RechercherRechercher  AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonne année 2020 !
Mystic Swan vous présente ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année ♥️
Soutenez MS !
Un petit mot sur Bazzart, PRD et quelques votes ♥️
Mystic Swan recherche
L'hôtel a besoin de Guardians Et surtout d'hommes pour renflouer ses rangs.
Nous invitons les potentiels nouveaux à privilégier les scénarios !
Event #8 ~ À venir
stay tuned
Partagez
Mystic Swan :: Hors-Jeu :: Archives :: RPs abandonnés
Aller en bas 

 Feu

Anonymous
Invité
Invité
 Sujet: Feu   posté le Ven 6 Sep 2019 - 14:40

On ne le disait pas, mais on savait déjà que Naos était revenu traîner ses pattes sur le parquet reluisant du Mystic Swan depuis quelques jours déjà.

Ça fait partie des choses qu'on entend, qu'on sent, qu'on sait, et qu'on finit par apprendre... Mais dont on ne parle pas. Un peu comme quand on n'aime pas tellement avouer qu'un adversaire de taille est revenu dans la danse, alors on préfère l'ignorer et le mépriser avec silence. On grince un peu des dents, on écrase le cigare longtemps dans le cendrier comme si ça allait blesser le responsable de toute cette amertume.
Mais personne n'est dupe. Le concerné se réjouit d'ailleurs par avance de son séjour au sein des murs de l'hôtel.

Pompes noires cirées, le costume sur les épaules et puis la cravate nouée autour du cou comme les pendus avant la mort. L'allemand s'était débarrassé de son identité du monde extérieur pour se vêtir de sa peau de loup hédoniste. Lors de ses premiers jours au Mystic Swan, le blond répondait au doux nom de "Naos". Vous seriez surpris de savoir que la formule fonctionne toujours aujourd'hui.

C'est une tablée avec deux autres hommes qui voit naître la troisième journée du richissime allemand. Trois verres à facettes remplis d'ambre, l'ambiance rock'n'roll qui sied si bien au Maiden Bar, et puis toutes ces serveuses au décolleté insolent, lèvres peintes au bâton rouge. Boucles blondes qui dégagent ce parfum aguicheur et tendancieux... Quand un homme quitte les lieux, c'est avec une Jewel au bras.

Aujourd'hui les requins parlent d'affaires. De coups qui ont bien marché. De réputation bien entretenue, d'ennemis écartés, d'avenir glorieux. Les rires mesquins et satisfaits fusent avec cette fierté toute masculine et odieuse. Dans l'air flotte le son envoûtant des années quatre-vingt, on voit défiler sur le carrelage les serveuses et ces femmes bien habillées, plateau à la main et invitation à plus loin sur les lippes. À chacune d'elle, Naos leur offre son plus beau sourire. Un sourire simple aux intentions suggestives, alléchantes.

De sa poche, il y plonge ses phalanges pour trouver son étui à cigarettes. Coinçant un cylindre incandescent entre deux dents, c'est à la recherche d'un briquet que ses yeux bleus fouillent sur la table. Et bien sûr, ses deux compagnons n'ont pas de quoi amorcer son plaisir toxique.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
 Sujet: Re: Feu   posté le Dim 8 Sep 2019 - 15:49


FEU
Devant sa coiffeuse Juniper trainait les pieds... La mine boudeuse, renfrognée elle attrapait du bout des doigts, les instruments qui étaient censés la sublimer, elle... elle n’y croyait pas.
En réalité la belle se sentait seule, abandonnée. De toutes ces forces elle avait tenté de trouver sa place au sein de cette hiérarchie dont en définitive elle ne comprenait rien sans jamais y parvenir vraiment. Le poids de la solitude se rappelait à elle, plus cruellement ce soir que d’autres, alors la blonde forçait sur le trait pour avoir les yeux moins cernés.

Sa bouche peinturlurée, qui lui rappelait une traînée de sang, soudain s’arrondissait pour en laisser s'échapper un murmure, un son, un nom... En fait ce n’était qu’un surnom la vraie identité de chacun, elle n’y avait pas accès. 

Naos... il était là, elle le savait. Dès qu’il foulait de ses chaussures cirées, le parquet de l’hôtel, la nouvelle de sa présence se répondait comme si on la redoutait. Juni, elle au contraire, espérait qu’il demanderait une nouvelle nuit avec elle mais rien de tel n’était arrivé. Pourquoi était-elle si étonnée, ici nulle n’ignorait que les poupées ne laissaient aucune trace de leur passage une fois consommée, la plus difficile à enlever était celle du rouge sur le col qui incriminait.

La douce rêveuse se fit violence avant d’enfiler quelques choses qui la différencierait... tant pis si elle se faisait réprimander. En entrant Maiden Bar les têtes se retournaient sur la jeune femme portant un costume cintré qui mettait si bien en valeur la naissance de sa poitrine généreuse. Toutes ou presque, celle du dénommé Naos ne se concentrait que sur la tige blanche qu’il tenait lascivement entre ses dents.

En quelques pas elle a subtilisé un briquet et a allumé la flamme qui rougit simultanément leurs regards. C’est tout ce qu’elle va faire Juniper lui tendre un feu qui ne brûlera que quelques secondes, yeux de biches, sourire aux lèvres et s’en retourner amuser l’assistance, ou plutôt la galerie.


( Pando )
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
 Sujet: Re: Feu   posté le Lun 9 Sep 2019 - 14:16

Pas besoin d'un claquement de doigts, rien. À peine eut-il le bâtonnent incandescent entre les doigts qu'une flammèche s'imposa d'elle-même par-dessus, amorçant la toxine.
Quelques secondes après, Naos était en train de se repaître de son plaisir de nicotine, nuage de fumée remplissant les murs du Maiden.

Mais la chevelure blonde ondoyante de sa bienfaitrice disparaissait déjà au loin, talons claquant contre le sol, intimant le silence à toutes et tous pour qu'on la regarde. Juchée sur ses escarpins de luxe, taille enserrée dans une tenue que n'importe qui rêverait d'arracher d'un seul geste ; l'allemand la suivait des yeux, sourire intéressé sur les lèvres, toute son attention accaparée par la nymphe qui s'en allait toujours plus loin.

Ses phalanges se resserrent, envieuses. Il reprend une bouffée de toxine, soufflant d'un air léger. Autour de lui, plus rien n'a d'importance. Rien à part... Hm, peut-être bien sa nouvelle attraction de ce soir. Ô douce Juniper, tu es connue pour faire autant d'effet à Naos que lui provoque les rumeur sur sa manière de procéder au creux des draps.

Appelé par le charme ensorcelant de la Jewel, le blond quitte son siège de cuir, abandonnant ses compères à leur sort. Peu à peu la scène se referme sur Naos, aux yeux bleus captivés par les lèvres carmines occupées à exciter les esprits pervers de l'assemblée. Ah ! S'il était seul avec elle, ça ferait longtemps qu'il l'aurait...

Je la veux.

C'est murmuré de façon quasiment imperceptible, seul le voisin aurait entendu. Naos qui n'a d'yeux que pour la créature sublime qu'il trouve trop loin de lui. Alors il s'approche encore, apparaissant dans le dos de celle qu'il désire, goûtant à son parfum fleuri.

Au creux d'une oreille, il susurre d'un ton mielleux :

- Seriez-vous prête à accorder un peu de votre temps à un invité ? Il aimerait vous remercier comme il se doit.

À briquet, il lui rendra l'étincelle qui mettra feu à ses sens. Et les paumes tendancieuses du blond glissent doucement jusqu'à encadrer les hanches à la précieuse femme, rapprochant les bassins entre eux. Une évidence.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
 Sujet: Re: Feu   posté le Mer 11 Sep 2019 - 14:00


FEU
Pyromane était la fonction principale de Juniper au sein du Mystic, son travail, sa tâche. Elle enflammait, elle embrassait les âmes esseulées qui venait brûler dans l’hôtel avant de rôtir en enfer du moins c’est ainsi qu’elle le concevait... Sous leurs sourires satisfaits ils avaient tous quelques choses à se reprocher pensait- elle, même si en réalité elle s’en fichait. Elle était loin d’être parfaite, souvent elle jouissait du feu de paille qu’elle allumait et avec un simple briquet elle avait désigné celui qui serait son incendiaire pour la soirée. Un regard qui attise, une flamme qui surgit, c’est un peu l’histoire de sa vie...

Avait-elle ferré sa proie en agitant sa petite étincelle qui ne brillerait que le temps d’un feu follet ? Avait-elle envoûtée de son parfum sulfureux le blond qu’elle convoitait, qu’elle désirait depuis qu’il était revenu hanter de son aura les murs épais qui ne parlent jamais ? La belle ne saurait le dire, elle s’éloigne et pourtant se fait remarquer jusqu’au dernier moment avec les seules armes qu’elle a la permission de dégainer. Sa ligne parfaitement soulignée, les talons qu’elle fait résonner sur le parquet. Extérieurement rien n’y paraît. Elle se contente de répondre d’un signe de tête aux sourires concupiscents, étirant ses lèvres teintées. Intérieurement, secrètement, elle attend un geste, espère vivre un feu d’artifice même s’il ne dure qu’un moment... Elle guette l’instant. 

Je le veux.

Cette pensée qui l’affolait elle devait la garder... si un autre jetait son dévolu sur ses formes appétissantes, envisageait de cueillir ses lèvres charnues elle ne pourrait s’y dérober. Elle tressaille légèrement quand elle sent dans son dos une présence... Etait-il venu faire le premier pas qu’il lui était interdit d’exécuter ? La blonde ne peut s’empêcher de souffler lentement avant de laisser ses sens parler. Se déployer. Elle a reconnu le parfum sucré qui la fait chavirer. Le chant de son murmure, ses mains qui s’accrochent, leurs corps qui s’accordent tout est comme elle l’avait imaginé.

- Je n’ai fait que mon devoir Monsieur, mais je vous suis reconnaissante de vous êtres personnellement déplacés...

La politesse de façade est toujours à privilégier, surtout en grand comité. A la fin de sa phrase Juniper se retourne, c’est elle qui l’encercle maintenant réduit encore l’espace qui les sépare. Elle prononce ces mots doucement pour que lui seul puisse entendre :

- Préparez votre temps, pour vous j'ai tout le mien...



( Pando )
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Feu
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Mystic Swan :: Hors-Jeu :: Archives :: RPs abandonnés
+
Sauter vers: