RechercherRechercher  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonne année 2020 !
Mystic Swan vous présente ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année ♥️
Soutenez MS !
Un petit mot sur Bazzart, PRD et quelques votes ♥️
Mystic Swan recherche
L'hôtel a besoin de Guardians Et surtout d'hommes pour renflouer ses rangs.
Nous invitons les potentiels nouveaux à privilégier les scénarios !
Event #8 ~ À venir
stay tuned
Partagez
Mystic Swan :: Hors-Jeu :: Archives :: RPs terminés
Aller en bas 

 (+18) All night long - Prometheus [TERMINE]

Pandora (Isabelle)
Pandora (Isabelle)
Mesmerized
(+18) All night long - Prometheus [TERMINE] Jeh2

Identité : Isabelle Cartier.
Âge et date de naissance : 44 années bien utilisées, née le 14 mai 1975.
Date d'arrivée : Intimidée un soir de juillet en 1998.
Occupation à l'hôtel : Guest.
Côté cœur : Elle arborait à son annulaire la grosse pierre que son mari lui avait offert. Puis il l’a laissé sans un mot, sans un regret...

(+18) All night long - Prometheus [TERMINE] Giphy

Valeur :
(+18) All night long - Prometheus [TERMINE] JyvYkf115 / 1815 / 18(+18) All night long - Prometheus [TERMINE] IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Avoir une chambre personnelle
Circuler librement à Elysium
Circuler librement au Limbo

permanents
Circuler librement au Pandemonium
Avoir un(e) Jewel personnel(le)
Participer aux soirées privées des Guardians

Messages : 161
Avantages : 181
Faceclaim : Kate Moss
Crédits : Etangs noirs (avatar) Crackintime (signature)
Multicompte(s) : Rimmon

 Sujet: (+18) All night long - Prometheus [TERMINE]   posté le Sam 6 Juil 2019 - 12:25


Arnaud & Isabelle. " All night long. "


J’arpentais les rues pavées pour rejoindre mon hôtel particulier. Mes talons claquaient, résonnaient sur la chaussée. Secs et répétés. Exactement comme le faisait mon instrument préféré... 
Je ne sais pourquoi, ou plutôt préférais-je occulter le fond de mes pensées, mais je visualisais parfaitement la cravache suspendue sur le mur de ma chambre. Une autre chambre dans un autre hôtel qui lui aussi était bien particulier. Le Mystic... Coral me manquait. Ses courbes feminines me manquaient. L’odeur de sa peau me manquait, les frissons que je provoquais, que j’y inscrivais me manquaient. Son sourire timide me manquait. Je soupirais. Les images de notre dernière rencontre avaient maintenant remplacé la décoration des murs, ceux qui ne parleraient jamais de ce qu’ils avaient vu ou observé. Entendu. Elle et moi. Nues et enlacées. Gémissant d’un plaisir que j’espérais partagé. 

Avant de me laisser totalement griser je pénétrais mes appartements, me fis couler un bain afin de me préparer à sortir... encore. Une autre soirée, le vernissage cette fois d’un jeune artiste que j’avais décidé de prendre sous mon aile. Un réfugié Syrien qui transcendait sa souffrance dans d’extravagantes peintures. J’aimerais que la sienne devienne aussi renommée que Guernica, chose qui ne sera pas aisé voire impossible mais je m’y employais quoiqu’il en soit.

L’eau était chaude et embaumée. Je m’y coulais. Les yeux fermés je sentais petit à petit mon corps se détendre, les muscles se relâcher. Coral ne m’avait pas quitté. Derrière mes paupières toujours la même vision revenait. L’envie se propageait, me dévorait. Sans que je ne contrôle le flot de mon imagination ou  de mes mouvements, mes doigts se contractaient, touchaient, fouillaient mon intimité. Un autre bruit sec me fit sursauter. Isabelle votre robe est prête. C’était Hélène, ma gouvernante, en fait mon ange gardien serait plus approprié. Elle m’avait pratiquement élevé, me connaissait mieux que ma propre mère souvent occupée, me rappelait à l’ordre quand il fallait... Entourée d’une serviette de mauvaise grâce je sortais... Un sourire mangeait la moitié de son visage. Complicité partagée, dans ses mains un gros paquet. Il vient d’arriver...
Nous le déballons ensemble comme deux petites filles que nous ne sommes plus depuis longtemps pour y découvrir une robe d’un grand couturier. Des mots se détachent d’une carte, je reconnais l’écriture soignée de mon époux adoré. Mon amour... Je caressais l’étoffe dorée, j’avais hâte de le retrouver...

J’étais prête, rayonnait nue sous ma nouvelle tenue, le champagne coulait dans ma galerie visitée par les plus grands noms que Paris comptaient. Arnaud pousse la porte à son tour, mon visage s’illumine de joie comme à chaque fois. Je me jette à son bras me penche à son oreille pour y murmurer... « Merci chéri la robe est divine mais je voudrais l’enlever rien que pour toi... » Convention oblige, mon époux salut et enjôle les rupins présents. Dès que j’en ai l’occasion, une main se perd le long de son dos... puissant et musclé comme ce qu’il cache encore à l’intérieur de son smoking parfait. Je lui adresse un autre murmure, une confession. « J’ai envie de toi... maintenant. »

 
code by solosands

_________________
lust
i have galaxies hidden between my bones and i will love you until the stars burn out...
(c)crackintime


Dernière édition par Pandora (Isabelle) le Mer 4 Sep 2019 - 11:23, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
 Sujet: Re: (+18) All night long - Prometheus [TERMINE]   posté le Sam 6 Juil 2019 - 13:16

all night long
J'avais quitté Isabelle très tôt ce matin. Diriger une entreprise était chose ardue aux responsabilités vertigineuses et en consultant mon agenda hier, la journée d'aujourd'hui était particulièrement chargée. J'avais laissé Isabelle dans les bras de Morphée déposant un baiser sur son front avant de me lever et de me préparer pour cette journée de boulot. J'ai enchaîné les rendez-vous toutes la matinée, une pause déjeuner de courte durée avant d’enchaîner des réunions. C'est en fin d'après-midi que j'ai pris le temps de commander une robe de soirée d'un grand couturier pour Isabelle. J'aime lui faire des cadeaux et je suis certain que pour le vernissage de ce soir elle sera magnifique dedans. Avec la robe j'envoyais aussi une carte à l'étoffe dorée avec un mot "Mon amour. Ta beauté sera plus qu'éclatante que jamais dans cette robe venu de Milan. Hâte de te retrouver ce soir. Ton aimé et mari. Arnaud.

En quittant l'hôtel ce matin j'avais pris le soin d'emporter avec moi un smoking sur mesure, je savais très bien que je n'aurais pas le temps de rentrer et de me changer. Le soleil se couchait lorsque je quittais le siège de Cartier, vêtu de ce smoking et entrant dans la berline de luxe. A la galerie d'Isabelle Charles. dis-je à mon chauffeur à mon service depuis.. je ne compte plus à présent. Nous parlâmes sur le trajet, je crois être aussi proche de lui qu'Isabelle peut l'être avec notre gouvernante Hélène. Après de longues minutes, la berline se garait enfin devant la galerie de ma femme. Merci Charles. Prend congé pour la soirée. J’appelai un uber pour rentrer mon ami. lui dis-je tapotant son épaule avant de quitter le véhicule, de réajuster mon nœud papillon et de passer la porte de la galerie.

Et à peine entré que je vis Isabelle, rayonnante dans la robe venir à moi, se collant à moi pour venir aussitôt murmurer à mon oreille qu'elle me remerciait pour la robe. De rien mon amour. Et je ne doute aucunement de tes intentions.. lui dis-je la regardant avant de déposer un baiser au coin de ses lèvres Je t'abandonne quelques minutes le temps de saluer les convives. et j’enchaînais les poignées de mains, les baisers sur les joues pour ces dames et alors que je discutais avec un riche entrepreneur, je sentais Isabelle revenir à moi. Elle glissait une main dans mon dos avant de revenir glisser des mots à mon oreille. Je souriais Tu es irrécupérable.. mais tout est trop beau pour te combler chérie. lui dis-je en retour au creux de l'oreille avant de venir m'adresser au convive avec lequel je discutais. Je vous pris de m'excuser, j'espère reprendre cette discussion mais j'ai manqué terriblement à ma femme aujourd'hui. et prenant la main d'Isabelle, nous nous glissâmes parmi la foule jusqu'à se rendre à son bureau privé. Isolé. Insonorisé. Tâche de ne pas déchiré mon smoking je t'en pris. lui dis-je refermant la porte et la verrouillant, je lui souriais, le regard plein d'envie et d'amour pour elle alors qu'elle se jetait sur moi pour un baiser prouvant tout notre amour.
Revenir en haut Aller en bas
Pandora (Isabelle)
Pandora (Isabelle)
Mesmerized
(+18) All night long - Prometheus [TERMINE] Jeh2

Identité : Isabelle Cartier.
Âge et date de naissance : 44 années bien utilisées, née le 14 mai 1975.
Date d'arrivée : Intimidée un soir de juillet en 1998.
Occupation à l'hôtel : Guest.
Côté cœur : Elle arborait à son annulaire la grosse pierre que son mari lui avait offert. Puis il l’a laissé sans un mot, sans un regret...

(+18) All night long - Prometheus [TERMINE] Giphy

Valeur :
(+18) All night long - Prometheus [TERMINE] JyvYkf115 / 1815 / 18(+18) All night long - Prometheus [TERMINE] IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Avoir une chambre personnelle
Circuler librement à Elysium
Circuler librement au Limbo

permanents
Circuler librement au Pandemonium
Avoir un(e) Jewel personnel(le)
Participer aux soirées privées des Guardians

Messages : 161
Avantages : 181
Faceclaim : Kate Moss
Crédits : Etangs noirs (avatar) Crackintime (signature)
Multicompte(s) : Rimmon

 Sujet: Re: (+18) All night long - Prometheus [TERMINE]   posté le Dim 7 Juil 2019 - 17:07


Arnaud & Isabelle. " All night long. "


J’adressais un clin d’œil entendu à mon assistante ou plutôt mon bras droit. Luce était jeune et belle, mais d’une incroyable efficacité, elle avait même plutôt tendance à me rappeler celle que j’étais quand j’ai débuté... Sauf qu’elle n’a pas de riche famille, a réussi seulement grâce à son intelligence et son acquitté. Son opiniâtreté. Depuis quelques temps d’ailleurs je songe à lui offrir les clés de ma première galerie que j’ai toujours gardé, mais pour être tout à fait honnête je préfère la garder sous ma coupe. Je ne sais pas ce que je ferais sans elle à mes côtés, comme je ne sais pas ce que je ferais sans Hélène à la maison. Elles sont les piliers sur lesquels je peux toujours compter, notamment lors de mes absences répétées...

Je suis Arnaud, ma main dans la sienne ou sa main dans la mienne, je ne sais plus, je ne sais pas, nous ne fessons qu’un depuis tellement d’années...
Luce nous regarde nous éloigner amusée avant de prendre le relais. Elle a l’habitude de nos frasques à Arnaud et moi, en rie et en plaisante souvent, mais dans le fond elle est comme toutes les personnes qui nous entourent. Admirative et envieuse du couple que nous formons, amoureux comme au premier jour depuis toujours. Aucun d’eux ne sait ou ne connaît le prix de notre réussite. Je dois le partager parfois... Je m’en accommode depuis longtemps déjà...

La fidélité est une notion difficile à qualifier selon moi. Oui Arnaud s’abandonne dans les bras d’autres mais avec mon consentement, mon assentiment. Je crois intimement que ce qui peut fondamentalement tuer l’amour n’est rien d’autre que les non-dits, les cachoteries et de ce point de vue il n’y a rien de la sorte entre lui et moi... Plus depuis qu’il m’a emmené devant la porte du Mystic, plus depuis qu’il m’a révélé son secret le mieux gardé. Je n’ose imaginer l’histoire qui serait la nôtre aujourd’hui s’il ne l’avait pas fait, si j’avais découvert ses activités. Il était tellement hermétique à l’époque, évidemment que j’aurais fini par fouiller, par fouiner par creuser. Aussi fou et vertigineux que cela puisse paraître je lui en suis gré. D’une certaine manière en plaçant toute sa confiance en moi, il nous a sauvé d’un naufrage programmé.

Depuis notre vie est un succès... nos ébats eux l’ont toujours été. Nous fessons l’amour à chaque occasion et quand nous ne l’avons pas nous la provoquons. Comme maintenant. Nous ressemblons à deux adolescents, grimpons rapidement les marches qui conduisent tout droit à mon bureau. Je me souviens que mon architecte m’avait prise pour une demeuré en insistant pour qu’il soit aussi opaque. Il l’avait surnommé le bunker...  C’était au tour de mon mari de railler en nous isolant complètement.« Tâche de ne pas déchiré mon smoking je t'en pris ». Je n’écoutais déjà plus vraiment et scellais mes lèvres aux siennes. Je n’avais pas pu terminer la petite entreprise que j’avais entamé plus tôt dans mon bain chaud. Maintenant c’est moi qui brûlais... Depuis le début de la soirée, à chaque pas que je faisais mes cuisses dénudées se frôlaient. Là, devant lui elles appelaient, chantaient ses louanges et son nom. « Si c’est ce que tu veux Cartier... » Je m’éloignais lentement, marchais à reculons, relevant ma robe petit à petit. Progressivement. Quand ma croupe rencontrait le bois froid de ma table de travail, couleur ébène qui tranchait merveilleusement avec ma peau laiteuse, je m’y asseyais, jambes ouvertes, offertes, en les caressant lentement. « Montre-moi ce que tu caches Cartier... » Lui dis-je d’une voix rauque, sensuelle. « Déshabille-toi... » Ma main droite titillait mon bas ventre humidifié, trempé. « C’est elle que je veux voir en premier... » Déjà je gémissais. « Ne me déçois pas Cartier, prouve-moi que tu me désires de la même manière que je le fais... » J’avais envie plus que jamais d’être rudoyés. Brutalement comme il savait si bien le faire. « Je la veux gonflée... raide... longue et dure... mmm... prête... ».


 
code by solosands

_________________
lust
i have galaxies hidden between my bones and i will love you until the stars burn out...
(c)crackintime


Dernière édition par Pandora (Isabelle) le Mer 28 Aoû 2019 - 11:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
 Sujet: Re: (+18) All night long - Prometheus [TERMINE]   posté le Ven 16 Aoû 2019 - 10:38

all night long
Il ne faut pas longtemps pour que j'accapare ma femme, main dans la sienne pour s'échapper de cette soirée mondaine. Et c'est dans son bureau privé que je lâche sa main, c'est une fois la porte refermée que plus rien d'autre qu'elle n'existe. Coupé du reste du monde. Elle se jette sur moi,sur mes lèvres pour un baiser enivrant. J'y ressens toute cette fougue, cette passion qui nous anime depuis toutes ces années et qui ne nous a jamais quittée. Alors qu'elle ne semble pas décidé à quitter mes lèvres, je force la rupture de cette étreinte. La suppliant presque d'un sourire malicieux de ne pas déchirer mon smoking. Je la connais totalement excitée, j'ai du dire adieu à bon nombre de costard à cause d'elle. Bon je ne suis pas totalement innocent pour autant. Elle aussi à du se séparer de robes par ma faute.

Elle me regardait de ce désir sans nom en ce détachant de moi, reculant en me faisant face, talons claquant au sol jusqu'à atteindre son bureau. Elle avait relever lentement sa robe dans sa marche à reculons, la relevant jusqu'à ses hanches alors qu'elle adossait sa croupe à son bureau. Et je la contemplais, jambes ouvertes alors qu'elle se caressait sans quitter mon regard, m'ordonnant presque de me déshabiller. Elle voulait voir ma queue gorgée et veinée durement pour elle. Sourire sur les lèvres, je commençais à dénouer mon nœud papillon Comme tu voudras Cartier.. et j'enlevais ma veste de smoking la laissant tomber au sol, je m'avançais lentement déboutonnant mes manchettes, déboutonnant ma chemise avant qu'elle aussi ne rejoigne le sol et je me collais à elle torse nu. Je venais coller mes mains à ses cuisses et mes lèvres déposant un baiser dans sa nuque avant de les remonter à son oreille. Tu veux la voir ? Alors sors là. J'ai fais la moitié du travail. A toi de faire le reste. lui murmurais-je avant de mordre son lob d'oreille. Je reculais ma tête et la regardais avec ce désir amoureux pour elle. Je sais que.. tu en.. meures.. d'envie.. lui dis-je tout en venant caresser son bas ventre. Mes yeux toujours dans les siens.
Revenir en haut Aller en bas
Pandora (Isabelle)
Pandora (Isabelle)
Mesmerized
(+18) All night long - Prometheus [TERMINE] Jeh2

Identité : Isabelle Cartier.
Âge et date de naissance : 44 années bien utilisées, née le 14 mai 1975.
Date d'arrivée : Intimidée un soir de juillet en 1998.
Occupation à l'hôtel : Guest.
Côté cœur : Elle arborait à son annulaire la grosse pierre que son mari lui avait offert. Puis il l’a laissé sans un mot, sans un regret...

(+18) All night long - Prometheus [TERMINE] Giphy

Valeur :
(+18) All night long - Prometheus [TERMINE] JyvYkf115 / 1815 / 18(+18) All night long - Prometheus [TERMINE] IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Avoir une chambre personnelle
Circuler librement à Elysium
Circuler librement au Limbo

permanents
Circuler librement au Pandemonium
Avoir un(e) Jewel personnel(le)
Participer aux soirées privées des Guardians

Messages : 161
Avantages : 181
Faceclaim : Kate Moss
Crédits : Etangs noirs (avatar) Crackintime (signature)
Multicompte(s) : Rimmon

 Sujet: Re: (+18) All night long - Prometheus [TERMINE]   posté le Mar 27 Aoû 2019 - 17:05


Arnaud & Isabelle. " All night long. "


Arnaud avait toujours été un amant exceptionnel. Avant lui j’avais appris le désir... après lui j’avais appris la passion. 

Comme tu voudras Cartier... Je reconnaissais ce sourire en coin et malicieux entre mille, celui qu’il arborait quand il voulait me défier. Au-delà de l’envie folle qu’il faisait naître en moi je me réjouissais d’avance de notre joute qui commençait. A n’en point douter il me ferait languir jusqu’à ce que je lui cède et moi je jouerai à lui faire perdre la tête en refusant. En me refusant... et puis l’un de nous deux finira par capituler... ne pouvant plus patienter.

J’avais donné un ordre précis. Celui de déballer et de voir l’objet de ma convoitise, je ne savais pas attendre, je ne pouvais pas attendre... Preuve en est la fête battait son plein juste en dessous de nous et pourtant nous nous étions isolés, seuls au monde. Comme un chasseur étudiant sa proie Arnaud s’avançait à pas de loup. En me mordant les lèvres je le regardais se dévêtir. D’abord le noeud papillon puis la veste de smoking. Ensuite les boutons de manchettes puis sa chemise. Je ne pouvais m’empêcher de l’admirer avant que la vue de son magnifique torse me soit dérobée.

Ses mains sur mes cuisses me galvanisent... Assise les jambes écartées je fouillais de plus en plus avidement mon intimité. En lieu et place de mon majeur qui allait et venait, j’imaginais sa queue occuper ses quartiers. Car je lui appartenais... Tu veux la voir ? Alors sors là. J'ai fais la moitié du travail. A toi de faire le reste. Je souriais avant que ce rictus ne s’évanouisse et fasse place à un léger cri quand mon oreille fut mordue. Je sais que.. tu en.. meures.. d'envie.. La même flamme dévastatrice brûlait dans nos regards. « Oh oui Cartier je la veux... Mais tu désobéis... » Quittant ma chatte endolorie je dégrafais ma robe à demie laissant se déployer la naissance de ma poitrine. Je m’allongeais aussitôt sur mon bureau en pinçant mes deux tétons et encerclais sa taille de mes jambes. Cambrée, mon sexe frottait le tissu de son pantalon. Derrière l’étoffe épaisse je sentais la rudesse de son érection. « Mon amour ne me laisse pas conter jusque trois et met là moi... un... deux... »

 
code by solosands

_________________
lust
i have galaxies hidden between my bones and i will love you until the stars burn out...
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
 Sujet: Re: (+18) All night long - Prometheus [TERMINE]   posté le Sam 31 Aoû 2019 - 15:42

all night long
J'aimais ma femme plus que de raison. Elle était tout pour moi. Et je la désirais à un point inimaginable. Et j'avais complètement oublié la soirée mondaine, elle m’obnubilais complètement, totalement. Mes yeux ne la quittaient pas, adossé contre son bureau, sa robe remonter, se caressant. Sourire aux lèvres, je m'avançais suite à son ordre. J'aimais beaucoup ce petit jeu entre nous. Veste à terre, la chemise la rejoignant bien assez vite alors que je venais me coller à elle. Mes baisers sur sa peau chaude. Elle voulait voir ma queue, que je la sorte mais je lui faisais comprendre par mes mots et gestes que je n'étais pas pour lui obéir. Je sais... je remet juste les rôles à leurs places.. lui murmurais-je sourire aux lèvres alors qu'elle dégrafait en partie sa robe avant de s'allonger sur son bureau. Sa poitrine mise à nue qu'elle caressait alors qu'elle entourait ma taille de ses jambes.

Je pouvais la sentir contre moi, contre mon érection prenante. Puis elle ouvrait les lèvres, que je la lui mette avant le compte de trois. Mon regard figé dans le sien, je baissant ma braguette pour prendre ma queue raide et dure et avant son compte de trois, je la pénétrais. .. Trois.. dis-je avant de lâcher un râle, d'empoigner ses cuisses et de commencer à la culbuter avec ferveur et panache. Son bureau tremblait, mes cuisses cognaient contre celui-ci mais j'en avais rien à faire. Rien d'autre ne comptait que son plaisir. Et je frissonnais à l'entendre gémir et crier comme elle le faisait. C'était si bon de la baiser. Si bon Mmm.. qu'est-ce que je t'aime mon amour.. hannn.. dis-je entre deux soupirs alors que j'accélérais la cadence.
Revenir en haut Aller en bas
Pandora (Isabelle)
Pandora (Isabelle)
Mesmerized
(+18) All night long - Prometheus [TERMINE] Jeh2

Identité : Isabelle Cartier.
Âge et date de naissance : 44 années bien utilisées, née le 14 mai 1975.
Date d'arrivée : Intimidée un soir de juillet en 1998.
Occupation à l'hôtel : Guest.
Côté cœur : Elle arborait à son annulaire la grosse pierre que son mari lui avait offert. Puis il l’a laissé sans un mot, sans un regret...

(+18) All night long - Prometheus [TERMINE] Giphy

Valeur :
(+18) All night long - Prometheus [TERMINE] JyvYkf115 / 1815 / 18(+18) All night long - Prometheus [TERMINE] IxEBp2d
Privilèges : automatiques
Avoir une chambre personnelle
Circuler librement à Elysium
Circuler librement au Limbo

permanents
Circuler librement au Pandemonium
Avoir un(e) Jewel personnel(le)
Participer aux soirées privées des Guardians

Messages : 161
Avantages : 181
Faceclaim : Kate Moss
Crédits : Etangs noirs (avatar) Crackintime (signature)
Multicompte(s) : Rimmon

 Sujet: Re: (+18) All night long - Prometheus [TERMINE]   posté le Dim 1 Sep 2019 - 15:28


Arnaud & Isabelle. " All night long. "


Trois... Dès que je sentais sa queue me pénétrer je criais, laissant la tension encore monter. Il ne m’avait pourtant fallu que compter  jusqu’à deux et j’étais déjà comblée. Nous aurions pu tout perdre, être désargenté, je n'avait besoin que de mon mari pour être complète, c’est avec lui et seulement lui que les choses avaient toujours été à leur place... 

Les oui s’échappaient en profusion de mon gosier pendant qu’il me labourait, allant et venant de plus en plus profondément, excitant à chaque coup de butoir mon clitoris qui s’enflammait... jusqu’à exploser. « Mon amour... encore... » Tandis que j’exultais, je me relevais et comme une chienne déchaînée, enragée,  mordais ses épaules étouffant mes gémissements, griffais son dos de mes ongles fraîchement manucurés. Mon bassin s’affolait, j’allais à la rencontre de mon plaisir, la chatte serrée, les membres tendus, contractés. Mmm.. qu'est-ce que je t'aime mon amour.. hannn.. « Oh oui... chéri oui... moi aussi... » Je jouissais...

J’étais à bout de souffle mais je n’avais pas fini de m’amuser. Surtout je voulais le faire trembler comme ce bureau sur lequel nous étions installés. Il avait les yeux fermés, j’en profitais pour plaquer mes mains sur ses puissants pectoraux et le repousser. Je me défiais de son emprise sous son regard étonné. Avant qu’il ne puisse protester, d’abord lui couper le souffle d’un baiser. Profiter de mes mains pour ôter ma robe et le masturber. Puis dans un sourire me retourner et me pencher les jambes écartées, toujours perchées sur des talons acérés. Lui offrir de derrière le spectacle de mon sexe qui en redemandait. Lui intimer « Plus loin mon amour, plus fort... »

 
code by solosands

_________________
lust
i have galaxies hidden between my bones and i will love you until the stars burn out...
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
 Sujet: Re: (+18) All night long - Prometheus [TERMINE]   posté le Lun 2 Sep 2019 - 18:21

all night long

Son cri me fit frissonner lorsque je la pénétrais. C'était une source de chaleur et une extase dès plus délicieuses. Je tenais ses cuisses fermement alors que les coups de reins déferlaient, de plus en plus vite, de plus en plus profonds. Je grognais entre ses cris, je sentais mes muscles se raidir alors qu'elle se redressait, entourant mon corps, plantant ses ongles dans mon dos, collant son front au mien, crispant son corps alors que l'orgasme l'envahissait. Je reprenais mon souffle, mes esprits, les yeux fermés puis je la sentais me repousser. Se déliant aussitôt de moi, rouvrant les yeux je la vis se redresser perchée sur ses talons vertigineux. Et avant que je ne puisse dire quoique ce soit, elle se jetait sur moi, possédant mes lèvres. Je grognais contre ses lèvres alors qu'elle se débarrassait de sa robe, son autre main maintenait ma queue dressée en me masturbant et en quittant mes lèvres, elle s'éloignait de nouveau, un dernier regard lancé avant de me tourner le dos. Et elle se penchait sur son bureau, écartant les cuisses, me donnant une vue prenante sur son derrière. Et elle m'incitait à revenir en elle, à y aller encore plus fort.

Je souriais, me débarassant en vitesse de mes chaussures, chaussettes, pantalon et boxer et je revenais contre elle, ma queue revenant en elle. Mes mains agrippait ses hanches Oh bébé.. c'est si bon de te baiser.. lui disais-je entre deux râles alors que je la culbutais. J'accélérais. Je frémissais et après toute ces minutes à faire trembler le bureau, à faire trembler ses fesses, son corps, mon corps, c'était à moi d'être prit d'un orgasme digne de ce nom.
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
(+18) All night long - Prometheus [TERMINE]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Mystic Swan :: Hors-Jeu :: Archives :: RPs terminés
+
Sauter vers: