 Sujet: Re: Faust | Dance is the hidden language of the soul   Lun 17 Aoû 2020 - 9:11

Oh toi !
Tu me vends toujours autant de rêve Faust | Dance is the hidden language of the soul 2596765310
Tu incarnes le perso à merveille Faust | Dance is the hidden language of the soul 1180553253 ravis de voir un tel allié arriver pour Orchid Faust | Dance is the hidden language of the soul 3066315173

_________________
Jetée dans la gueule du loup, sans le savoir, sans le prévoir.
VENDETTA

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust
FaustDanse avec ton âme
https://64.media.tumblr.com/1e4f8dc56d0c484cd3120bb32ab79a34/tumblr_inline_otrx58Z8JS1tlil9w_250.gif

Identité : Elias Armstrong
Âge et date de naissance : 31 ans, 21 mai
Métier / ancien métier : Danseur de ballet

Date d'arrivée : Il y a 8 ans
Occupation : Swan (Danseur)
Attitré(e) : Personne

Côté cœur : C'est fini ces conneries là

Trigger warning (TW) :
  • Aucun TW à signaler

Messages : 64
Faceclaim : Jade Hassouné
Crédits : Justayne
Multicompte(s) : Aucun

 Sujet: Re: Faust | Dance is the hidden language of the soul   Lun 17 Aoû 2020 - 9:35

Merci à tous les trois Faust | Dance is the hidden language of the soul 3078921068 (non je fais pas exprès de répondre tous les trois postes, promis Faust | Dance is the hidden language of the soul 1738445740)

Saffron, je sais merci Faust | Dance is the hidden language of the soul 550022187

Nash content que ça te plaise ! C'est en partie dû à Orchid qui me propose une vraie pépite de scénario, mais j'aime bien ce que j'en fais aussi Faust | Dance is the hidden language of the soul 3606743962

Ally, j'avais pas compris que c'était ton DC au début Faust | Dance is the hidden language of the soul 3169798536 Tellement ravie que ça te plaise ! Faust | Dance is the hidden language of the soul 3779702907
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adonis
AdonisDamned Soul
Identité : Verner Kryger
Âge et date de naissance : 1982 - 38 ans
Métier / ancien métier : -

Date d'arrivée : 2000
Occupation : Recruteur
Côté cœur : ma belle fleur, Edelweiss

Trigger warning (TW) :
  • Gore

Messages : 163
Faceclaim : Tom Hardy
Crédits : moi
Multicompte(s) : Méphisto, Scorpio

 Sujet: Re: Faust | Dance is the hidden language of the soul   Lun 17 Aoû 2020 - 11:50

Oh un copain Swan pour Scorpio, cool !

Faust et Méphisto... je dis ça, je dis rien XD

Bienvenue parmi nous en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
White Swan
White SwanSweet Devil
Faust | Dance is the hidden language of the soul AlBqbgc

Faust | Dance is the hidden language of the soul 0Urs1n2

Faust | Dance is the hidden language of the soul LnNGxYK

Faust | Dance is the hidden language of the soul Tumblr_n3z7t6yn6a1rz1p6so1_500


Messages : 878
Faceclaim : White Swan
 Sujet: Re: Faust | Dance is the hidden language of the soul   Lun 17 Aoû 2020 - 13:10

Fiche validée
Bienvenue au Mystic Swan

Soit le/la bienvenue mon agneau !

☙ Nous sommes heureux de t'accueillir parmi nous. Maintenant validé(e), tu peux aller rédiger ta fiche de liens et poster dans celles des autres joueurs.

☙ Nous t'invitons également, si ce n'est pas déjà fait, à compléter les champs de ton profil afin d'y indiquer clairement la réelle identité de ton personnage, son occupation à l'hôtel et sa date d'arrivée.

☙ Si tu as la moindre question, n'hésites pas à envoyer un MP directement à ce compte. Un administrateur du forum te répondra. Un discord est également à ta disposition pour échanger avec la communauté.

Amuses-toi bien entre nos murs.  

Mystic Swan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alastor
AlastorDamned Soul
Identité : Liam Alexander
Âge et date de naissance : 37 ans, 20 août 1983
Métier / ancien métier : Ancien policier - Street boxeur

Date d'arrivée : Depuis 15 ans
Occupation : Guardian - Garde du corps de Tsadquiel - Gérant du Fighting Pit
Trigger warning (TW) :
  • Aucun TW à signaler

Messages : 165
Faceclaim : Chris Hemsworth
Crédits : /
Multicompte(s) : /

 Sujet: Re: Faust | Dance is the hidden language of the soul   Lun 17 Aoû 2020 - 18:37

Bienvenue Faust | Dance is the hidden language of the soul 4060101256
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caïm
CaïmDamned Soul
Faust | Dance is the hidden language of the soul A22t

Identité : Tobias Zablieski
Âge et date de naissance : 36 ans
Métier / ancien métier : Rentier

Date d'arrivée : Depuis qu'il n'y a plus de garde fou pour le protéger, le très jeune dauphin brigue le sommet.
Occupation : Indigne héritier aux yeux de l'homme qui l'a engendré, Caïm ocuppe néanmoins le fauteuil du directeur convoité.
Côté cœur : Comme sa fleur, le coeur est fané, Caïm marche sur les pas de son père, il le sacrifie pour le bien de l'hôtel. Le fils pourtant n'étouffera pas ses battements, et l'entend battre de plus en plus bruyamment.

Faust | Dance is the hidden language of the soul 6uox

Trigger warning (TW) :
  • Aucun TW à signaler

Messages : 1373
Faceclaim : Matthew Goode
Crédits : And there is a woman (avatar) Beylin (signature)
Multicompte(s) : Rimmon

 Sujet: Re: Faust | Dance is the hidden language of the soul   Lun 17 Aoû 2020 - 19:07

Un nouveau swan Faust | Dance is the hidden language of the soul 122238223
Bienvenue ici ;)

_________________
If you're going through
hell
Keep going
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Faust | Dance is the hidden language of the soul
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystic Swan :: Casting :: Entrer dans la danse :: Fiches validées-
Sauter vers: