RechercherRechercher  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Soutenez MS !
Un petit mot sur Bazzart, PRD et quelques votes ♥️
Mystic Swan recherche
L'hôtel a besoin de Jewels pouvant servir de nouveaux Guests, et des Guardians.
Nous invitons les potentiels nouveaux à privilégier les scénarios !
Event #7 ~ A Generous Offer
Serez-vous l'heureux gagnant de la vente aux enchères ? A vous de décider...
Partagez
Mystic Swan :: Hors-Jeu :: Archives :: Présentations
Aller en bas 

 Andromeda (Kage Kabuki)

Anonymous
Invité
Invité
 Sujet: Andromeda (Kage Kabuki)    posté le Dim 23 Déc 2018 - 11:15

Andromeda (Kage Kabuki)
Identité
Lieu de naissance ~ France
Nationalité(s) ~ française

Âge ~ 23 ans
Orientation sexuelle ~ Bi
Statut civil ~ Célibataire

Avatar ~ Margot Robbie(©️️ csander64)

Mystic Swan
Date d'arrivée ~ Aujourd'hui
Occupation à l'hôtel ~ Guest

Privilèges ~ Avoir une chambre personnelle; libre d'aller ou elle veut.

Caractère
Surdouée en informatique, j’apprends très vite, je suis devenue introvertie, d’une nature très calme, je vais vers les autre si cela m’intéresse. Depuis mon insertion complète chez les Yakuza mais surtout depuis que j’essaye de me trouver, je suis devenue sadique, on me dit que je suis folle est ce vrai ? Je suis obsédée par la symétrie, l’ordre et le rangement, une faiblesse, l’obsession pour la luxure, qui que quoi quand je m’en fou tant quand j’obtiens ce que je veux le reste étant un jouet. Une deuxième faiblesses à vous de la découvrir. Je rate rarement ma cible, je peux aller jusqu’au bout de mes gestes qui sont toujours précis. On me dit coeur de pierre mais est ce vraiment le cas ? Une personne un jour arrivera peut être à le briser.
Histoire
Vous allez déjà vous poser une première question un prénom japonais pour une Européenne la bonne blague.. Née sous x, déposée en France, je ne pourrais vous le raconter en détail mais j’ai été traînée de famille en famille. Devrais-je vous dire que j’étais une petite fille sage, manipulable, maniable, joyeuse, la joie de vivre oui c’était le cas jusqu'à mes dix ans.
Je fus adoptée par une famille japonaise, mère désirait une relève pourtant j’avais tant de frères et sœurs, chez les Yakuza nous sommes tous une famille, père voyant tout autre chose en moi, une blanche pour mieux entrer en Europe dans les nouveaux clans, il voyait en moi une combative.
Je travaillais dans la tradition, en silence, c’était comme ça, on ne me nomme toujours pas si la ronin, mais bon j’avais une famille et de quoi vire, dois je me plaindre ? Je grandissais en apprenant la vie des femmes au sein de cette société mais je voyais les choses autrement.
C’est à l’adolescence, que je commençais à ouvrir les yeux, de voir mes frères comment ils étaient fiers et forts, je désirais être comme eux, en les imitant dans mon coin, une femme ne devient pas une guerrière, je fus surprise par mon père qui devait me punir heureusement nous n’étions pas à l’époque féodal, j’aurais une phalange en moins, mais mon premier tatouage, puis un deuxième, chacun avait une signification, mon père m’accorda de m’entraîner il n’avait pas vu les choses autrement pour moi, il attendait juste le bon moment.
C’est à mes vingt ans que je finis ma longue préparation, armes à feu, armes blanches plus rien n’avait de secret pour moi, c’est là que l’ont me reconnu, que je reçois mon prénom et mon nom Kage Kabuki, à force des années mon corps était recouvert de tatouage, guidant ma vie, dans le dos, sur les bras, déjà un long parcours et mes mains n’étaient plus aussi blanches.
Je continus à me former mais je devais aussi me trouver, je n’étais que robotisée, je voulais me connaître, quand mes vingt trois ans, je demande à mon père de me laisser partir, que je reviendrais, on me fit un dernier tatouage pour tenir cette promesse.
Oui je bossais seule, tant que je n’attaquais mon clan, je surf souvent sur le darknet quand je ne suis pas dans une boîte de luxure. Je fais contrats sur contrats me mettaient un pactole de côté quand un pseudo refit surface Sayo, il me devait encore des billets mais pas cela qui me fit tiquer c’est la protection de sa fille, bizarrement on me contacte anonymement me demandant de prendre de cette fille, sans conditions sans rien, c’était le côté anonyme qui me poussa à accepter.
Une chose dont j’allais m’occuper et très vite, c’était une urgence et en effet, elle était embarquée par un mec, je négocie avec lui pour la fille, j’ai dû user de mes balles pour la libérer mais en plus que le mec m’écoute et se débrouille pour venir au rendez vous que je lui ai donné.
En un petit résumé, il est venu, il s’est fait avoir, il a subi, il a souffert et il a parlé qu’il travaillait pour un concurrent sans m’en dire plus  tant pis il va rester crever là. Autant jouer double jeu, face à Sayo, j’attendais mes récompenses, de nouveau il a refusé une chance pas deux, il termine avec balle dans la tête. Je fouine un peu chez lui, pc, portable, sous son bureau des cellulaires jetables, ce que je comprends très vite en faisant les numéros c’est qu’il voulait faire enlever sa fille par un voir plusieurs concurrents pour en éviter un autre.
Pas le moment de m’occuper des concurrents, que je récupère la fille, bâillonnée, cagoulée, menotte accompagnée d’une lourde chaîne, je ne sais comment mais mon employeur me recontacte pour me donner une adresse, ni plus, ni moins.
Devant la porte d’hôtel, que je rencontre deux gardes, la bonne affaire, les choses vont commencer à être drôle, je le sens bien.
- Qui êtes vous, que voulez vous ?
D’un sourire que je réponds.
Andromeda, on m’attends, je viens pour elle, tirant la lourde chaîne.
Rigolant, je faisais un pas pour passer, j’étais de nouveau repoussée, ils m’agacent ceux là.
- Pas d’armes.
Je prends les deux dagues que je plante dans un arbre derrière moi, je ne pouvais en avoir d’autres, étant habillée d’un tissu fin, noir, des pieds, à la tête, qui épousait mes formes toutes armes se verraient.
 C’est bon là, que je la livre. Ils finirent par ouvrir la porte.  Oh ! il y a un gars qui devrait vous intéresser, allez rapidement à cet endroit les litres sont comptés. Dis-je en rigolant donnant un morceau de papier au garde à ma gauche.
Je finis donc par rentrer dans cet hôtel avec ma prise.
Arrivée au Mystic Swan
L’argent qu’offrait Sayo m’a interloquée, mon employeur anonyme ma tout autant intriguée, que je pris les contrats reliant à la fille. Je découvris que nous étions plusieurs sur le coup pour ne pas qu’elle soit envoyée dans un endroit tout cela resta flou. Même cette personne qui réussissait à me contacter, sans savoir qui il était, d’où cela provenait, je restais donc dans la discrétion pour mon client. Je laissais mon concurrent en vie passant que cela allait intéresser mon employeur, si non il restera à crevé là, plus mon problème. Je me dirigeais donc vers l’adresse sans me poser de questions. Quand je suis entrée, le luxe, l’ambiance m’a fort impressionné, je m’assieds juste au bar, que je remarque, des gardes, du people bien habillés, cela sentait la luxure, le fric à foison et du boulot. J’attendais simplement  qui de droit vienne me voir, les caméras, vont certainement me remarquer, je suis loin d’être comme les personnes de cet endroit avec une fille attachée mise à mes pieds, que je commandais un verre, à la belle blonde.
Mystic Swan


Dernière édition par Onikisu (Kage) le Ven 1 Fév 2019 - 15:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
White Swan
White Swan
NPC
Andromeda (Kage Kabuki)  AlBqbgc

Andromeda (Kage Kabuki)  0Urs1n2

Andromeda (Kage Kabuki)  LnNGxYK

Andromeda (Kage Kabuki)  Tumblr_n3z7t6yn6a1rz1p6so1_500

Valeur :
Andromeda (Kage Kabuki)  JyvYkf10 / 180 / 18Andromeda (Kage Kabuki)  IxEBp2d
Messages : 508
Avantages : 512
 Sujet: Re: Andromeda (Kage Kabuki)    posté le Mer 26 Déc 2018 - 0:12

Fiche validée
Revenir en haut Aller en bas
http://mystic-swan.forumactif.com
Revenir en haut 
Andromeda (Kage Kabuki)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Mystic Swan :: Hors-Jeu :: Archives :: Présentations
+
Sauter vers: