RechercherRechercher  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonne année 2020 !
Mystic Swan vous présente ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année ♥️
Soutenez MS !
Un petit mot sur Bazzart, PRD et quelques votes ♥️
Mystic Swan recherche
L'hôtel a besoin de Guardians Et surtout d'hommes pour renflouer ses rangs.
Nous invitons les potentiels nouveaux à privilégier les scénarios !
Event #8 ~ À venir
stay tuned
Partagez
Mystic Swan :: Hors-Jeu :: Archives :: RPs abandonnés
Aller en bas 

 Songe d’une nuit d’automne

Anonymous
Invité
Invité
 Sujet: Songe d’une nuit d’automne    posté le Sam 22 Juin 2019 - 16:36

On s'est rencontrés, j'étais plutôt fragile
Les étoiles s'enlisaient dans la forme de nos yeux
J'étais bien usée, de mensonges fabuleux
Et tu m'as enlevée des profondeurs, des creux
Mais je t'ai averti, des monstres se cachent
Au fond de mon cœur
Et quand sauras-tu t'arrêter
Tu ne peux me changer, un être cassé ...


Nous sommes en novembre. Ma toute première session d’université est sur le point de se terminer. Malgré la charge de travail immense, je m’en suis sortie étonnamment bien. En principe, je devrais retourner en Colombie pour les fêtes de fin d’année, mais je n’en ai aucune envie. Ma vie est ici à présent. J’en ai si souvent rêvé de cette vie que je ne veux plus retourner en arrière. J’ai fait une croix sur cette vie. Sur mes blessures d’enfance. Sur l’absence toujours souffrante de ma mère et le désamour de mon père. Sur la pression, la violence et les mensonges. Ici, j’ai pu me réinventer et commencer à panser mon cœur écorché. Ici, je me suis fait ma propre famille. Une famille faites d’amis sincères qui m’ont accueillie bras ouverts. Des amis avec qui je peux parler de tout et de rien, mais aussi avec qui je peux m’amuser et lâcher mon fou. Et puis ici, il y a Rhys.

Penser à lui me chagrine. Je ne sais pas comment je peux le définir dans mon petit univers. Il n’est pas mon petit ami et ne sera jamais autre chose qu’un amant. Un homme à temps partiel dans ma vie. Un homme caché. Un amour impossible. Jamais nous ne marcherons main dans la main dans Central Park. Jamais nous ne sortirons au théâtre ensemble ou au restaurant puisqu’on se voir jamais en dehors de mon appartement. Appartement d’ailleurs qu’il paie lui-même pour s’assurer dit-il que je suis en sécurité dans cette grande ville remplie de danger.  

Déjà près de quatre mois qu’on se voit en secret. Trois nuits par semaines. Trois nuits de passion où il m’apprend à devenir une femme. Une amante. Pour lui, je ne suis rien d’autre qu’une distraction. Alors que pour moi, il est bien plus, mais je dois le lui cacher pour ne pas faire une brèche dans notre entente.

Derrière les portes closes de mon appartement, il laisse tomber son double. Avec moi, il n’est plus le requin de la finance ni le trafiquant de drogue qui fait des affaires avec mon père. Il est tout simplement un homme. Un homme normal. Un homme fait de chair et de sang. Il lui arrive aussi parfois de me laisser entrevoir ce qui se cache derrière ses regards sombres. Parfois, je me demande ce qu’il cherche temps à me cacher. Ce qui se cache réellement au fond de son cœur et dans les profondeurs de son âme. Lorsque nous sommes ensemble, nous sommes étrangement comme tous les autres amants. On cuisine, on mange devant de vieux films, on rigole et on fait l’amour. Trois nuits par semaine, je colle ma peau contre la sienne et plus rien d’autre n’a d’importance.

Ce soir, j’ai le cœur lourd. Je marche distraitement à travers les feuilles tombées dans le sentier du parc. Il pleut, mais je m’en moque. Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de la mort de maman. Elle me manque toujours autant. Parfois, je me demande si ce vide pourra un jour être comblé. J’aurais tant à lui dire. Tant à lui raconter, mais elle n’est plus là depuis si longtemps. Je me rappelle hélas plus de sa voix. Heureusement que j’ai des photographies d’elle pour me rappeler son visage. Pour me réconforter et ne pas sombrer dans une profonde mélancolie, je me suis prise de la glace que je compte manger devant un film. Ce soir pas question pour moi de sortir en boîte. J’ai envie de calme. Envie de me retrouver toute seule pour pleurer et me rappeler mon enfance.

J’avance sur le sentier vers mon appartement lorsque je remarque au loin une voiture stationnée devant le portail. Appuyé contre celle-ci un homme vêtu d’un imperméable noir fume une cigarette tout en parlant au téléphone. Lorsque je me rapproche, je le reconnais immédiatement. Mon cœur fait un saut dans ma poitrine. Il m’avait dit qu’il serait absent pour quelques jours, mais apparemment il a eu un imprévu et le voilà. Je presse les pas et arrivée devant lui, je me blottis dans ses bras. Au contact de son corps contre le mien, mon cœur s’apaise. Je voudrais croire qu’il ne s’agit pas d’un hasard, mais je sais que je fais fausse route. Peu m’importe. Il est là et c’est tout ce qui compte.

J’attends que nous soyons rentrés pour pouvoir goûter enfin ses lèvres. Notre baiser s’étire longuement avant que je glisse à son oreille.

- Corazon… No puedes saber lo feliz que estoy de verte.

Je le libère ensuite de son imperméable et de sa veste et lui offre un verre. Il ne semble pas comprendre pourquoi je suis particulièrement heureuse de le voir ce soir, mais je m’en moque. Je ne veux pas croire que c’est seulement le fruit du hasard. J’ai tort une fois encore… et un jour mon aveuglement me sera fatal.
Revenir en haut Aller en bas
Orion (Rhys)
Orion (Rhys)
Mesmerized
Songe d’une nuit d’automne  190818123014263245
Songe d’une nuit d’automne  HWjA00u
DEEP IN YOUR VEINS ϟ Would you mind if I hurt you? Understand that I need to. Wish that I had other choices than to harm the one I love
Songe d’une nuit d’automne  191014113804466553
Songe d’une nuit d’automne  191014113807105200
FACINATING DOLLS ϟ mine. irresistible beauties where my hands possess you. I created you, to fascinate in my image. broken women become exalted dolls. You are my toys. My fuckdolls.
Songe d’une nuit d’automne  EQjoN79
Songe d’une nuit d’automne  15536422
Songe d’une nuit d’automne  Good-girl1
SADISME (N.M)
1. Perversion sexuelle dans laquelle le plaisir ne peut être obtenu que par la souffrance infligée à l'objet du désir.
Sadisme et masochisme.
2. Goût pervers de faire souffrir.
Identité : Rhys Saunders.
Âge et date de naissance : 45 ans, 26.02.1974.
Date d'arrivée : 13.06.1998.
Occupation à l'hôtel : Guest privilégié. Négociateur pour le trafic de drogues.
Côté cœur : Marié à une femme dont la flamme s'est éteinte. Amouraché de son orchidée et de ses deux fleurs..

Songe d’une nuit d’automne  Giphy

Valeur :
Songe d’une nuit d’automne  JyvYkf117 / 1817 / 18Songe d’une nuit d’automne  IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Avoir une chambre personnelle
Circuler librement à Elysium
Circuler librement au Limbo

permanents
Circuler librement au Pandemonium
Circuler librement au Purgatory
Avoir une Shade personnelle
Avoir une Jewel personnelle
Participer aux soirées privées des Guardians

provisoires
Demander un spectacle privé

Messages : 563
Avantages : 215
Faceclaim : Jude Law.
Crédits : ©a-h♥♥ (avatar) ; ©SWAN (signa) ; ©tumblr&©a-h♥♥ (gifs).
Multicompte(s) : Beleth, Emerald, Prometheus, Hermès, Ipheon.

 Sujet: Re: Songe d’une nuit d’automne    posté le Lun 1 Juil 2019 - 8:54

Songe d’une nuit d’automne
(Flasback) Novembre 2010, New-York City.

La pluie est au rendez-vous en ce vendredi soir d'automne. J'ai libéré Franck mon chauffeur en quittant la bureau, personne ne doit savoir. Savoir que depuis quatre mois j'entretiens une relation avec elle, Laetitia. Elle m'obsède, me comble, me rajeunit. Je n'ai pu me détacher d'elle depuis notre rencontre en Colombie, à la base j'étais parti faire affaire avec son père mais il a fait l'erreur de me présenter à elle et aussitôt l'un et l'autre avant jeter le dévolu. Elle est reparti à mes côtés à New-York pour suivre ses études universitaires et je lui ai payé un luxueux loft dans l'Upper East Side avec vue sur la ville et Central Park. Et c'est là que je me trouve actuellement, vêtu de mon costard cravate habituel, couvert d'un imperméable, clope entre les lèvres et portable à la main. « Je serai absent pour le week-end...le boulot.. non... tu sais bien chérie...oui.. je t’appellerai promis... je dois te laisser... moi aussi je t'aime.. » eus-je à peine le temps de dire pour raccrocher que Letitia me sautait dans les bras. Je la serrais fort contre moi avant qu'on se détache de cette étreinte et qu'on monte à son luxueux appartement.

Une fois dans son loft, une fois la porte refermée, elle saute à mes lèvres, m'embrassant avec passion. Baiser auquel je réponds avec autant de passion puis en rompant le baiser elle vient me murmurer quelques mots en espagnol au creux de l'oreille. « Ah oui ? Et pourquoi ça ? » lui répondais-je alors qu'elle me débarrassait de mon imperméable. Elle filait ensuite aussitôt au bar pour me servir un verre. Les habitudes à chaque fois que je viens ici. « J'ai une bonne nouvelle en tout cas. J'ai réussis à me libérer pour le week-end ruadh dearg. » lui dis-je m'installant dans le canapé. J'espérais la ravir. Après tout depuis 4 mois ce n'était que trois nuits par semaines. C'était la première fois que nous avions un week-end à nous deux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
 Sujet: Re: Songe d’une nuit d’automne    posté le Dim 7 Juil 2019 - 12:31

En un instant, ma mélancolie s’efface pour faire place au plaisir de cette visite surprise. Je suis si heureuse de le voir que j’en oublie ma tristesse. Je m’en veux pendant un instant d’être si changeante, mais l’idée de passer deux jours complets avec lui surpasse ma culpabilité. Je lui sers un verre et range ma glace au congélo et puis je retourne vers Rhys. Je dépose son verre sur la table de salon et m’assois près de lui. Je l’embrasse et reste un moment dans ses bras.

- C’est formidable de t’avoir que pour moi durant deux jours… tu ne pouvais pas mieux tomber

Je caresse ses cheveux et prends de ses nouvelles. Il reste vague, mais je ne lui en veux pas. J’ai l’habitude. Mon père n’a jamais parlé de ses affaires avec moi. Je lui parle de mon premier trimestre et de mes cours et au bout de moment, je lui demande : « Tu as dîné? Je n’ai rien dans mon frigo, mais je peux improviser un truc ou encore faire livrer. Je ne t’attendais pas sinon j’aurais prévu quelque chose »

Il me dit n’avoir rien pris depuis le déjeuner et préfère que l’on commande un truc. Je vais chercher les différents pamphlets et nous regardons le tout ensemble. On se chamaille comme deux enfants et on finit par arrêter notre choix sur une panoplie de mets chinois. Les meilleurs de tout New York selon Rhys. J’adore partager ces petits moments de la vie avec lui. Faire des choses normales que n’importe quel couple fait.

Lorsque notre commande arrive, je lui propose de manger le tout sur la terrasse sur le toit. Je ne l’utilise jamais alors que c’est l’un des meilleurs avantages de cet appartement. J’apporte des ustensiles, une nappe, des serviettes de table et du vin pour accompagner notre repas improvisé. Une fois sur le toit, j’allume les petites lumières et le tout donne une atmosphère très sympathique.  

- C’est magnifique cette vue. Je devrais venir plus souvent

Durant notre repas nous discutons de tout et de rien. Il me parle de ces derniers voyages et des découvertes qu’il a faites. Je pourrais l’écouter durant des heures. Je suis bien en sa compagnie. Notre repas gargantuesque terminé nous nous installons dans le hamac et admirons la vue sur la ville. Il fait bon. Ce n’est pas trop frisquet.
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Songe d’une nuit d’automne
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Mystic Swan :: Hors-Jeu :: Archives :: RPs abandonnés
+
Sauter vers: