RechercherRechercher  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Soutenez MS !
Un petit mot sur Bazzart, PRD et quelques votes ♥️
Mystic Swan recherche
L'hôtel a besoin de Guardians Et surtout d'hommes pour renflouer ses rangs.
Nous invitons les potentiels nouveaux à privilégier les scénarios !
Event #8 ~ Find your Valentine
Les inscriptions sont à présent terminées.
La répartition est en cours ♥️
Partagez
Mystic Swan :: Hors-Jeu :: Archives :: Fiches
Aller en bas 

 Belladone/Cerise du Diable

Anonymous
Invité
Invité
 Sujet: Belladone/Cerise du Diable   posté le Mer 13 Fév 2019 - 6:13

Belladone (Imogen Strugatsky)
Identité
Lieu de naissance ~ Kangaroo Island.
Nationalité(s) ~ Australienne.

Âge ~ 27 ans.
Orientation sexuelle ~ Lesbienne.
Statut civil ~ Célibataire, car elle est prisonnière au Mystic Swan, mais elle était en couple depuis deux ans avec une femme avant d’arriver à cet hôtel.

Avatar ~ Ruby Rose (©️️ Google Image/Pinterest)

Mystic Swan
Date d'arrivée ~ 13 décembre 2018.
Occupation à l'hôtel ~ Hôtesse & Serveuse.

Privilèges ~ Circulation au Pandemonium.

Caractère
• Elle est forte comme Ulysse.
• Elle est aussi impétueuse et téméraire que le tonnerre sur la plaine.
• Elle est combattante comme le scorpion et la veuve noire.
• Elle est épineuse comme le cactus et la rose.
• Elle est calme comme l’eau qui dort (jusqu’à ce qu’on la réveille).
• Elle est têtue comme une bourrique.
• Elle a un peu de misanthropie en elle comme Jessica Jones.
• Elle est sarcastique comme un sourire moqueur. (Ou comme ta mère qui te dit « je t’aime ».)
• Elle est rebelle comme le diable.
• Elle est observatrice comme un vautour. (Ou comme Jeanne dans Unité 9 pour les connaisseurs).
• Elle est altruiste comme ceux de la faction de Divergent.
• Elle est indépendante comme un tueur à gage.
• Elle aime comme les étoiles qui épousent magnifiquement le ciel obscur.

Peu importe son fort caractère et son attitude glacée, elle a bon fond et se donne en amour à 100% quand elle permet à une personne d’entrer dans sa bulle d’univers.
Histoire
• Je suis née à Kangaroo Island en Australie, me présentant comme la première vraie réussite de mes parents qui ont toujours vécu dans une certaine misère avec le cœur lourd d’espoir de voir leur existence s’améliorer. Entre ma mère qui a été exclue de sa famille nombreuse à l’âge de 15 ans et mon père qui a fait de la prison une partie de sa vie, rien n’a été du gâteau pour eux. J’ai été cette minuscule étincelle qui brillait dans leurs ténèbres, leur apportant cette force pour faire de leur rêve une réalité.
• Quatre ans plus tard est née leur deuxième étincelle, ma petite sœur adorée, Raven. Entre les études et les emplois à temps partiel, j’ai dû aussi trouver le temps de m’occuper de celle-ci pour aider mes parents qui faisaient de leur mieux pour que nous ne manquions de rien. Mon cœur a toujours été un ouragan de bonté envers ma petite sœur, prenant feu lorsque je devais la défendre et la protéger. J’étais son modèle, et elle comptait sur moi.
• Malgré la complicité entre Raven et moi, nous étions très différentes l’une de l’autre. Comme la glace et le feu; la nuit et le jour; l’amour et la haine… Moi, je me suis donnée à fond dans les activités. J’aimais la boxe, le judo, la course, la danse de rue et le basquet. Raven, elle aimait la décoration, la mode, le maquillage, les soins de beauté et les soirées arrosées. Chacun son Monde. Comme si l’une a été à Narnia et l’autre à Poudlard. J’ai été amie avec principalement des mecs, car j’avais un tempérament sauvage qui effrayait les filles. Ma sœur a été aussi amie avec des mecs, mais elle, ç’a été pour la simple raison qu’elle s’est ouverte à eux comme une fleur au soleil. Raven a enchaîné les relations toxiques par-dessus les histoires d’une nuit, baisers volés et gifles données, pluie dans ses yeux et orage dans son âme. C’est d’ailleurs un soir où je suis revenue d’un entraînement de basquet que j’ai entendu la querelle entre Raven et son nouveau copain. Les parents travaillaient et ma sœur se disputait avec lui dans sa chambre. Quand le bruit d’une claque a retenti à mes oreilles, je me suis retrouvée dans sa chambre à frapper son mec à coup de bât de baseball. Croyant l'aider, je venais plutôt de lui asséner une peur bleue et je venais de mettre du sang partout dans la pièce. Point positif, il ne s’est plus jamais rapproché de ma sœur.
• À 17 ans, j’ai découvert l’amour dans les bras d’une fille, Ismahane. Je n’ai jamais saisi la raison du pourquoi, mais j’ai souvent eu tendance à attirer les âmes en détresse. Puis cette fille, c’en a été une. Elle venait d’un pays défavorisé et englouti par la guerre. Elle vivait en Australie depuis deux ans, mais le traumatisme de tout ce qu’elle avait vu et enduré était lié à elle de manière indélébile. Malgré mon caractère brûlant ainsi que mon attitude de cactus, mon cœur avait toujours voyagé entre beaucoup de haine et beaucoup d’amour. Pour elle, j’ai tenté de l’envelopper d’un doux velours de tendresse et d’amour parfumé de réconfort. Toutefois, j’ai appris que l’amertume du cœur et la détresse de l’âme qui se mêlaient trop souvent aux larmes salées étaient parfois plus puissantes que tout l’amour bienveillant du monde que l’on pouvait recevoir. Ismahane avait du fil barbelé autour du cœur, et je me suis blessée fréquemment à vouloir essayer de le lui retirer pour que son cœur arrête de saigner constamment. Néanmoins, ce qui a façonné la plus grosse douleur a été de la retrouver dans un repos éternel causé par son suicide.
• Suite au décès de mon premier amour, j’ai trouvé la voie que je souhaitais emprunter. Après mes études de base, j’ai décidé de m’enrôler dans l’armée malgré la désapprobation de mon père, l’inquiétude de ma mère et ma sœur qui se sentait abandonnée. J’ai voulu exercer ce métier, car je ressentais tellement de colère à l'intérieur d’avoir perdu Ismahane, que j’en voyais là, un moyen de défendre une juste cause et d’essayer de vaincre la guerre. Sauf que se serait uniquement que plus tard que j’apprendrais, que la guerre ne se réglerait jamais par la guerre.
• Une fois mes cours et toutes mes formations complétées avec d’excellentes compétences en main, j’ai porté l’uniforme de l’armée et j’ai été en déplacement constant pour des missions qui pouvait durer des mois. Que ça me plaise ou non, j’ai reçu des ordres que je n’ai pas pu discuter, mais seulement exécuter. J’ai obtenu de multiples sanctions pour indiscipline, justement. J’ai quand même dû enlever la vie à nos ennemis à de nombreuses reprises, piller les domiciles de pauvres familles apeurées – et chaque fois, j’ai imaginé le visage d’Ismahane en me réprimant d’avoir choisi la mauvaise voie –, abattre des suspects qui ont semblé plutôt innocents, torturer l’ennemi, des complices, des « judas »… J’ai baigné dans le sang, et la couleur de celui-ci a hanté mon existence et bercé mes nuits qui ont été enveloppées de culpabilité, de regret, de nostalgie et de dégoût. Je ne suis plus parvenu à retrouver le calme et le silence même dans les moments où j’ai été isolée dans un endroit vaste et paisible pour seule compagnie, le vent qui venait subtilement caresser ma peau. Mes oreilles bourdonnaient continuellement, du bruit des bottes des militants qui ont foulé la terre, des cartouches des armes qui ont détonné, de l'explosion des bombardements, de l’ennemi qui a hurlé, des familles terrorisées qui ont pleuré et crié. Et dans ces moments de fluidités, j’ai senti mon cœur se serrer dans du fil barbelé qui s’était installé.
• J’ai décidé d’arrêter l’armée quand je me suis blessée en prenant une balle près de la poitrine. J’ai été dans le coma durant plusieurs semaines. Je suis revenue à moi dans mon pays natal en étant entourée de mes parents, mais en soustrayant la présence de ma sœur. J’ai appris qu’elle avait été dans le Maine aux États-Unis pour s’y installer.
• De retour sur mon île, j’ai refait ma vie. Entre mon boulot de barmaid, les bénévolats que je suis allée faire pour me racheter une conscience, les séances chez le psy et le groupe de soutien pour les victimes de choc post-traumatique lié à la guerre, je suis tombée folle amoureuse d’une femme idéale. Une fabuleuse forte tête dans mon genre. Elle était comme du chocolat, elle faisait fondre mon cœur et était un vrai plaisir à savourer. Puis comme un tournesol, elle était rayonnante et joyeuse. Notre amour était comme du brasier chaud. J’adorais chuchoter son nom si doux à prononcer dans la bouche : « Serena ».
• Au bout de deux ans, j’étais toujours en relation avec Serena. Nous avons décidé de rendre visite à ma sœur dans l’État du Maine. Nous avons pris une location de vacancier pour éviter d’importuner Raven dans son appartement. Toutefois, à ma grande et mauvaise surprise, j’ai découvert rapidement que ma sœur jouait les prostitués dans des bordels. Face à cette nouvelle, nos vacances se sont vite transformées en désastre. Au moment de la fin de celles-ci et après une dispute avec celle que j’aimais à propos de ce que l’on jugeait de faire, cette dernière a choisi de repartir à Kangaroo Island, tandis que j’ai choisi de rester pour essayer de sauver ma sœur de cet univers de débauche, de perversion et de souillure. Cet univers carrément démoniaque.
• Au bout de six mois, j’ai cru avoir réussi ma mission de grande sœur, car Raven a décidé de revenir vivre à Kangaroo Island sous mon aile pour habiter avec Serena et moi. Mais comme l’univers de la prostitution et de la drogue étaient une déchéance mortelle, le mensonge aimait bien s’installer dans les habitudes comme une seringue dans un bras chez ces âmes fourvoyées. Je l’ai compris quand j’ai vu l’appartement presque vide de ma sœur. Où a-t-elle été ? Pourquoi m’a-t-elle menti ? Avec la colère qui a grondé en moi, mais la peur agripper aux tripes à la perspective de retrouver son cadavre dans une ruelle, je suis partie à sa recherche dans tous les endroits que j’ai pensé pouvoir la dénicher. Après avoir menacé avec un couteau l’un de ses dealers, il m’a avoué où elle devait se présenter ce soir. Je suis arrivée à temps pour la voir s’époumoner à tonitruer pour qu’on la relâche, et à donner des coups de pied dans le vide. Deux types étaient présents pour la forcer à pénétrer dans une fourgonnette. Évidemment, l’impulsivité et l’adrénaline ont été ce qui m’a poussée à cavaler à la rescousse de Raven. Rapidement, j’ai enfoncé le couteau dans le cou du baraqué qui la monopolisait. Il s’est écroulé par terre comme une masse. J’ai beuglé à ma sœur de s’enfuir et d’appeler la police. Sans se faire prier, elle a filé comme l’éclair. J’ai pu entendre ses sanglots frénétiques qui se sont estompés au loin pendant que je me suis démenée à me battre contre le deuxième homme. Avec l’armée, j’ai connu énormément de tactiques de défense et d’attaque. J’ai saigné du nez, mais mon adversaire aussi. Celui-ci n’était pas colosse contrairement à l'autre que je venais de tuer. Ç’a été donc facile d’être en position de force en l’étranglant dans une bonne prise. Néanmoins, je n’ai pas prévu qu’il y aurait des renforts pour ces enfoirés. J’ai perdu conscience suivant un faible pincement dans mon cou.
Arrivée au Mystic Swan
J’arrive au Mystic Swan dans la fourgonnette où ma sœur aurait dû se trouver à ma place. Je n'ai pas la moindre idée de ce qu'est cet endroit, mais j’en ai une de ce que l'on veut de moi. Mon idée se concrétise quand je me retrouve plaquée contre mon gré ventre et face contre le plancher crasseux du véhicule avec mon jean descendu suivi de ma petite culotte. Alors, si à la base, je déteste les hommes pour de multiples raisons qui se sont fortifiées au courant de ma vie, ils viennent d’attiser des sentiments négatifs et de faire en sorte qu’ils me dégoûtent à jamais. Pendant que mon visage se râpe sur le sol malpropre constellé de petits cailloux, je ferme les yeux dans l’espoir de m’évader de mon corps pendant qu’on souille ma chair et mon âme qui n’en a déjà pas de reste. Je recouvre du réconfort en retournant dans les souvenirs de l’ancienne moi qui me trouve à la guerre. Cette guerre qui m’a démolie et traumatisée est à ce moment précis une échappatoire à une autre atrocité que je subis. Pour l'instant, c'est moins douloureux dans tous les sens du terme de revenir à la guerre que de vivre le moment actuel. On me jette ensuite de la fourgonnette comme un linge sale. En repartant, le moteur vrombit. L’effet du sédatif coule encore dans mes veines, car mon corps est amorphe et je n’ai pas toutes mes forces. Alors quand des hommes me soulève en glissant leur poigne sous mes bras, je trouve quand même le courage et la vigueur de cracher sur le visage de celui qui semble le plus arrogant et de lui faire un sourire provocateur. Suite à cet affront, je me retrouve nue dans une cellule sombre, froide, inconfortable. L’arrogant me sourit à son tour et me souhaite la bienvenue au purgatoire.
Mystic Swan


Dernière édition par Belladone (Imogen) le Mer 20 Fév 2019 - 1:33, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
 Sujet: Re: Belladone/Cerise du Diable   posté le Mer 13 Fév 2019 - 8:38

Bienvenue à toi jolie Belladonne ! J'aime beaucoup ton écriture ! Belladone/Cerise du Diable 4060101256
Revenir en haut Aller en bas
Nymphea (Celeste)
Nymphea (Celeste)
Resilient
Identité : Celeste Parker
Âge et date de naissance : 24 ans, née le 22.12.1995
Date d'arrivée : 02.12.2018
Occupation à l'hôtel : hôtesse
Côté cœur : Zagan, un amant devenu geôlier, le détenteur de son coeur et le responsable de sa déchéance

Belladone/Cerise du Diable Tumblr_pq7w1rzDBp1wkomkoo1_250

Valeur :
Belladone/Cerise du Diable JyvYkf16 / 186 / 18Belladone/Cerise du Diable IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Circuler librement au Pandemonium

Messages : 323
Avantages : 550
Faceclaim : Taylor Marie Hill
Crédits : doom days (av.) ; beloved (sign.) ; Vanka ❤ (gif) ; HOODWINK (icon)
Multicompte(s) : Laurel

Récompenses :
Belladone/Cerise du Diable K68V31w

 Sujet: Re: Belladone/Cerise du Diable   posté le Mer 13 Fév 2019 - 11:34

La badass Ruby Rose. Belladone/Cerise du Diable 4060101256
Bienvenue ! Belladone/Cerise du Diable 1187044277

_________________


‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Crawl into my heart, take me apart. Do what you please to me, I won't resist. 'Til I am drunk, loved up, bitten, and kissed. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
 Sujet: Re: Belladone/Cerise du Diable   posté le Mer 13 Fév 2019 - 11:36

Bienvenue parmi nous :)
Revenir en haut Aller en bas
Nebel (Zelda)
Nebel (Zelda)
(Admin) Devoted
Belladone/Cerise du Diable NbArmhR

☽ ♅ ☾
~ Froide, directe, pragmatique

~ Cadette d'une fratrie bien présente au Mystic Swan

~ Famille rattachée aux Guardians : trafic d'armes en Autriche, ils ont été sanctionnés d'avoir tenté de doubler leurs employeurs

☽ ♅ ☾

Identité : Zelda Stonheimer
Âge et date de naissance : 24 ans, née le 02.02.1995
Date d'arrivée : 2014
Occupation à l'hôtel : Assistante
Côté cœur : Rien

Belladone/Cerise du Diable OPxdf2v

Valeur :
Belladone/Cerise du Diable JyvYkf17 / 187 / 18Belladone/Cerise du Diable IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Circuler librement au Pandemonium

permanents
Circuler librement au Limbo
Circuler librement à Elysium

Messages : 1242
Avantages : 512
Faceclaim : Zhenya Katava
Crédits : av. pp Bleu amer / av. sign. Dandelion / ico. mistborn
Multicompte(s) : Sao, Zagan, Orchid, Obsidian, Wolffia & Tsadquiel

Récompenses :
Belladone/Cerise du Diable RKjjpMI Belladone/Cerise du Diable QKVJtGv

 Sujet: Re: Belladone/Cerise du Diable   posté le Mer 13 Fév 2019 - 11:38

Ruby et puis cette histoire Belladone/Cerise du Diable 481733921

Bon, pas sûre qu'il y ait de bordels officiels hein mais dans l'idée, la sœur trempait dans la prostitution x)
Courage à ta puce dans cet hôtel ♥️

_________________
survival
is better than oblivion

Je construis des abysses au sein du vice. Creuse aux ongles craquelés qui saignent à la gangrène de l'inéluctable oubli.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
White Swan
White Swan
NPC
Belladone/Cerise du Diable AlBqbgc

Belladone/Cerise du Diable 0Urs1n2

Belladone/Cerise du Diable LnNGxYK

Belladone/Cerise du Diable Tumblr_n3z7t6yn6a1rz1p6so1_500

Valeur :
Belladone/Cerise du Diable JyvYkf10 / 180 / 18Belladone/Cerise du Diable IxEBp2d
Messages : 552
Avantages : 547
Faceclaim : White Swan
 Sujet: Re: Belladone/Cerise du Diable   posté le Mer 13 Fév 2019 - 11:47

Fiche validée

On te met tout de même le privilège automatique des Jewels, à savoir la circulation au Pandemonium ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://mystic-swan.forumactif.com
Anonymous
Invité
Invité
 Sujet: Re: Belladone/Cerise du Diable   posté le Mer 13 Fév 2019 - 12:33

Bienvenue parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
 Sujet: Re: Belladone/Cerise du Diable   posté le Mer 13 Fév 2019 - 16:35

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
 Sujet: Re: Belladone/Cerise du Diable   posté le Mer 13 Fév 2019 - 18:53

Merci à tous Belladone/Cerise du Diable 2221033528 J'ai hâte d'écrire avec vous ! Belladone/Cerise du Diable 1180553253
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
 Sujet: Re: Belladone/Cerise du Diable   posté le Jeu 14 Fév 2019 - 18:55

P.S: N'hésitez pas à proposer des liens et des rps. Belladone/Cerise du Diable 3987628590
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Belladone/Cerise du Diable
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Mystic Swan :: Hors-Jeu :: Archives :: Fiches
+
Sauter vers: